Connect with us

Actualités

Le ministre Lutchmeenaraidoo plaide pour l’intégration régionale

Published

on

Le ministre Lutchmeenaraidoo plaide pour l’intégration régionale face à la nouvelle conjoncture commerciale avec l’Europe

Le ministre des Affaires étrangères, M. Vishnu Lutchmeenaraidoo, a présenté la vision d’ouverture économique ce mercredi 7 septembre 2016 lors d’un atelier sur l’impact de l’Accord de partenariat économique en Afrique orientale et australe. Le ministre a explicité les piliers et chantiers majeurs de cette vision, telle qu’énoncée lors de la présentation du tout premier Budget du gouvernement en mars de l’année dernière : l’économie océanique, le hub maritime et le rapprochement économique avec l’Afrique. Selon le Chef de la diplomatie, notre agenda Afrique retrouve toute sa pertinence dans cette vision de développement qui vise à libérer l’économie mauricienne du mid-income trap.

Le ministre des Affaires étrangères a mis l’accent sur les perspectives d’intégration régionale tout en maintenant les liens privilégiés avec l’Union européenne (UE). L’Europe a redéfinit ses rapports avec le bloc des ACP (Afrique, Caraibes et Pacifique) en instituant des Accords de partenariat économique (APE) avec des sous-régions du bloc ACP. L’Afrique orientale et australe est une de ces sous-régions et au sein de laquelle Maurice fait partie. Maurice, le Zimbabwe, les Seychelles et Madagascar sont les quatre signataires de l’APE au sein de la sous-région Afrique orientale et australe.

La connectivité – aérienne, maritime et digitale – est primordiale pour réaliser les ambitions de l’intégration régionale. Le ministre Lutchmeenaraidoo a souligné l’importance d’un corridor aérien entre l’Asie de l’Est et l’Afrique, avec Maurice comme plateforme de redistribution du trafic vers les pays africains. Le ministre avait entrepris des discussions l’année dernière avec Air Asia et Changi Airport de Singapour, notamment, pour aboutir aujourd’hui au projet d’air corridor.

En matière de l’économie océanique, de nouvelles opportunités se présentent pour l’Afrique avec la récente conférence africaine de la Banque mondiale à Maurice sur l’économie bleue et le changement climatique. Le ministre avait plaidé pour la tenue de cette importante réunion lors des discussions avec la Banque mondiale à Washington en février dernier. A l’issue de cette conférence, les partenaires de développement (Banque mondiale, FOA, Banque africaine de développement) vont présenter un package d’appui technique et financier en faveur de l’économie marine pour l’Afrique au prochain sommet de la COP 22 qui se tient à Marrakech, au Maroc, en novembre prochain.

Le projet de Maritime Hub va aussi aider à rapprocher Maurice avec sa région immédiate et avec l’Afrique continentale dans le cadre du commerce international et régional et du transport maritime.

Le ministre des Affaires étrangères s’est réjoui de la mise en place d’un fonds d’accompagnement d’un montant de 40 millions d’euro dans le cadre de l’APE. Ces ressources devraient aider les Etats signataires de l’accord de partenariat à rehausser leurs capacités industrielles pour pouvoir tirer bénéfices des nouvelles ouvertures commerciales avec l’UE. Le ministre a suggéré qu’une partie de ces fonds puisse soutenir les efforts d’intégration régionale.

Le chef de la diplomatie mauricienne a plaidé pour une mobilisation régionale souhaitant que « les autres pays de l’Afrique orientale et australe rejoignent les pays signataires » d’autant que les APE donnent l’opportunité d’approfondir et d’accélérer l’intégration régionale. Il faut cependant trouver la plateforme appropriée pour agir avec plus d’efficacité et de coordination, compte tenue de la multitude d’institutions régionales (SADC, COMESA, COI, INTERREG, etc).

Le Secrétaire général de la COI, M. Madi Hamada, a rappelé que « Les APE, basés sur le principe de réciprocité, s’inscriront au cœur de la relation ACP-UE après la fin de l’Accord de Cotonou en 2020 qui régit la relation politique, économique, commerciale et de coopération entre l’UE et les 77 pays du bloc ACP ». De ce fait, la COI, dit-il, s’engage à soutenir utilement les pays signataires, notamment en commandant l’étude sur l’impact des APE et en sécurisant une enveloppe de 40 millions d’euros du 11e Fonds européen.
Mme Carla Osorio, chargée d’affaires par intérim de la Délégation de l’Union européenne basée à Maurice, a, elle, fait état de l’amélioration du climat des affaires et de la compétitivité des entreprises locales, dont les PME, en vue d’accroitre les parts de marché en Europe.

