Connect with us

Monde

UNICEF: 50 millions enfants déplacés

Published

on

UNICEF: 50 millions enfants déplacés

UNICEF: 50 millions enfants déplacés

50 millions d’enfants ont été déplacés de force ou traverser des frontières. C’est le triste bilan que dépose l’UNICEF dans un document publié ce mercredi.

Ce rapport indique que 31 millions d’enfants vivent en dehors de leur pays de naissance. 11 millions sont des réfugiés et 17 millions supplémentaires ont dû migrer à l’intérieur même de leur pays pour échapper aux violences et aux conflits.

Ted Chaiban, directeur des programmes de l’Unicef explique que ce dossier ne bénéficie pas d’assez d’attention de nos dirigeants. “Ces enfants déracinés, souvent seuls, restent des enfants et il faut les protéger. Or, la communauté internationale ne les prend pas assez en compte dans les débats sur les migrations. Il faut qu’ils soient accompagnés pour éviter les violences, les trafics, l’exploitation ; des itinéraires protégés doivent être mis en place et, dans les pays de destination, ils doivent être systématiquement assistés par des représentants légaux, d’ONG ou de l’Etat afin de les aider à rejoindre d’éventuels membres de leur famille”, a déclaré Ted Chaiban au monde.fr.

Selon ce rapport, un réfugié sur deux est un enfant. Et beaucoup sont des jeunes qui fuient les conflits en Syrie, en Afghanistan et en Irak.  En Syrie, un enfant sur trois n’a connu que la guerre.

On note aussi selon ce rapport que l’Europe est loin d’être le continent le plus accueillant. 39 % de ces enfants sur la liste de l’UNICEF vivent en Asie, 20 % ont migré sur le continent américain, de l’Amérique centrale et latine vers les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.

Advertisement

Monde

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

Herve Runga

Published

on

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

48 heures seulement après le sommet Trump-Poutine, le président des Etats-Unis a fait volte-face pour accuser cette fois Vladimir Poutine d’être personnellement  responsable de l’implication russe dans les élections américaines de 2016.

Comme une tentative de mettre fin à la polémique autour de ses déclarations après sa rencontre de lundi avec Poutine, Donald Trump tente bien que mal de calmer les esprits. Il a intervenu sur la télévision américaine pour dénoncer son homologue russe. “De la même manière, je m’estime responsable de ce qui se passe dans ce pays. Donc, évidemment, comme dirigeant d’un pays, il faut le tenir responsable, oui“, a-t-il dit.

Rappelons que face à la presse lundi, Trump a suscité des vives réactions dans le monde politique et au sein de son propre parti. Mardi, il a essayé de limiter les dégâts, en avançant que sa langue avait fourché en tenant ces propos qui laissaient croire qu’il prenait partie pour l’homme fort du Kremlin.

 

 

Continue Reading

Monde

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Published

on

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Avec des biens estimés à 150 milliards de dollars, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, est l’homme de plus riche de la planète, selon Bloomberg Billionaire Index.

Jeff Bezos a vu sa fortune augmenter de plus de 60 milliards de dollars durant les douze derniers mois. Il devance Bill Gates est deuxième avec une fortune de 95 milliards de dollars, ayant donné 700 millions d’actions de Microsoft et 2.9 milliards de dollars en cash à la Fondation Bill and Melinda.

Ce n’est pas la première que Jeff Bezos se classe en pôle position. Il a été à cette place brièvement en juillet 2017, selon le magazine Forbes.

Continue Reading

Monde

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

Published

on

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu'observateur

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

En marge des élections générales prévues le 25 juillet au Pakistan, le commissaire électoral, Irfan Rahman, sera dans ce pays en tant que membre de la mission d’observateurs du Commonwealth.

Ce groupe comprend 16 membres et c’est le général Abdulsalami Abubakr qui sera à la tête de cette équipe. Irfan Rahman sera à Islamabad ce mercredi 18 juillet. Ces membres auront à donner une opinion indépendante concernant ces élections.

Pour en revenir aux élections au Pakistan, pays à 207 millions d’habitants, plus de 11 000 candidats ont été enregistrés et ils tenteront d’être dans la liste des 849 élus.

Continue Reading

Trending