Connect with us

Actualités

Réouverture de la pêche au poulpe : Le syndicat des pêcheurs demande d’éclaircissement

Published

on

Réouverture de la pêche au poulpe : Le syndicat des pêcheurs demande d’éclaircissement

Le syndicat des pêcheurs a réuni la presse, ce jeudi 13 octobre afin de faire part de leur grief par rapport à la réouverture de la pêche au poulpe, qui se fera ce samedi 15 octobre.

Judex Rampaul, le président de l’association, pense qu’il faut bien déterminer quels sont les techniques crédibles pour pratiquer ce genre de pêche. « Le contexte de nos lagons ne nous permet pas de faire cette pêche », affirme-t-il. Il cite, d’ailleurs, que la réouverture de la pêche d’ourite à Rodrigues, « laba kapav fer sa la pêche la a cause ena maré sek, alor banes pesser kpv mars lor reciff ». Ce n’est pas le cas à Maurice, fait-il savoir.

Selon lui, d’après une convention sur la pêche à Maurice, « cette exercice est illégale, alors comment faire? », se demande Judex Rampaul. Dans cette optique, il demande une rencontre avec les autorités concernés, afin d’éclaircir la communauté des pêcheurs, « la responsabilité de tous envers l’environnement marin doit prévaloir », précise-t-il. Il regrette, cependant, que dans un passé récent, il y a eu des tentatives de rencontre, mais en vain. « Pa servis Gaule mais servis les rams », entre autres….
Il avance toutefois que, si dans une éventualité qu’il n’y a pas de technique approprié proposé par le ministère de la pêche, « il faut que tous les pêcheurs concernés aient un permis pour être conforme aux lois existants », soutient le pêcheur de profession.

La décision de mettre en place une fermeture nationale de la pêche au poulpe a été prise sur la base de la situation dramatique de cette pêcherie. En 2015, les captures officielles ne s’élevaient plus qu’à 27 tonnes contre 170 tonnes en 2002, une chute qui s’explique par la raréfaction de la ressource et par les pratiques de pêche illégale dont les prises ne sont pas déclarées. D’autre part, l’expérience répétée chaque année à Rodrigues depuis 2012 a démontré que la fermeture saisonnière permet d’augmenter les captures annuelles tout en permettant à la ressource de se rétablir.

Commentaires

Actualités

Bollywood en deuil après le décès de l’actrice Sridevi

Published

on

Bollywood en deuil après le décès de l’actrice Sridevi

La star de Bollywood Sridevi Kapoor, considérée comme une des plus grandes actrices du cinéma indien, est décédée à Dubaï des suites d’une attaque cardiaque, a annoncé dimanche sa famille à l’agence de presse indienne Press Trust of India (PTI). Elle avait 54 ans.

L’actrice a vraisemblablement fait cette attaque lors du mariage d’un de ses neveux samedi soir dans l’émirat, selon PTI.

De son vrai nom Shree Amma Yanger Ayappan, la comédienne avait fait ses débuts devant la caméra à la fin des années 1960 à l’âge de 4 ans seulement. Au total, Sridevi a joué dans des dizaines de films, parmi lesquels Chandni, Mr India, Mawali ou encore Tohfa.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

MSAW : «Un animal de compagnie n’est pas un jouet ou une distraction»

Published

on

MSAW : «Un animal de compagnie n’est pas un jouet ou une distraction»

MSAW : «Un animal de compagnie n’est pas un jouet ou une distraction»

Offrir, adopter et vivre avec un chien ou un chat c’est être responsable de l’animal. Mais que signifie être responsable d’un animal? Selon la Mauritius Society For Animal Welfare (MSAW), cela signifie de  bien s’occuper du chat ou du chien que vous avez adopté (donner de l’attention, de l’affection, assurer une alimentation équilibrée et prodiguer des soins adaptés) en s’engageant à le comprendre et à l’aimer pendant toute la durée de son existence.

La responsabilité envers un chat et un chien n’est pas à prendre à la légère, toujours selon la MSAW. Or, beaucoup de propriétaires, viennent abandonner leurs animaux à la clinique dès qu’ils ne peuvent plus s’en occuper. « Les cas d’abandon sont courants. Il y a ceux qui ne veulent plus de leurs animaux parce que ces derniers sont malades. D’autres les rejettent parce qu’ils font du désordre ou même parce qu’ils ne trouvent pas assez de temps pour s’en occuper. D’autres viennent les récupérer après deux ou trois jours.» Malgré les campagnes de sensibilisation, certains ne veulent pas changer de mentalité, souligne notre interlocuteur.

Il faut savoir que l’abandon d’un animal  a des répercussions sur ce dernier. « L’animal peut être traumatisé et ne voudra plus s’alimenter. Certains, en voyant d’autres animaux abandonnés, sont perdus et deviennent agressifs. » Certains animaux, dit la MSAW, contractent des maladies parce qu’ils côtoient d’autres chiens dans les chenils. Ces chenils sont souvent submergés et les risques que les animaux se bagarrent entre eux sont bien réels. Malgré tous les conseils de prévention, il y a toujours des cas d’abandon de ce genre. En revanche, le représentant de la MSAW affirme qu’il y a tout de même certains qui ont un amour inconditionnel pour les animaux et qui se donnent corps et âme pour l’animal. « Si l’animal est malade, il faut l’emmener chez un vétérinaire et non essayer de le traiter avec des remèdes de tout genre qui pourraient avoir d’autres conséquences. »

A savoir que tout acte d’abandon d’animal est passible d’une amende de 15 000 roupies et d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 6 mois.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Hadj 2018 : sessions de formation à l’ICC ce dimanche

Published

on

Hadj 2018 : sessions de formation à l’ICC ce dimanche

Hadj 2018 : sessions de formation à l’ICC ce dimanche

Des sessions de formation en vue du Hadj 2018, débutent ce dimanche, au siège de l’ICC (Islamic Cultural Centre) à Port-Louis. La séance débutera à partir de 10 heures pour prendre fin à midi. Tous ceux qui accompliront le Hadj cette année, sont invités, déclare le chairman de l’ICC, le professeur Anwar Hussein Subratty. Ce dernier ajoute que les formations seront assurées par des personnes d’expérience.

Soulignons que 1500 visas seront octroyés à Maurice pour le Hadj 2018, contre 1,300 l’année dernière.

Commentaires

Continue Reading

A la une