Connect with us

Actualités

Pravind Jugnauth : « Nous croyons dans le Metro Express, car c’est l’avenir… »

Published

on

Pravind Jugnauth : « Nous croyons dans le Metro Express, car c’est l’avenir… »

Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth a tenu un point de presse ce mardi après-midi afin d’élaborer sa mission officielle en Inde. Cependant, il n’a pas refusé à répondre aux questions des journalistes présents sur d’autres actualités.

Pravind Jugnauth s’est attardé sur le nouveau chapitre qui concerne les relations diplomatiques, économiques et cultures entre la Grande péninsule et Maurice. Il devrait faire ressortir que malgré que Narendra Modi avait un calendrier chargé, le Premier ministre indien a tenu à recevoir son homologue mauricien. Et d’ailleurs les discussions étaient amicales et cordiales.

Et Narendra Modi a signifié son soutien total en ce qui concerne le dossier Chagos.
Commentant sur sa mission en Inde, Pravind Jugnauth estime que : « cela a été une réussite totale. Notamment en ce qui concerne les relations entre Maurice et l’Inde et aussi en termes de relations personnelles avec le Premier ministre indien.» Dans la foulée, le leader du MSM devrait remercier la Grande péninsule pour le soutien financier de Rs 12.7 milliards pour la réalisation de grands projets. Cependant, une demande aditionnelle de $ 200 m a également été faite et ladite demande va etre considérer par le gouvernement indien.

Le DTAA a aussi été discuté lors de la visite de Pravind Jugnauth : «L’Inde pe renégocié akord avek lezot pei gayn enn competitive edge.» Et en ce qui concerne les visas, il a été question qu’il y a « réciprocité visa on arrival ». Pravind Jugnauth devrait faire ressortir que dans ce sens, Air Mauritius travaillera sur la manière comment augmenter les vols entre Maurice et l’Inde.

Le ministre des Finances semble très emballé quand il parle du Metro Express. Il nous a fait comprendre que ce dossier a été l’objet de discussions et dit avoir eu l’ocassion de visiter le métro de Delhi. Pravind Jugnauth devrait égratigné dans la foulée Navin Ramgoolam. Car ce dernier n’a jamais cru dans le projet Light Mail Metro Express. Il devrait même faire ressortir : « Voyez la réponse qu’il a donnée à Paul Bérenger avant 2010. Que son gouvernement allait de l’avant avec le projet Rapid Bus Transit. »

Pravind Jugnauth est catégorique et il a fait valoir qu’il croit fermement dans le Metro Express car c’est l’avenir. Un rapport sera prêt dans quelques semaines.

A l’heure des questions sur les deux communiqués du Conseil des ministres en ce qui concerne Heritage City, le leader du parti majoritaire devrait souligner : «Pour moi, le premier communiqué était exact et le gouvernement n’a pas encore pris la décision de faire revivre le projet. Le deuxième communiqué est inexact. Le PM a son point de vue, j’ai le mien.»

Le leader du MSM a souhaité ne pas répondre a une question de la presse en ce qui concerne s’il est prêt pour le poste du Premier ministre ? Il devrait même faire ressortir aux membres de la presse que le but de cette conférence est pour expliquer sa visite officielle en Inde.
Pravind Jugnauth a également fait ressortir que la « Bank of China a indiqué que Maurice est le gateway vers l’Afrique ».Ce qui résume à une coopération solide entre l’Inde, l’Afrique et Maurice.

Le ministre des Finances devrait égratigner Navin Ramgoolam sur sa facon de traiter le dossier Chagos. « Kan Navin ti premier minis jamais li fine rode enn rendez-vous ek premier ministre britannique. » Avec la pression du gouvernement mauricien, les Etats-Unis qui s’en soucient guère, finalement optent de résoudre cette situation de façon amicale. Pravind Jugnauth dit avoir « brief » Narendra Modi sur les menaces des Anglais et des Américains. «Il y a eu des formes de menaces. Nous prenons cela au sérieux. Je trouve dommage que deux grands pays se servent de moyens économiques ou politiques pour menacer Maurice.»Pravind Jugnauth : « Nous croyons dans le Metro Express, car c’est l’avenir… »

Le ministre des Finances, Pravind Jugnauth a tenu un point de presse ce mardi après-midi afin d’élaborer sa mission officielle en Inde. Cependant, il n’a pas refusé à répondre aux questions des journalistes présents sur d’autres actualités.

