Connect with us

Monde

Mission d’observation: La COI se félicite de la bonne tenue du scrutin législatif aux Seychelles

Published

on

Mission d’observation: La COI se félicite de la bonne tenue du scrutin législatif aux Seychelles

Mission d’observation: La COI se félicite de la bonne tenue du scrutin législatif aux Seychelles et de l’enracinement de la culture démocratique

A l’invitation des autorités de la République des Seychelles, M. Madi Hamada, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), a mobilisé les membres du Comité exécutif de l’Association des Parlementaires de la COI (AP-COI) pour mener une mission d’observation des élections législatives dans ce pays du 08 au 10 septembre 2016.

Conduite par l’Honorable Freddie Mahazoasy, Vice-président de l’Assemblée nationale de Madagascar et Président du Comité exécutif de l’AP-COI, la mission est d’avis que les préparatifs des élections législatives ont été menés de façon complète et professionnelle.

La mission s’est entretenue avec la Commission électorale des Seychelles quant aux préparatifs de l’exercice de vote et a rencontré les leaders des principaux partis politiques ainsi que les évêques des Eglises catholique et anglicane. La mission a également participé à une réunion de coordination des observateurs internationaux organisée sous l’égide de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) en présence de l’Organisation internationale de la Francophonie, de l’Union africaine et d’autres partenaires.

Le chef de mission a assisté aux opérations de vote sur les îles de Farqhuar, Alphonse et Desroches. La mission a également visité les bureaux de vote à la prison de Montagne Posée, North East Point Home of Elderly, l’île Persévérance et l’île Silhouette.

Le 10 septembre, jour du scrutin, les observateurs se sont déployés à travers les 25 districts de la République des Seychelles.

D’une manière générale, la mission constate que le scrutin s’est déroulé dans le calme et la sérénité. Elle note une forte mobilisation des électeurs – 87% selon la Commission électorale des Seychelles – et souligne l’absence de démonstrations ostensibles de l’appartenance aux partis politiques. Elle salue la présence des représentants des candidats et des observateurs nationaux dans l’ensemble des bureaux de vote visités.

La mission félicite le professionnalisme de toute l’administration électorale et la forte mobilisation des femmes et des jeunes dans les bureaux de vote. Les opérations de vote elles-mêmes étaient d’un bon niveau, de même que le matériel utilisé, de qualité et en quantité suffisante. Les membres des bureaux de vote ont démontré dans l’ensemble une bonne maitrise de la procédure de vote. Les forces de l’ordre étaient présentes, discrètes mais efficaces.

La mission encourage la nouvelle procédure mise en place pour canaliser les électeurs (système alphabétique) et recommande des mesures d’accompagnement pour la rendre plus performante.

La mission note que les noms de certaines personnes ne figuraient pas sur le registre électoral de certains bureaux de vote, notamment à Silhouette et à la prison de Montagne Posée.

La mission a pris part au dépouillement dans quelques bureaux de vote qui s’est déroulé de manière transparente. Les procédures de décompte et de remplissage des procès-verbaux ont été respectées. Les procès-verbaux ont été signés par tous les représentants des candidats présents.

La mission d’observation de la Commission de l’océan Indien se félicite de la confiance qui lui a été manifestée durant son séjour aux Seychelles lors de ces élections législatives.

Elle tient à remercier, à cet égard, les autorités de la Républiques des Seychelles notamment la Commission électorale qui a conduit les opérations, les candidats et partis politiques, les Eglises catholique et anglicane et l’ensemble du peuple seychellois.

