Dans notre courrier... Réponse à Dominique Pancham
Dominique Pancham, secrétaire du MPC.
Actualités

Dans notre courrier… réponse à Dominique Pancham

Ce courrier, provenant de Dominique Pancham, a atterri dans notre boite à lettre durant le week-end. Nous vous laissons le soin d’en prendre lecture et notre réponse plus bas.

Dear Sir/Madam,

I am writing to you following an article published on your well esteemed online journal on the 2nd of February, 2019. Mr. Herve Runga One of your Journalist called me for an interview and I consider that the article written does not reflect what I have said to your Journal.

Facts have been misreported in this article even though the journalist himself knows all about the matter.

The athletes had recourse to the Sports Tribunal as it is his rights to do so, however it is not the ruling of the tribunal that have instructed the federation to give the athlete his license. The matters behind the tribunal did not reach the hearing stage as the respondent was not present during this session, and the matter was settled.

For your information on the first sitting of this matter before the Sports Tribunal the Athletes was accompanied by his guide and Mr. Herve Runga the secretary of his new club.

Regarding the different post that I hold in my Club, Federation and Paralympic Committee, if I am in the Paralympic Committee it is because I represent my Federation, consequently if I am in the Federation it is because I represent my club, so is there anything wrong there?

Mr. Herve Runga is one of the three representatives of the Mentally Sports Federation of Mauritius in the General Assembly of Mauritius Paralympic Committee.

It would be advisable that you carry out an enquiry in order to establish whether Mr. H. Runga had not been motivated by some direct or indirect personal interest to write such an article which does not at all reflect the reality.

With due respect to the journalistic profession, I think that a journalist or reporter should be impartial in his way of writing things, as this is a noble profession and with a pen one can do much more harm than with a gun.

Yours Faithfully

Dominique Pancham
A Mauritian citizen who is for the freedom of information (provided that the information is true)

Notre réponse :

Nous avons pris bonne note de vos suggestions de conduire une enquête pour savoir si notre journaliste « had not been motivated by some direct or indirect personal interest to write such an article which does not at all reflect the reality. ».

Ce qui relève de nos observations sur l’article publié est que celui-ci met en lumière une série d’évènements qui ont conduit un athlète aveugle d’être privé de son droit de participer à des compétitions internationales, parce que la fédération, dont vous êtes secrétaire refuse de recommander au MPC (au sein duquel vous occupez le poste de secrétaire), sa licence internationale.

Nous avons relevé dans l’article que vous mentionnez, qu’à aucun moment Inside News n’a évoqué de problème que vous occupez deux ou trois postes au sein des instances sportives, comme vous tentez de le faire croire. Nous avons écrit : « ces demandes sont reçues par le secrétariat de la VHPSF et transmises à celui du MPC. Deux fonctions sont occupées par la seule et même personne ». C’était uniquement  dans le but d’informer nos lecteurs des différents postes que vous occupez au sein du mouvement sportif. Des informations que vous confirmez, par ailleurs dans votre lettre, dans laquelle vous ajoutez une troisième fonction que celle de président du club.

Par rapport à ce que nous avons rapporté sur le passage au Tribunal d’Arbitrage du sport nous écrivions : « L’athlète s’est vu contraint d’avoir recours au Tribunal d’Arbitrage du sport pour avoir la promesse de cette fédération de lui remettre ce document qui lui permet de participer dans des compétitions locales ».

Vous constaterez par vous-mêmes qu’à aucun moment il a été question que le Tribunal d’Arbitrage du sport vous a forcé à lui remettre sa licence, comme vous le prétendez dans ces phrases.  « The matters behind the tribunal did not reach the hearing stage as the respondent was not present during this session, and the matter was settled. » N’est-ce pas vous qui avez déclaré lors de la deuxième séance que « la Fédération a décidé de remettre sa licence à Rosario Marianne ».

A lire aussi : //inside.news/laffaire-rosario-marianne-acte-ii-cest-toujours-la-galere/

Par rapport à votre suggestion que « It would be advisable that you carry out an enquiry in order to establish whether Mr. H. Runga had not been motivated by some direct or indirect personal interest   », nous vous répondons ceci : Inside News ne peut qu’encourager ses employés à être partie prenante dans le travail social. Si notre collègue a décidé de travailler pour le bien-être des personnes handicapées, on ne peut que le saluer pour son sens du devoir et son engagement envers la société. Comme vous le dites vous-mêmes « is there anything wrong there? »

Finalement à votre affirmation que nous devrons veiller à ne pas « write such an article which does not at all reflect the reality », nous vous disons que nous maintenons dans l’intégralité ce que nous avons publié. Nous ajouterons que nous veillons de près que le droit de nos concitoyens ne soient pas lésés, comme c’est le cas pour Rosario Marianne. C’est la motivation et la mission d’Inside News.

Nous vous invitons, Monsieur Pancham, à vous joindre à notre combat, vous qui vous décrivez comme étant « A Mauritian citizen who is for the freedom of information. »

La rédaction

A lire : https://inside.news/rosario-marianne-aveugle-laissez-moi-pratiquer-mon-sport/