Pravind Jugnauth s’est attardé sur le nouveau chapitre qui concerne les relations diplomatiques, économiques et cultures entre la Grande péninsule et Maurice. Il devrait faire ressortir que malgré que Narendra Modi avait un calendrier chargé, le Premier ministre indien a tenu à recevoir son homologue mauricien. Et d’ailleurs les discussions étaient amicales et cordiales.

Et Narendra Modi a signifié son soutien total en ce qui concerne le dossier Chagos.
Commentant sur sa mission en Inde, Pravind Jugnauth estime que : « cela a été une réussite totale. Notamment en ce qui concerne les relations entre Maurice et l’Inde et aussi en termes de relations personnelles avec le Premier ministre indien.» Dans la foulée, le leader du MSM devrait remercier la Grande péninsule pour le soutien financier de Rs 12.7 milliards pour la réalisation de grands projets. Cependant, une demande aditionnelle de $ 200 m a également été faite et ladite demande va etre considérer par le gouvernement indien.

Le DTAA a aussi été discuté lors de la visite de Pravind Jugnauth : «L’Inde pe renégocié akord avek lezot pei gayn enn competitive edge.» Et en ce qui concerne les visas, il a été question qu’il y a « réciprocité visa on arrival ». Pravind Jugnauth devrait faire ressortir que dans ce sens, Air Mauritius travaillera sur la manière comment augmenter les vols entre Maurice et l’Inde.

Le ministre des Finances semble très emballé quand il parle du Metro Express. Il nous a fait comprendre que ce dossier a été l’objet de discussions et dit avoir eu l’ocassion de visiter le métro de Delhi. Pravind Jugnauth devrait égratigné dans la foulée Navin Ramgoolam. Car ce dernier n’a jamais cru dans le projet Light Mail Metro Express. Il devrait même faire ressortir : « Voyez la réponse qu’il a donnée à Paul Bérenger avant 2010. Que son gouvernement allait de l’avant avec le projet Rapid Bus Transit. »

Pravind Jugnauth est catégorique et il a fait valoir qu’il croit fermement dans le Metro Express car c’est l’avenir. Un rapport sera prêt dans quelques semaines.

A l’heure des questions sur les deux communiqués du Conseil des ministres en ce qui concerne Heritage City, le leader du parti majoritaire devrait souligner : «Pour moi, le premier communiqué était exact et le gouvernement n’a pas encore pris la décision de faire revivre le projet. Le deuxième communiqué est inexact. Le PM a son point de vue, j’ai le mien.»

Le leader du MSM a souhaité ne pas répondre a une question de la presse en ce qui concerne s’il est prêt pour le poste du Premier ministre ? Il devrait même faire ressortir aux membres de la presse que le but de cette conférence est pour expliquer sa visite officielle en Inde.
Pravind Jugnauth a également fait ressortir que la « Bank of China a indiqué que Maurice est le gateway vers l’Afrique ».Ce qui résume à une coopération solide entre l’Inde, l’Afrique et Maurice.

Le ministre des Finances devrait égratigner Navin Ramgoolam sur sa facon de traiter le dossier Chagos. « Kan Navin ti premier minis jamais li fine rode enn rendez-vous ek premier ministre britannique. » Avec la pression du gouvernement mauricien, les Etats-Unis qui s’en soucient guère, finalement optent de résoudre cette situation de façon amicale. Pravind Jugnauth dit avoir « brief » Narendra Modi sur les menaces des Anglais et des Américains. «Il y a eu des formes de menaces. Nous prenons cela au sérieux. Je trouve dommage que deux grands pays se servent de moyens économiques ou politiques pour menacer Maurice.»

