Peine capitale pour les trafiquants de drogue : réintroduire ou pas?
Actualités Politique

Peine capitale pour les trafiquants de drogue : réintroduire ou pas?

Dans un entretien récemment, le Président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, a fait savoir qu’il songeait à changer sa position sur la peine de mort. Cela, explique-t-il, concerne les trafiquants de drogue. Pour ce dernier, « les trafiquants ne méritent pas la vie qu’ils vivent… ».  Dans ce contexte, Inside News a voulu avoir l’avis de certains de nos politiciens.

Contacté par Inside News, Bobby Hurreeram, Chief Whip de la majorité, abonde dans le même sens. Pour, qui s’exprime en son nom personnel, affirme qu’il faut reconsidérer la peine de mort, « surtout en ce qu’il s’agit des trafiquants de drogue. » Il souhaite que le recours au pouvoir de grâce soit abolie.  Dans la foulée, souligne-t-il, « il est essentiel de donner plus de moyens à la police, surtout par rapport aux cas liés au trafic de drogue. » Avant d’ajouter qu’il est important de « lancer un signal fort contre les mafias de drogue. »

Pour sa part, Eddy Boissézon, le secrétaire général du Muvman Liberater (ML) précise qu’au niveau de son parti, « nous n’avons pas de position définie sur la question. » Le principe de la direction du ML, « c’est de laisser à tous ses membres la liberté de conscience. » 

Sollicité pour une réaction, le leader du PMSD et de l’opposition, Xavier-Luc Duval affirme que son parti est intransigeant sur le sujet. « Se enn debat futile. Zamai okenn gouvernma pou gayn enn mazoriter confortab pou fer passe enn la loi parey ! », souligne-t-il. Qu’en est-il des trafiquants ?  « On ne changera pas notre position. La peine capitale n’en est pas la solution au problème de drogue dans le pays. C’est une vrai perte de temps », précise-t-il.

Peine capitale pour les trafiquants de drogue : réintroduire ou pas?