Connect with us

Actualités

La COI et la Jeune chambre internationale (Maurice) signent un protocole d’accord

Published

on

La COI et la Jeune chambre internationale (Maurice) signent un protocole d'accord

La COI et la Jeune chambre internationale (Maurice) signent un protocole d’accord

La Jeune chambre internationale (JCI) de Maurice, a accueilli, les 9 et 10 septembre dernier, le sommet des Sénateurs de l’AMESA (Africa and the Middle-East Senators Association), qui avait pour thème « l’autonomisation économique des jeunes entrepreneurs : le défi du sénateur ».

A l’occasion de cette rencontre, le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), Madi Hamada, et le président de la Jeune chambre internationale de Maurice, Yudhish Rama, ont procédé à la signature d’un protocole d’accord entre la COI et la JCI Maurice, qui prévoit de développer et de renforcer les échanges entre les JCI de la région dans le domaine de la formation des jeunes entrepreneurs et dirigeants.

Le Secrétaire général de la COI, Madi Hamada, a souhaité que la COI puisse accompagner un changement des mentalités « qui nous fera passer de la création d’emplois pour les jeunes à la création d’emplois par les jeunes ». Il a de plus formé le vœu que le partenariat entre la COI et la JCI soit utilement mobilisé dans le cadre de la mise en œuvre d’un nouveau programme d’appui au secteur privé régional, et particulièrement au bénéfice des jeunes, grâce aux ressources du 11e Fonds européen de développement. Ceci notamment au moyen d’activités en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes, de la formation, du renforcement des capacités des jeunes dirigeants ou encore de l’innovation et de la recherche.

Pour le président de la JCI AMESA, Marday Venkatasamy, le partenariat entre la COI et la JCI Maurice annonce une ère nouvelle de coopération. Présente dans les cinq îles de la COI, la JCI récompense déjà au travers de concours nationaux des initiatives de jeunes entrepreneurs. Grâce à ce partenariat, il espère voir la création d’ici l’année prochaine d’un prix “Outstanding Young Person of the Indian Ocean”.

De son côté, Tshebo Thiaku, le vice-président exécutif de la JCI pour l’Afrique et le Moyen-Orient, a reconnu que le chômage des jeunes est un défi de taille auquel la région doit faire face. L’entrepreneuriat peut être une solution à ce problème. Ce dernier a, en outre, souligné l’importance de l’entrepreneuriat social.

Pour le président mondial de la JCI Paschal Dike, l’entrepreneur doit innover, prendre des risques et être créatif. Citant le proverbe africain « si tu veux aller vite, marche seul, mais si tu veux aller loin, marchons ensemble », Paschal Dike a insisté sur l’importance capitale de cette collaboration pour créer de nouvelles opportunités, tant pour la COI et la JCI que pour les jeunes entrepreneurs de la région.

Advertisement

Actualités

Pravind Jugnauth retourne au pays après la remise de diplôme de sa fille

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Pravind Jugnauth retourne au pays après la remise de diplôme de sa fille

Pravind Jugnauth retourne au pays après la remise de diplôme de sa fille

Le Premier ministre a écrit sur sa page Facebook : « Content d’avoir été présent à la cérémonie de remise de diplôme à ma fille ». C’était hier soir, dimanche, 22 juillet.

Pour rappel, Pravind Jugnauth a quitté le pays le 12 juillet dernier. Il était en voyage privée pendant au moins dix jours. Selon nos renseignements, il a dû écourter son voyage. Il devait retourner ce lundi 23 juillet. Cependant ce n’est qu’hier que le Chef du gouvernement est rentré au pays.  Il aura une semaine très chargé, apprenons-nous des sources bien informée à l’Hôtel du Gouvernement..

En effet, tout laisse croire qu’il sera amené à prendre une décision dans le cas d’agression alléguée sur la personne d’un caméramen, impliquant le ministre de la Bonne Gouvernance et des Services financières, Sudhir Sesungkur. Dans cette affaire d’agression alléguée, le ministre Sesungkur aurait giflé un caméraman, lors d’une cérémonie de mariage à Sébastopol, hier, dimanche 22 juillet.

En outre, en fin de semaine, soit le 27 et 28 juillet prochain, le président de la République Populaire de Chine. Xi Zinping sera à Maurice. Dans ce contexte, un tête-à-tête  est prévu entre Xi Zinping et Pravind Jugnauth.