La Mission d’observation de la COI était composée de :

  • L’Honorable Freddie Mahazoasy, Vice-président de l’Assemblée nationale de Madagascar et Président du Comité Exécutif de l’AP-COI
  • L’Honorable Nitadiavina Levao, Député de l’Assemblée nationale de Madagascar
  • L’Honorable Solange Angele, Députée de l’Assemblée nationale de Madagascar
  • L’Honorable Dhoihir Dhoulkamal, Vice-président de l’Assemblée nationale de l’Union des Comores
  • L’Honorable Mohamed Msaidié, Vice-président de l’Assemblée nationale de l’Union des Comores
  • L’Honorable Said Baco Attoumane, Questeur de l’Assemblée nationale de l’Union des Comores
  • L’Honorable Purmanand Jhugroo, Député, Chief Whip de l’Assemblée nationale de Maurice
  • L’Honorable Cyril Eddy Boissezon, Député, Secrétaire parlementaire privé, Assemblée nationale de Maurice
  • L’Honorable Dr Zouberr Houssein Joomaye, Député de l’Assemblée nationale de Maurice

M. Irfan Rahman, Commissaire électoral de Maurice a, par ailleurs, apporté son soutien technique à la mission.

La coordination de cette mission était effectuée par Mme Koulthoum Djamadar, Chargée de mission à la COI, responsable du domaine d’intervention « Stabilité, Diplomatie, Santé, Genre et Mobilité ».

La mission publiera un rapport final sur l’ensemble de ses observations avec des recommandations qui sera remis au Secrétaire général de la COI.
Réaction de la COI suite aux résultats

La Commission électorale des Seychelles a officialisé, le 11 septembre 2016, les résultats des élections législatives qui ont vu la victoire inédite de l’opposition sous la bannière de la coalition Linyon Demokratik Seselwa (LDS) totalisant 48,37% des voix contre 48,01% pour Lepep, le parti du gouvernement.

Le Secrétaire général de la COI, M. Madi Hamada, « félicite les autorités et le peuple seychellois ainsi que les acteurs politiques et les institutions chargées de l’organisation du scrutin pour la bonne tenue des élections législatives ». Pour le Secrétaire général de la COI, cette élection démontre « l’enracinement de la culture démocratique aux Seychelles » et « la volonté des acteurs politiques de travailler dans l’intérêt du pays alors que débute une cohabitation inédite entre un gouvernement et un parlement de bords différents. Ceci est un signe de la vitalité de cette culture démocratique et du sens de la responsabilité des acteurs politiques ».

Réaction de la COI suite aux résultats

La Commission électorale des Seychelles a officialisé, le 11 septembre 2016, les résultats des élections législatives qui ont vu la victoire inédite de l’opposition sous la bannière de la coalition Linyon Demokratik Seselwa (LDS) totalisant 48,37% des voix contre 48,01% pour Lepep, le parti du gouvernement.

Le Secrétaire général de la COI, M. Madi Hamada, « félicite les autorités et le peuple seychellois ainsi que les acteurs politiques et les institutions chargées de l’organisation du scrutin pour la bonne tenue des élections législatives ». Pour le Secrétaire général de la COI, cette élection démontre « l’enracinement de la culture démocratique aux Seychelles » et « la volonté des acteurs politiques de travailler dans l’intérêt du pays alors que débute une cohabitation inédite entre un gouvernement et un parlement de bords différents. Ceci est un signe de la vitalité de cette culture démocratique et du sens de la responsabilité des acteurs politiques ».

Advertisement

Monde

À bras ouverts : la Grande Bretagne pour la réintégration du Zimbabwe au Commonwealth

Published

on

À bras ouverts : la Grande Bretagne pour la réintégration du Zimbabwe au Commonwealth

À bras ouverts : la Grande Bretagne pour la réintégration du Zimbabwe au Commonwealth

La Grande Bretagne soutient la réintégration du Zimbabwe au sein du  Commonwealth. Les porte-parole Britanniques ont félicité le travail effectué par le nouveau président, Emmerson Mnangagwa depuis son accession au pouvoir en novembre dernier. Ce dernier succède au président, Robert Mugabe qui au long de sa longue carrière avait instauré un climat de frayeur et une politique de dictature.

