Connect with us

Actualités

Refus de donner un échantillon de sang : justifié dans des situations médicales

Published

on

Un automobiliste, S. Jaggessur, qui avait refusé de donner un échantillon de son sang pour contrôle d’alcoolémie avait été reconnu coupable par la Cour de district pour qui un tel refus équivalait à un aveu d’avoir conduit sous l’influence d’alcool, comme prévu par la Road Traffic Act. L’automobiliste a été par la suite acquitté en appel vu que les policiers ne lui ont jamais dit qu’il pouvait avoir une raison valable de refuser de donner son sang et n’ont jamais pris en compte les explications du prévenu pourquoi il refusait de donner son sang.

Juggessur a été arrêté en 2012 pour conduite en état d’ivresse. Au poste de police, il avait refusé de donner un échantillon de son sang pour confirmer son taux d’alcoolémie. En Cour de district, il avait écopé de deux amendes, de Rs 5 000 et de Rs 11 000, et a vu son permis suspendu pour une période de 8 mois. La Cour avait retenu le refus du prévenu de donner un échantillon de son sang comme un aveu tacite d’avoir conduit en état d’ivresse.

En appel, Seewoosagur Juggessur maintient avoir expliqué qu’il ne peut pas voir le sang après une agression subie en 2006. Ce qui a été confirmé par le Dr. Jaggarnath, psychiatre, qui a indiqué en Cour que Juggessur « suffers from post-traumatic anxiety and has a fear of blood, the sight of which can cause him to faint. »

Without reasonable excuse

Les juges Fekna et Narain ont retenu que le prévenu n’a pas reçu un ‘appropriate warning’ vu que les policiers n’ont pas averti le prévenu qu’il pouvait avoir un ‘reasonable excuse’ comme prévu par la loi expliquant pourquoi il refusait de donner son sang. En outre, les policiers n’ont pas pris en compte les explications du prévenu. La Cour d’appel a pris en compte qu’il peut y avoir des situations où pour des raisons médicales, un prévenu peut refuser de donner un échantillon de son sang.

Commentaires

Actualités

50ème anniversaire de l’indépendance : Le Défi Media Group organise un salon-Expo du 2 au 4 mars

Published

on

50ème anniversaire de l’indépendance : Le Défi Media Group organise un salon-Expo du 2 au 4 mars

Cinquante ans d’indépendance de Maurice, cela se raconte. Ainsi, du vendredi 2 au dimanche 4 mars prochain, le Défi Media Group organisera un salon-Expo ayant pour thème « Moris mo pei 50ème pas vers son destin », au SVICC, à Pailles.

« Le but est de faire vivre et revivre les grands moments qui ont marqué la riche histoire de notre pays », déclare Bruno La Charmante, Group Communications & Events Manager de ce groupe de presse. C’était lors d’un point de presse tenu dans le studio de Teleplus, ce mercredi 21 février. Ce salon sera lancé par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le vendredi 2 mars.

A l’agenda : plusieurs exposés sur des métiers d’antan, des débats axés sur les sujets socio-économiques et politiques du pays, des exhibitions photos, « retraçant le parcours de Maurice depuis son indépendance à ce jour », affirme Nawaz Noorbux, directeur d’information de la boîte de presse. Quelque cinquante personnes qui ont fait la fierté du pays seront récompensées lors d’une cérémonie qui se tiendra le samedi 3 mars au SVICC.

Il y aura aussi un Food market, visant à faire découvrir la saveur des traditions culinaires locales. Un film documentaire intitulé « Une Île, un miracle, une destinée », d’une durée de 52 minutes, est également prévu. De plus, un magazine sera lancé.

Le salon sera ouvert de 10hrs à 18hrs le vendredi 2 mars et le samedi 3 mars. Par contre, le dimanche 4 mars, le salon se terminera à 19 hrs. L’entrée est gratuite. Des navettes seront mises à la disposition du public à la gare Victoria et à la gare de Rose-Hill.

 

Commentaires

Continue Reading

Actualités

DBM : encore plus proche des planteurs

Published

on

DBM : encore plus proche des planteurs

La DBM (Banque de développement) est encore plus proche des planteurs. Un Planters Information Desk a été mis à la disposition des agriculteurs souhaitant obtenir un prêt de cet établissement.

Cette démarche des autorités fait partie d’une série de mesures, visant à aider les milliers de planteurs dont les plantations ont été affectées par les récentes intempéries. Le ministre de l’Agro-Industrie, Mahen Seeruttun, l’a annoncé mardi dernier.

« Les planteurs ne rencontreront plus d’obstacles dans leurs quêtes pour un emprunt, car une équipe leur sera dédiée pour cet exercice.» Les agriculteurs recevront Rs 35 000 par arpent jusqu’à un plafond de Rs 100 000 et les planteurs de canne recevront Rs 10 000 par arpent, pour le même plafond. Le délai pour le remboursement sera de quatre et cinq ans respectivement.

A lire aussi : Post Berguitta : l’allocation de Rs 3500 est prête pour 1500 planteurs pour l’heure

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Installation d’une speed camera à Bois Pignolet

Published

on

Installation d’une speed camera à Bois Pignolet

Une speed camera nouvellement installée dans cette région nord du pays, sera opérationnelle à partir de 00h01 ce jeudi 22 février. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère des Infrastructures publiques en ce mercredi 21 février 2018.

A noter que la speed camera a été installée près du rond-point de Bois Pignolet, le long de l’autoroute à double voie, soit la M3. Le public est conseillé de respecter la limitation de vitesse de 80km/h.

Commentaires

Continue Reading

A la une