Continue Reading

Actualités

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»

Published

on

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»

Etienne Sinatambou: «Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…»

500 000 tonnes de déchets ménagers annuellement. 100 millions de bouteilles en plastique sur une année. Le degré de pollution est à un point alarmant, voire critique à Maurice. Etienne Sinatambou veut un changement de mentalité. Il est impératif de s’adapter au concept de tri des déchets pour une île Maurice propre, dit-il. Dans ce contexte, une vingtaine de poubelles écolo ont été introduites, la semaine dernière dans cadre d’un projet-pilote.

Les Mauriciens sont réfractaires aux changements ? Ce à quoi répond ‘oui’ le ministre de la Solidarité nationale, de l’Environnement et du Développement durable. Il est d’avis que.«Mentalite mesanste morisien pas permett fer bann projet denvergure…». C’étaitlors du lancement officiel du projet Eco-bins par la New Chinatown Foundation la semaine dernière. « Le gouvernement a des projets d’envergures pour protéger l’environnement de l’île. »

Mais il est d’avis que les Mauriciens ne sont pas prêts à accueillir ces changements favorablement. Il soutient qu’il faudra un «changement culturel » pour pouvoir faire avancer le pays. «Ena fer mesanste, zot pa pu trier. zot pu melanz salete, fer expre mett dechet organik dan plastik ek vice versa. Bann realites ciltirels pankor permet moris develop dan so sens, bizin enn sanzman ciltirel pou ressi amen enn procesis denvergir dan pay la».

Ce manque de responsabilité et de mobilisation pour une île Maurice propre, selon lui est néfaste pour le pays. Il a communiqué quelques faits et chiffres inquiétants qui contribueront peut-être à sensibiliser la population sur leur rôle à jouer dans la protection de l’environnement. «Moris enn ti lile nu denseman peplé, nu bizin fer atensyon a nu bann salt. Pour Etienne Sinatambou,  il existe deux catégories de citoyens «ceux qui salissent et ceux qui nettoient ». Certains auraient toujours une mentalité «méchanceté » et ne suivront pas les instructions de ces poubelles écologiques

Les données sont comme suit: 

• 1 mégot de cigarette jeté dans la mer peut contaminer jusqu’à 50 litres d’eau !

• Les cigarettes contiennent des morceaux de plastique qui sont non-biodégradables !

• 4.5 trilliards de cigarettes sont jetées par an !

• Nous produisons plus que 100 millions de bouteilles en plastique par an.

• Les Mauriciens produisent plus de 500 000 tonnes de déchets ménagers par an !

 Installation d’une vingtaine de poubelles écologiques

Dans ce combat contre la pollution, saluons l’initiative de la New Chinatown Foundation qui va installer une vingtaine d’Eco-bins. Le ministère de tutelle gardera un l’œil sur ce projet-pilote qui aidera à évaluer le comportement de la population par rapport aux déchets ménagers. Ce n’est qu’après les conclusions que le gouvernement viendra avec d’autres projets additionnels visant à protéger l’environnement.

Continue Reading

Actualités

Indice du coût de la construction : une hausse notée pour ce deuxième trimestre de 2018

Ashminta B

Published

on

Projets d'infrastructures destinés à la communauté : Rs 5 milliards seront dépensées sur 5 ans

Indice du coût de la construction : une hausse notée pour ce deuxième trimestre de 2018

L’indice des prix à la construction a connu une hausse de 0,3 %. Ainsi, il est passé de 118,5 en mars de 2018, pour atteindre 118,8 au cours du deuxième trimestre, soit en juin 2018.

Une hausse de 0,9% a été notée dans le sous-indice « matériels ». Ceci est dû à une montée en flèche des prix des barres d’acier de 0,5% en avril 2018, de 0,7% en mai, de 1,0% en juin. De plus, l’augmentation des prix du « Timber Carpentary» de 1,7% en avril, de même que l’augmentation des prix de la peinture de 0,7% en mai ont lié à cette hausse.

En ce qui concerne « Hire of plant», le coût a connu une hausse de  0,2%. La raison derrière cette hausse est, comparée au premier trimestre de 2018, le coût pour la location des plaques de métal a augmenté.

Il est à noter que les sous-indices « Transport » et « Travail » sont restées inchangées.

Continue Reading

Trending