Le Zimbabwe s’était retiré du Commonwealth depuis 2003. Robert Mugabe, au pouvoir depuis l’Independence en 1980, avait suscité de vives controverses. Ce dernier, avait mis en place un système politique à parti unique, mené par son parti ZANU-PF. Exprimant dans un premier temps le désir de redistribution équitable des ressources au peuple zimbabwéen, le « règne » politique de Mugabe a vite tourné en dérision. Ses nombreuses et violentes saisies de biens ont vite suscité la controverse sur la scène internationale.

Le bureau des affaires étrangères a déclaré « apporter tout son support à la réintégration du Zimbabwe, une nouvelle Zimbabwe disposée à apporter les réformes politiques et économiques pour le bien de son peuple »

Visant une amélioration des liens diplomatiques, les ministres des affaires étrangères des deux pays concernés, Boris Johnson et Sibusiso Moyo, se sont entretenus en présence d’autres ministres des Etats membres, autour d’un petit déjeuner de la Conférence du Commonwealth, tenue à Londres.

Johnson a déclaré que les élections de Juillet serviront de tremplin pour définir la direction de la nouvelle Zimbabwe.

Continue Reading

Monde

Sommet: un pas historique pour les deux Corées, un téléphone rouge installé

Published

on

Un pas historique pour les deux Corées, un téléphone rouge installée à une semaine du sommet

Sommet: un pas historique pour les deux Corées, un téléphone rouge installé

Le sommet entre la Corée du Nord et la Corée du Sud se tiendra à la fin du mois d’Avril et annonce le début d’un réchauffement diplomatique entre les deux partis. En effet, une ligne directe établie entre les deux camps symbolise une grande avancée. Le téléphone rouge aura pour but d’amplifier les discussions en vue de meilleurs rapports.

L’ouverture de cette ligne relie le bureau de la Commission nord-coréenne des Affaires d’État, où siège Kim Jong-Un et la Maison Bleu, où demeure le président Sud Coréen des Affaires d’État. Cette démarche survient une semaine avant le sommet Corée Nord- Sud. Celle-ci se tiendra dans la zone démilitarisée qui divise la péninsule.

Moon Jae-in, président de la Corée du Sud et Kim Jong-Un ont franchi, ainsi, un pas historique. Les deux pays, largement en conflit, avaient jusqu’ici érigé seuls deux sommets. Le dernier en date remonte à la fin de la guerre de Corée (1950-53). Le sommet de fin avril représente, donc, le troisième Sommet où se rencontreront les deux forces Coréennes.

Continue Reading

Monde

Légion d’honneur, Al–Assad remet sa décoration à la France

Published

on

Légion d’honneur, Al–Assad remet sa décoration à la France

Légion d’honneur, Al–Assad remet sa décoration à la France

Le président syrien, Bachar Al-Assad, rend la légion d’honneur à la France. L’Elysée avait décoré le président de la Syrie en 2001 en lui conférant la légion d’honneur, soit, la plus haute distinction de grand-croix. Ainsi, la France rejoint les Etats-Unis et la Grande Bretagne dans sa démarche de punir le dirigeant syrien, suite aux attaques chimiques dans la région de Ghouta.

Alors que la France avait déjà enclenché les procédures pour reprendre la décoration, Al-Assad a, quant à lui, pris les devants. La décoration a été rendue à la France à travers l’ambassade Roumaine. Le président syrien a souligné qu’il ne voulait pas porter la décoration d’un pays soumis aux États Unis. Le ministre des Affaires étrangères, a déclaré que ce n’était:

« point un honneur au Président Bachar Al-Assad de porter une décoration attribuée par un pays esclave et partisan des États Unis qui supporte le terrorisme »

La France accuse le chef de l’état syrien de crime contre l’humanité. Ce dernier avait été décoré après avoir succédé à son père. La France espérait entretenir de meilleures relations diplomatiques avec le nouveau président qui laissait transparaître le souhait de gouverner d’une manière plus démocratique.

Cependant, ses sept années au sommet de l’Etat ont prouvé que ce dernier n’était pas plus disposé que son père à changer ses méthodes de gouvernance.

Continue Reading

Trending