Connect with us

Monde

Brésil : L’ex-président Lula inculpé de corruption

Published

on

Brésil : L’ex-président Lula inculpé de corruption

Mercredi 21 septembre 2016

L’ex-président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, a été inculpé de corruption dans l’affaire Petrobas. Le parquet a présenté des accusations avec des preuves suffisantes, qui ont convaincu le juge Sergio Moro d’aller dans ce sens. Ce 20 septembre, le juge Sergio Moro a inculpé l’idole de nombreux brésiliens pour corruption et blanchiment d’argent. L’ex-président da Silva est soupçonné d’avoir joué un rôle actif dans l’organisation d’un système de corruption impliquant le groupe public pétrolier Petrobras, des géants du bâtiment et des travaux publics et des dirigeants politiques de tout bord. Une affaire d’état mise au jour par l’opération policière dite ‘Lava Jato’.

Lula a été à la tête du Brésil de 2003 à 2010. Il est accusé d’avoir bénéficié de pots-de-vin du groupe BTP-OAS à hauteur de 3.7 millions de réais, soit 1 million d’euros. Marisa Leticia, l’épouse de l’ancien chef d’état, et Paulo Okamotto, directeur de l’institut Lula, sont aussi poursuivis.

Pour les proches de Lula da Silva, ce nouvel épisode judiciaire confirme la persécution dont serait victime le personnage la plus charismatique de la gauche brésilienne. S’il était jugé coupable en seconde instance, Luiz Inacio Lula da Silva, 70 ans, candidat possible à l’élection présidentielle de 2018, deviendrait inéligible pendant huit ans. Quel que soit le verdict, son image et celle de tous les grands partis politiques au Brésil sont d’ores et déjà sérieusement atteintes.

Advertisement

Monde

Japon – UE : signature d’un accord ‘historique’ en vue     

Herve Runga

Published

on

Japon - UE : signature d’un accord ‘historique’ en vue     

Japon – UE : signature d’un accord ‘historique’ en vue

Le président du Conseil européen, Donald Tusk (C) et le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (G) sont attendus au Japon ce mardi en vue de la signature d’un accord de libre-échange jugé historique avec le pays du soleil-levant.

Initialement prévue la semaine dernière à Bruxelles, cette rencontre a été reportée à cause des inondations qui ont frappé le Japon et qui ont fait jusqu’ici  122 morts. Les négociations entre ces deux pays au sujet de l’échange commercial ont débuté en 2013. L’accord a été baptisé, Jefta  (Japan-UE free trade agreeement) et concernera près d’un tiers du produit intérieur brut mondial.

Les produits laitiers, dont le fromage, d’autres produits alimentaires, sont concernés par le Jefta.

Continue Reading

Monde

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Rachel

Published

on

By

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Europe : le plombage dentaire interdit aux enfants et aux femmes enceintes

Bien que les plombages dentaires soient pratiqués depuis des années, il semblerait qu’ils soient néfastes pour la santé. Selon plusieurs études réalisées dans cette optique, le mercure présent dans les plombages représente un danger pour la santé. Ainsi comme mesure de sécurité, le Parlement européen a donc pris l’initiative, le 1er juillet dernier, d’interdire cette pratique chez les moins de 5 ans, les femmes enceintes et les mamans qui allaitent leur bébé.

Le mercure présent dans les plombages dentaires aurait, semble-t-il, un lien avec le développement des maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Libéré sous forme de vapeurs, il s’accumule dans le cerveau, les reins ou le foie.

Cependant, si un dentiste doit impérativement avoir recours au plombage pour des besoins médicaux, il devra alors utiliser des capsules prédosées.

Continue Reading

Monde

Brexit : Une semaine décisive pour Theresa May

Herve Runga

Published

on

Brexit : Une semaine décisive pour Theresa May

Brexit : Une semaine décisive pour Theresa May

Les négociations seront lancées cette semaine entre le Royaume-Uni et Bruxelles sur l’épineux sujet qu’est le Brexit. Une tache ardue pour Theresa May qui devrait, pas la même occasion, contenir  les eurosceptiques au Parlement britannique. Ceux-ci montent au créneau pour dénoncer la stratégie du gouvernement conservateur britannique par rapport à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne.

Le principal sujet de discorde demeure sans conteste le plan Chequers. Ce plan a été présenté par Theresa May pour entretenir certaines relations avec l’Europe après la mise en application du Brexit.  Rappelons que c’est ce même plan qui a été la source du départ du gouvernement britannique du ministre des Affaires Etrangères britannique, Boris Johnson et celui du Brexit, David Davis.

C’est dans ce contexte que la rencontre entre Dominic Raab, successeur de David Davis et Michel Barnier, négociateur de l’Union européenne, est attendue. Les deux hommes essayeront surtout de relancer les discussions sur la frontière irlandaise, un véritable casse-tête  pour l’UE comme pour la Grande-Bratagne.

La frontière irlandaise ne sera toutefois qu’un obstacle de franchie dans le cas où les deux hommes parviennent à un accord.

Notons que selon les plans établis, la Grande-Bretagne sera officiellement en dehors de l’UE le 29 mars 2019.

Continue Reading

Trending