Advertisement

Actualités

Open Data Initiative : Un atelier prévu du 25 au 27 avril

Published

on

Open Data Initiative : un atelier prévu du 25 au 27 avril

Open Data Initiative : Un atelier prévu du 25 au 27 avril

Le National Computer Board, en collaboration avec le ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation, organisera un atelier du 25 au 27 avril 2018. L’événement, qui se tiendra au Holiday Inn, Mont Trésor, a pour but d’aider les responsables des équipes de Open Data, qui ont été mis sur place dans chaque département au sein de chaque ministère.

Les deux premiers jours de l’atelier, soit du 25 au 26 avril, seront consacrés aux institutions gouvernementales. L’objectif principal de cet atelier sera de définir le rôle et les responsabilités de l’équipe Open Data, l’importance de l’Open Data  par rapport à l’innovation et aux différentes pratiques à entretenir pour les Open Government datasets.

Pour ce qui est du dernier jour de l’atelier, soit le 27 avril, l’accent sera mis sur le journalisme et la communication.

Pour rappel, en 2015, le gouvernement, en partenariat avec la World Bank, avait lancé l’Open Data Initiative, en développant le National Data Policy et en effectuant des sondages sur l’Open Data Readiness Assessment (ODRA).

Continue Reading

Actualités

Webcup Maurice 2018 : les inscriptions ouvertes jusqu’au 20 avril

Published

on

Webcup Maurice 2018 : les inscriptions ouvertes jusqu’au 20 avril

Les aces de l’informatique pourront se réjouir avec cette 6e édition de la Webcup Maurice qui aura lieu les 5 et 6 mai prochain à la BPML à Ebène. Cette compétition échelonnée sur 24 heures non-stop, où les équipes, amateurs ou professionnels, doivent créer un site internet.

La Webcup se tiendra sur huit territoires, le même jour, à la même heure, soit à Madagascar, Mayotte, La Réunion, l’Union des Comores, les Seychelles et Rodrigues, le weekend du 5 au 6 mai 2018.

Ceux intéressés peuvent s’inscrire dans une des 3 trois catégories par équipe de 1 à 4 personnes.

  • Professionnels (qui participent au nom de leur société)
  • Pour le fun (individuels, geeks entre autres)
  • Etudiants (ils peuvent concourir au nom de leur université ou écoles)

A noter qu’une catégorie spéciale a été formalisée cette année pour valoriser la participation des étudiants.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 avril et sont effectuées sur une base de 1er inscrit, premier sélectionné pour le concours. Les inscriptions peuvent se faire sur le http://maurice.webcup.fr/produit/inscription-webcup

Pour aider les participants à mieux se préparer pour le concours, la Webcup Maurice organise pour la 2e fois, un bootcamp dédié aux outils et méthodes de développement web par des professionnels. L’événement aura lieu le samedi 28 avril à partir de 9h30 à l’Institut de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat à Réduit.

La Webcup 2018 débutera le samedi 5 mai à 12 heures et durera jusqu’au dimanche 6 mai à 12 heures. C’est au moment du début de la compétition que le sujet du concours sera dévoilé.

Les équipes devront se munir de leurs propres ordinateurs et accessoires. Trois gagnants seront sélectionnés et l’équipe finaliste participera à la finale internationale sur une des îles participantes.

Pour Yogida Sawmynaden, ministre des TICs, cette compétition est « un coup de projecteur sur les talents dans le domaine de la conception et la création de site Internet en valorisant différentes compétences de programmeur, designer, de création de contenu et de gestion de projet. »

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Philippe Hao Thyn Voon “Une enquête interne pour éclaircir l’affaire Kaysee/ Jessika

Published

on

Philippe Hao Thyn Voon "Une enquête interne pour éclaircir l'affaire Kaysee/ Jessika

[Vidéo] Philippe Hao Thyn Voon “Une enquête interne pour éclaircir l’affaire Kaysee/ Jessika

C’est ce qu’a promis le président du Comité Olympique Mauricien, qui animait une conférence de presse ce vendredi. Il a dit qu’une enquête approfondie fera la lumière sur tout le scandale qui a défrayé la chronique à Gold Coast.

Ainsi, le président du COM affirme que trois personnes indépendantes seront choisies pour mener l’enquête. Toutefois, il a déclaré que cette enquête approfondie se fera après le verdict de la cour d’Australie sur cette même affaire.

Par ailleurs, Nuvin Proag, l’avocat qui défend les intérêts du Comité Olympique Mauricien, avance que « Toute personne qui porte une allégation ne dit pas nécessairement la vérité. »

Continue Reading

Trending