Connect with us

Actualités

INONDATION MEURTRIÈRE DE MARS 2013 : Rs 650 millions de dommages réclamés à l’Etat

Published

on

INONDATION MEURTRIÈRE DE MARS 2013 : Rs 650 millions de dommages réclamés à l’Etat

Jeudi 22 septembre 2016
Trois ans après la tristement célèbre inondation du 30 mars 2013, neuf familles qui avaient perdu des proches réclament Rs 650 millions de dommages à l’État mauricien. Cette inondation meurtrière avait fait 11 morts au Caudan Waterfront.

Les victimes sont: Jeffrey Allan Wright, Sylvia Fokeer, Toolsee Ram Ramdhari, Pravin Kumar Khoosye, Karmish Saligram Tewary, Dhanraj Saligram Tewary, Retnon Sithanen, Rabindranath Bhobany, Fan Lan Wong Tat Chong Lai Kim et Stevenson Henriette.

Cet affaire a été prise pour une première fois ce mardi 20 septembre devant le Master and Registrar de la Cour suprême et a été renvoyée au 27 octobre. Des poursuites sont engagées contre le bureau du Premier ministre, dirigé par Navin Ramgoolam à l’époque, le ministère des Infrastructures publiques et de l’Environnement, qui avait à sa tête Anil Baichoo, la State Property Development Company et la société Rapid Security, qui était responsable du Caudan Waterfront à l’époque.

Durant 2013, la ville de Port Louis et le gouvernement se sont accusés mutuellement de négligence. En janvier 2015, la magistrate Ida Dooky-Rambarrun avait communiqué ses conclusions après une enquête judiciaire. Elle conclut qu’il n’y a pas eu d’acte de ‘foul play’ mais déplore certaines lacunes. La magistrate a mis en avant des failles notées à plusieurs niveaux, contribuant ainsi aux inondations, notamment des constructions illicites sur les drains de la capitale. La construction d’aires de stationnement sur les drains de la Paille-en-Queue Court et de la Rogers House, entre autres, étendus jusqu’au succursale de la KFC à la rue La Chaussée, ont aussi contribué à cette situation. Concernant cette succursale de fast food, l’enquête judiciaire révélera que « la fondation du bâtiment est sur le drain et il crée un obstacle à l’écoulement de l’eau ».

Advertisement

Actualités

Mahen Seeruttun : « Encourager les jeunes à se lancer dans le secteur agricole »

Published

on

Mahen Seeruttun : « Encourager les jeunes à se lancer dans le secteur agricole »

Le ministre de l’Agro-Industrie et de la sécurité alimentaire, Mahen Seeruttun, veut inciter les jeunes à se tourner vers l’agriculture. Il pense déjà au vieillissement de la communauté des planteurs. Le ministre était présent à une cérémonie de remise de prix à des femmes ayant participé à un concours culinaire. C’était ce jeudi 19 avril, au conseil municipal de Port-Louis. Ce concours s’insère dans le cadre des 50 ans de l’indépendance du pays.

Selon Mahen Seeruttun, «bizin ankuraz bann zanfan pou return dan sekter agrikol. Nu truv ban zanfan ki zot parent travay dan plantasyon, nepli interese pou kontign sa aktivite la. Bizin ankuraz bann zenn return dan la ter. Se enn tandans dan lezot pei. Ena beaucoup plis a gaynie an term de mode de vie

Mahen Seeruttun a rappelé que son ministère a, depuis l’année dernière, lancé un projet à l’intention des jeunes diplômés. « pou zot return ver la ter. Nun fer appel a kandidatir. Plis ki 50 zenn ki ti montre linteré. Nu finn donn enn formasyon a traver FAREI (Food and Agricultural Research and Extension Institute, pou montre zot kuma fer plantasyon entre autres. »

La ministre de l’Egalité des genres, Roubina Jadoo-Jaunbocus, a, quant à elle, souligné que le secteur agricole compte beaucoup de femmes. Elle a salué les femmes pour leur contribution dans ce secteur depuis les 50 dernières années. «bizin kontign kiltiv la ter.»

Continue Reading

Actualités

Pravind Jugnauth : «Maurice se tourne vers la technologie afin de booster sa croissance»

Published

on

Pravind Jugnauth : «Maurice se tourne vers la technologie afin de booster sa croissance»

Pravind Jugnauth : «Maurice se tourne vers la technologie afin de booster sa croissance»

Dans l’après-midi d’hier, mercredi 18 avril, le Premier ministre est intervenu lors du Heads of Government Roundtable, à l’Intercontinental, où il a une fois de plus réitéré ses craintes par rapport aux possibles bouleversements que pourrait causer un retour au protectionnisme.

Le Premier ministre a déclaré que le libre échange est indispensable au développement, à la création d’emplois et à l’élimination de la pauvreté dans le monde.

S’agissant du cas de Maurice, il a ajouté qu’ «ayant pour objectif de rejoindre le groupe de pays à revenu élevé d’ici à 2023, l’expansion des secteurs liés à l’exportation est cruciale».

Pour que cela se réalise tout en relevant les enjeux, tels que le vieillissement de la population et la baisse du taux de fertilité, Maurice encourage la participation des femmes et des groupes vulnérables aux projets de développements. «Maurice se tourne aussi vers la technologie afin d’accélérer sa croissance. En ce moment, Maurice s’apprête à devenir un centre fintech pour la région», dit-il.

Le chef du gouvernement a souligné que “ce sera aussi bénéfique pour nous en attirant des investissements et en incitant au commerce intrarégional, une approche gagnant-gagnant”.

En fin d’après-midi, le Premier ministre s’est entretenu avec le président du Ghana, Nana Akufo-Addo.

Dans la soirée, le PM était invité au Dinner of Heads of Governments, tenu par Theresa May.

Continue Reading

Actualités

Le Premier ministre de la Jamaïque fera une visite d’État à Maurice

Published

on

Le Premier ministre de la Jamaïque fera une visite d’État à Maurice

Pravind Jugnauth a eu deux rencontres bilatérales mardi dans le cadre du sommet du Commonwealth. D’abord avec le Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne et ensuite, avec le Premier ministre de la Jamaïque, Andrew Holness.

Ces rencontres positives permettent de renforcer nos liens avec les pays de la Caraïbes et des petits États insulaires.

Le premier ministre de la Jamaïque, Andrew Holness, s’est excusé de ne pas avoir pu assister à la commémoration de l’abolition de l’esclavage à Maurice mais promet une visite d’État à Maurice prochainement. Il s’intéresse aussi au développement du secteur des TIC à Maurice.

Continue Reading

Trending