Connect with us

Actualités

Une vie après la paralysie

Published

on

Une vie après la paralysie

Une vie après la paralysie

Encourager leurs employés à soutenir les ONG de leur région, c’est la devise de Gamma Materials. C’est en ce sens qu’elle a souhaité apporter son soutien à l’A.P.R.I.M – Association des Parents pour la Réhabilitation des Infirmes Moteurs -, qui se trouve dans la région où vivent la plupart des employés de l’entreprise. Gamma Materials a ainsi remis un chèque d’un montant de Rs 208 000 à cette école qui accueille, depuis 29 ans, des enfants et des adultes atteints de paralysie cérébrale et physique. Une cérémonie a eu lieu le jeudi 1er septembre à Mont Roches devant le personnel, les parents des bénéficiaires de l’établissement en présence de John Anseline, Président du Village Council de Bambous.

Une salle de classe avec des élèves âgés entre 8 et 40 ans. C’est l’univers de l’A.P.R.I.M, une école qui accueille des enfants et des adultes atteints de paralysie cérébrale et physique. Le soutien de Gamma Materials à l’école ne s’est pas fait par hasard. Certains des bénéficiaires de l’A.P.R.I.M se trouvent dans la région de Bambous, où vit la plupart du personnel de l’entreprise.

« Pour nous, chez Gamma Materials, il est primordial que les employés soient parties prenantes de nos actions sociales. A travers notre soutien à l’A.P.R.I.M, nous n’aidons non seulement certains de ses bénéficiaires qui vivent à Bambous à avoir une meilleure qualité de vie et à croire en eux-mêmes mais nous avons également pour ambition d’aider à l’avancement de cette région en rendant ses habitants fiers de leur endroit. Comme nous sommes dans une entreprise évoluant dans le domaine de la construction, il demeure important pour nous de poser les jalons pour la construction et le progrès de la communauté. Nous avons voulu donner un coup de pouce au travail de l’association car la paralysie ne devrait pas être un frein à l’épanouissement d’un être humain », a déclaré Bernard Lan, General Manager de Gamma Materials.

Au-delà d’un programme spécialement conçu pour leur développement intellectuel, les étudiants reçoivent à l’école toute l’attention possible d’une équipe de professionnels – deux ergothérapeutes, un orthophoniste, du personnel enseignant et des parents volontaires qui les encadrent au quotidien. Josiane Ah Siong dirige non seulement l’A.P.R.I.M depuis sa mise sur pied mais elle vit aussi personnellement le quotidien des étudiants. En effet, parmi les 24 bénéficiaires de l’établissement se trouve la fille de Josiane.

« Chaque jour représente une opportunité pour permettre à nos étudiants de vivre pleinement leur vie et la fierté est immense quand nous voyons leurs progrès comme prendre conscience de leur sens, faire des mouvements comme s’asseoir, faire quelques pas ou encore articuler quelques mots. C’est le travail que l’A.P.R.I.M entreprend depuis 29 ans et nous avons de nombreux projets pour l’avenir, notamment celui de transformer l’établissement en un centre de santé. Gamma Materials croit en le travail de l’association de donner aux enfants et aux adultes les moyens appropriés de s’épanouir et de profiter de leur vie et ce soutien demeure essentiel si nous voulons investir dans des équipements qui allégeront le quotidien de nos étudiants », a fait ressortir Josiane Ah-Siong.

Advertisement

Actualités

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Georges Alexandre

Published

on

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

«La Speaker a été injuste à mon égard. Elle le fait de manière systématique contre moi. C’est un comportement politiquement motivé de sa part. Enouh is enough !», s’insurge Alan Ganoo, à la suite du ruling de la Speaker, Maya Hanoomanjee de le suspendre pour le reste de la séance parlementaire du jour et  pour les deux prochaines séances de l’Assemblée Nationale dans une déclaration à Inside News, cet après-midi du 17 juillet.

Auparavant, lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), Alan Ganoo a refusé un ordre d’expulsion de la Speaker.

Pour le président du Mouvement Patriotique (MP), un Speaker de la l’Assemblée Nationale peut s’arroger le droit d’expulser un membre du Parlement en cas de «grossly disorderly misconduct.» «Or, dans mon cas, depuis le début de la séance parlementaire, ce matin, j’ai voulu intervenir à une dizaine de reprises, soit lors de la Private Notice Question (PNQ) et trois autres questions, dont sur la Maubank, l’Economic Development Board… J’ai levé la main, mais la Speaker a refusé de me donner la parole», déplore Alan Ganoo. «Cela est inconcevable ! Je suis un élu du peuple. Je compte 36 années en tant que parlementaire, je n’ai jamais eu de problème avec qui que ce soit au Parlement. Mais, Maya Hanoomanjee se montre injuste contre moi depuis 2014, car elle digère mal sa défaite contre moi»

Continue Reading

Actualités

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Didier Hortense

Published

on

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Serianu, importante compagnie kenyane impliquée dans les nouvelles technologies, notamment la cyber-sécurité, envisage de s’implanter à Maurice. Dans le cadre de l’expansion de ses activités, la compagnie compte, en effet, ouvrir un centre de formation afin de former des Mauriciens à parer aux cyber-attaques.

Selon William Makatiani, le Managing Director de Serianu, cette dernière envisage de former environ 500 Mauriciens à terme. Serianu a déjà ouvert un centre similaire à Nairobi, mais voit en Maurice une plateforme idéale dans le cadre de l’expansion de ses activités du fait de son bilinguisme, de sa forte pénétration des nouvelles technologies ou encore de par sa situation géographique.

Ceux formés seront amenés à travailler sur des stratégies de cyber-sécurité, en particulier pour le marché sud-africain. « Notre centre de cyber-sécurité et d’immersion à Nairobi a montré qu’il existe une demande pour ces services de formation, de recherche et de test de réseau à l’intention d’organisations privées et publiques en Afrique australe », de souligner William Makatiani.

 

Continue Reading

Actualités

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Georges Alexandre

Published

on

Parlement : Alan Ganoo suspendu pour deux séances et le reste de la journée

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Le député Alan Ganoo a été suspendu pour deux séances parlementaire et le reste de la journée: c’est le ruling de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, à la reprise des travaux, à la mi-journée. Cela à la suite d’une suspension de la séance pendant plus de 15 minutes. Elle soutient que le député Ganoo a enfreint les Standing Orders du Parlement. Cette demande de la Speaker a été secondée par le Premier ministre suppléant, Ivan Collendavelloo.

Il est 12h47, la Speaker, Maya Hanoomanjee suspend la séance parlementaire du jour. Pour cause, le député Alan Ganoo refuse son expulsion de l’Hémicyle.

«Depuis la tranche d’horaire réservée à la PNQ, j’ai levé la main pour poser une question, mais vous m’avez refusé», déplore Alan Ganoo. La Speaker lui ordonne de s’asseoir. «Sinon, je n’aurais d’autre choix que de vous expulser de l’Hémicyle», précise Maya Hanoomanjee.

Mais, le président du Mouvement Patriotique refuse d’abdiquer. «Je vous donne une dernière chance. Les Standing Orders sont explicites là-dessus. Je fais référence, à la clause 26/1 des Standing Orders. Je n’ai aucune explication à vous donner davantage», soutient la Speaker.

Alan Ganoo proteste : «Vous refusez de me doner la parole pour poser ma question».  Cela avant de rester de marbre et de s’asseoir à nouveau. C’est à quoi, Maya Hanoomanjee insiste : «Il doit y avoir de la discipline à l’Assemblée nationale

Par conséquent, elle suspend la séance.

Continue Reading

Trending