inside news :
Actualités

Les hôtels One & Only étendent leur marque

Les hôtels One & Only étendent leur marque

La griffe d’hôtellerie de luxe, qui possède notamment Le Saint Géran à l’île Maurice, ne se contente plus du bord de mer. Elle développe les destinations en pleine nature et veut s’installer en ville.

One & Only Resorts se rêve en marque globale de l’hôtellerie de luxe. La griffe de Kerzner International s’est fait connaître par ses complexes de bord de mer comme One & Only Le Saint Géran à l’île Maurice ou One & Only The Palm à Dubaï. Elle cherche désormais à se déployer dans d’autres types de destinations. Elle ouvre ainsi des « Nature Resorts ». Après l’Emirates One & Only Wolgan Valley en Australie qui collecte l’eau de pluie et dont la construction n’a conduit à aucun abattage d’arbre, deux lieux sont à venir au Rwanda avec Nyungwe House et Gorilla’s Nest. Le spa utilisera une marque du continent puisqu’elle est d’origine sud-africaine et se dénomme Africology.

Etendre le paysage

« La clientèle exprime une vraie attente pour se reconnecter avec la nature. Les gens recherchent aussi des expériences inédites », remarque Philippe Zuber, président et directeur des opérations de One & Only Resorts. Au One & Only Gorilla’s Nest, dont l’ouverture est prévue au 1er trimestre 2019, c’est la découverte de l’univers des gorilles qui sera proposée. Situé au sein d’une plantation de thé, le Nyungwe House, qui était déjà un hôtel partenaire, va se revisiter avant de rouvrir en fin d’année. « Chaque lieu cultive sa personnalité. Sur notre marché de niche de l’ultra-luxe, la clientèle recherche des produits qui ne sont pas normés et attend un service sur-mesure », souligne Philippe Zuber.

Autre piste que la marque entend suivre : être aussi présente en ville. Elle prévoit de créer des « Urban Resorts ». « One & Only peut apporter une autre approche, notamment pour ceux qui veulent aller dans les villes en famille », estime Philippe Zuber. Le premier hôtel du genre devrait apparaître en 2020.

S’adapter aux attentes

Mais l’extension de la marque n’empêche pas de continuer à cultiver les hôtels face à la plage. « Nous avons une clientèle très fidèle », se félicite le président et directeur des opérations. Il n’existe pas, en revanche, de programme de fidélité, contrairement à ce que pratiquent bon nombre d’acteurs du secteur.

Mais, en proposant de nouvelles destinations, la marque veut entretenir l’appétit d’un public prenant des vacances plus fragmentées qu’avant. D’autres établissements balnéaires sont à venir, notamment au Monténégro et en Grèce. Autre enjeu : répondre aux besoins de familles parfois élargies de se retrouver. « Il faut favoriser les activités pratiquées ensemble, loin des portables, comme faire de la cuisine. Mais il est aussi important de veiller à la taille des chambres, aux possibilités de connecter les suites, aux espaces pour se retrouver », remarque Philippe Zuber.