10 exercices à faire en toute sécurité
Une fois que votre médecin vous aura donné le feu vert pour faire de l'exercice, les conseils ci-dessous peuvent vous aider à éviter les blessures.
Sante & Beaute

10 exercices à faire en toute sécurité

Si vous avez des blessures ou une maladie chronique ou instable, comme une maladie cardiaque ou plusieurs facteurs de risque de maladie cardiaque, une maladie respiratoire comme l’asthme, l’hypertension artérielle, une maladie des articulations ou des os (y compris l’ostéoporose), une maladie neurologique ou le diabète, parlez-en à un médecin. Consultez également votre médecin si vous croyez que vous souffrez d’une maladie qui pourrait interférer avec un programme d’exercice ou si vous avez des symptômes gênants, comme une douleur thoracique, un essoufflement ou des étourdissements.

10 conseils pour éviter les blessures

Une fois que votre médecin vous aura donné le feu vert pour faire de l’exercice, les conseils ci-dessous peuvent vous aider à éviter les blessures.

1. Prendre cinq à dix minutes pour se réchauffer et se refroidir correctement.

2. Planifiez de commencer lentement et augmentez graduellement votre niveau d’activité physique, à moins que vous ne fassiez déjà de l’exercice fréquemment et vigoureusement.

Planifiez de commencer lentement et augmentez graduellement votre niveau d’activité physique

3. Sachez que l’entraînement trop dur ou trop souvent peut causer des blessures causées par une utilisation excessive, telles que des fractures dues au stress, des articulations et des muscles raides ou endoloris, ainsi que des tendons et des ligaments enflammés. Les sports qui provoquent l’usure répétitive de certaines parties de votre corps – comme la natation (épaules), le jogging (genoux, chevilles et pieds), le tennis (arcs) – sont souvent aussi responsables d’une utilisation excessive. Un mélange de différents types d’activités et un repos suffisant est plus sûr.

4. Écoutez votre corps. Ne faites pas d’exercice si vous êtes malade ou très fatigué. Réduisez vos dépenses si vous ne pouvez pas terminer une séance d’exercice, si vous vous sentez faible après l’exercice ou fatigué pendant la journée, ou si vous souffrez de douleurs persistantes aux articulations après l’exercice.

5. Si vous cessez de faire de l’exercice pendant un certain temps, revenez à un niveau d’exercice inférieur au début. Si vous faites de l’entraînement musculaire, par exemple, soulevez des poids plus légers ou faites moins de répétitions ou de jeux.

6. Pour la plupart des gens, il suffit de boire beaucoup d’eau. Mais si vous faites de l’exercice physique ou un marathon ou un triathlon, choisissez des boissons qui remplacent les liquides et les électrolytes essentiels.

7. Choisissez des vêtements et des chaussures conçus pour votre type d’exercice. Remplacez les chaussures tous les six mois à mesure que l’amortissement s’use.

Choisissez des vêtements et des chaussures conçus pour votre type d’exercice.

8. Pour l’entraînement musculaire, une bonne forme physique est essentielle. Initialement, n’utilisez pas de poids, ou des poids très légers, lors de l’apprentissage des exercices. Ne sacrifiez jamais la bonne forme en vous dépêchant de finir les répétitions ou les sets, ou en luttant pour soulever des poids plus lourds.

9. Faire de l’exercice vigoureusement dans des conditions chaudes et humides peut entraîner une surchauffe et une déshydratation importantes. Ralentissez votre rythme lorsque la température monte au-dessus de 70°F. Les jours où le thermomètre devrait atteindre 80 °F, faites de l’exercice matin ou soir durant les heures plus fraîches ou dans un gymnase climatisé. Surveillez les signes de surchauffe, tels que maux de tête, étourdissements, nausées, évanouissements, crampes ou palpitations.

10. Habillez-vous convenablement pour les séances d’entraînement par temps froid afin d’éviter l’hypothermie. Selon la température, les couches d’usure peuvent se détacher au fur et à mesure que vous vous réchauffez. N’oublie pas les gants.

Une douleur musculaire retardée qui commence 12 à 24 heures après une séance d’entraînement et qui s’atténue graduellement est une réponse normale à la fatigue musculaire. Par contre, les douleurs musculaires persistantes ou intenses qui commencent pendant une séance d’entraînement ou tout de suite après, ou les douleurs musculaires qui persistent pendant plus d’une à deux semaines, méritent un appel à votre médecin pour obtenir des conseils.

10 exercices à faire en toute sécurité

Lire aussi : https://inside.news/des-oeufs-pour-renforcer-les-muscles

https://inside.news/les-raisons-des-crampes-musculaires/