Advertisement

Actualités

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Georges Alexandre

Published

on

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

«La Speaker a été injuste à mon égard. Elle le fait de manière systématique contre moi. C’est un comportement politiquement motivé de sa part. Enouh is enough !», s’insurge Alan Ganoo, à la suite du ruling de la Speaker, Maya Hanoomanjee de le suspendre pour le reste de la séance parlementaire du jour et  pour les deux prochaines séances de l’Assemblée Nationale dans une déclaration à Inside News, cet après-midi du 17 juillet.

Auparavant, lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), Alan Ganoo a refusé un ordre d’expulsion de la Speaker.

Pour le président du Mouvement Patriotique (MP), un Speaker de la l’Assemblée Nationale peut s’arroger le droit d’expulser un membre du Parlement en cas de «grossly disorderly misconduct.» «Or, dans mon cas, depuis le début de la séance parlementaire, ce matin, j’ai voulu intervenir à une dizaine de reprises, soit lors de la Private Notice Question (PNQ) et trois autres questions, dont sur la Maubank, l’Economic Development Board… J’ai levé la main, mais la Speaker a refusé de me donner la parole», déplore Alan Ganoo. «Cela est inconcevable ! Je suis un élu du peuple. Je compte 36 années en tant que parlementaire, je n’ai jamais eu de problème avec qui que ce soit au Parlement. Mais, Maya Hanoomanjee se montre injuste contre moi depuis 2014, car elle digère mal sa défaite contre moi»

Continue Reading

Actualités

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Didier Hortense

Published

on

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Serianu, importante compagnie kenyane impliquée dans les nouvelles technologies, notamment la cyber-sécurité, envisage de s’implanter à Maurice. Dans le cadre de l’expansion de ses activités, la compagnie compte, en effet, ouvrir un centre de formation afin de former des Mauriciens à parer aux cyber-attaques.

Selon William Makatiani, le Managing Director de Serianu, cette dernière envisage de former environ 500 Mauriciens à terme. Serianu a déjà ouvert un centre similaire à Nairobi, mais voit en Maurice une plateforme idéale dans le cadre de l’expansion de ses activités du fait de son bilinguisme, de sa forte pénétration des nouvelles technologies ou encore de par sa situation géographique.

Ceux formés seront amenés à travailler sur des stratégies de cyber-sécurité, en particulier pour le marché sud-africain. « Notre centre de cyber-sécurité et d’immersion à Nairobi a montré qu’il existe une demande pour ces services de formation, de recherche et de test de réseau à l’intention d’organisations privées et publiques en Afrique australe », de souligner William Makatiani.

 

Continue Reading

Actualités

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Georges Alexandre

Published

on

Parlement : Alan Ganoo suspendu pour deux séances et le reste de la journée

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Le député Alan Ganoo a été suspendu pour deux séances parlementaire et le reste de la journée: c’est le ruling de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, à la reprise des travaux, à la mi-journée. Cela à la suite d’une suspension de la séance pendant plus de 15 minutes. Elle soutient que le député Ganoo a enfreint les Standing Orders du Parlement. Cette demande de la Speaker a été secondée par le Premier ministre suppléant, Ivan Collendavelloo.

Il est 12h47, la Speaker, Maya Hanoomanjee suspend la séance parlementaire du jour. Pour cause, le député Alan Ganoo refuse son expulsion de l’Hémicyle.

«Depuis la tranche d’horaire réservée à la PNQ, j’ai levé la main pour poser une question, mais vous m’avez refusé», déplore Alan Ganoo. La Speaker lui ordonne de s’asseoir. «Sinon, je n’aurais d’autre choix que de vous expulser de l’Hémicyle», précise Maya Hanoomanjee.

Mais, le président du Mouvement Patriotique refuse d’abdiquer. «Je vous donne une dernière chance. Les Standing Orders sont explicites là-dessus. Je fais référence, à la clause 26/1 des Standing Orders. Je n’ai aucune explication à vous donner davantage», soutient la Speaker.

Alan Ganoo proteste : «Vous refusez de me doner la parole pour poser ma question».  Cela avant de rester de marbre et de s’asseoir à nouveau. C’est à quoi, Maya Hanoomanjee insiste : «Il doit y avoir de la discipline à l’Assemblée nationale

Par conséquent, elle suspend la séance.

Continue Reading

Trending