Connect with us

Monde

Gabon – La réélection d’Ali Bongo validée

Published

on

Gabon - La réélection d’Ali Bongo validée

Gabon – La réélection d’Ali Bongo validée

Samedi 24 septembre 2016

La Cour constitutionnelle gabonaise vient de valider, ce vendredi 23 septembre, la réélection du président Ali Bongo Ondimba. Tout en modifiant partiellement les résultats, la Cour maintient l’avance du président sortant sur son rival, Jean Ping.

Des incidents avaient éclaté après les résultats des élections présidentielles, provoquant une série d’émeutes à Libreville et dans d’autres régions.

La Cour a indiqué qu’Ali Bongo avait recueilli 50,66 % des suffrages, contre 47,24 % à Jean Ping. « J’appelle tous les responsables politiques, y compris les candidats malheureux à l’élection du 27 août, à un dialogue politique », a déclaré le président élu dans un message adressé à la population et aux autres politiciens.

Des nombreux habitants redoutent de nouvelles violences. Ali Bongo avait été élu une première fois en 2009 à la mort de son père, Omar, qui était resté au pouvoir 41 ans.

Advertisement

Monde

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

Published

on

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa "ramenée" à Dubaï

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

En mars, une princesse de l’émirat, cheikha Latifa, une des filles de cheikh Mohammed Ben Rashid Al-Maktoum, était apparue dans une vidéo sur YouTube pour annoncer son “évasion” de son propre pays où elle dit avoir été maltraitée par son père. Mardi 17 avril, une source proche du gouvernement local rompait le silence sur le sujet, sous le couvert de l’anonymat, en affirmant que la princesse avait été “ramenée” auprès de sa famille et qu’elle allait “bien“. Cette source disait ne pas savoir où cheikha Latifa ben Mohammed ben Rashid al-Maktoum, 32 ans, avait été retrouvée, ni par qui.

Dans sa vidéo mise en ligne en mars, la princesse déclarait : “Je fais cette vidéo parce qu’elle pourrait être la dernière que je fais “. Elle y racontait être la fille de cheikh Mohammed et d’une mère algérienne, Houriya Ahmed, et qu’elle avait déjà essayé de s’échapper dans le passé. Cheikha Latifa avait expliqué que son évasion était ” le début de sa vie, de sa liberté “.

Toutefois, la source proche du gouvernement de Dubaï a déclaré que le sort de la princesse était une “affaire privée” qui a été “exploitée” par une “bande d’escrocs” et par le Qatar, grand rival des Émirats dans le Golfe. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en juin 2017.

Continue Reading

Monde

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Published

on

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Des experts de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) ont effectué des prélèvements dans la région où s’est déroulée la présumée attaque chimique dans la ville de Douma.

Les résultats des prélèvements effectués par OIAC joueront un grand rôle sur la marche à suivre. L’attaque du 7 avril dans la base rebelle de la Ghouta orientale avait causé la mort à plus d’une quarantaines de personnes, pour la plupart des civils, hommes, femmes et enfants.

Niant toute implication dans l’attaque chimique alléguée, la Syrie et son allié Russe ont toutefois pris d’assaut la Douma et exerce depuis, un contrôle permanent dans cette région du pays. La semaine dernière, en réponse à la présumée attaque chimique, les puissances occidentales ont bombardé plusieurs points centrales de l’état Syrien.

Un communiqué de presse émis par l’OIAC ce samedi, a déclaré que des échantillons avaient été récoltés sur deux sites dans la ville de Douma. Ces échantillons ont été expédiés dans les laboratoires de l’OIAC à Rijswijk à des fins d’analyses.

Continue Reading

Monde

Commonwealth news: Les 53 états membres s’engagent à protéger l’océan et à combattre le cybercrime

Published

on

Les dirigeants des pays membres du Commonwealth sont tombés d’accord pour la présentation d’un “Blue charter” pour protéger l’océan de la pollution et du changement climatique. Autre décision majeure est une déclaration (Cyber-declaration) pour lutter contre la criminalité et les menaces en ligne.

46 chefs d’État du Commonwealth et sept ministres des Affaires étrangères des 53 états membres ont participé à ce sommet de deux jours à Londres. Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, était aussi présent à ce sommet et en a profité pour entamer des discussions avec plusieurs personnalités. Tous les pays membres représentent une population de 2.4 milliards.

Le commerce entre les pays était sur la table des discussions et les dirigeants ont convenu de “combattre le protectionnisme” pour étendre le commerce intra-Commonwealth à 2 billions de dollars d’ici 2030.

Les membres ont aussi annoncé des “engagements spécifiques” qui incluent le renforcement de la paix, la promotion de l’égalité des sexes et la lutte contre le changement climatique.

Ils ont également déclaré qu’ils travailleront pour prévenir l’extrémisme violent et ont promis de réduire de moitié le paludisme dans les pays du Commonwealth d’ici 2023. Les chefs d’État sont aussi tombés d’accord pour tous les garçons et filles reçoivent au moins 12 ans d’éducation d’ici 2030.

A noter que la Reine Elizabeth a proposé à ce que le Prince Charles le remplace comme “head” du Commonwealth. Le prochain sommet du Commonwealth aura lieu à Rwanda en 2020.

Continue Reading

Trending