Connect with us

Monde

Confiante, Clinton se jette dans la bataille pour le Congrès

Published

on

Confiante, Clinton se jette dans la bataille pour le Congrès

Portée par des sondages flatteurs, Hillary Clinton, candidate démocrate à la présidentielle américaine, a indiqué samedi soir qu’elle entendait aussi s’impliquer dans la bataille pour le Congrès d’ici le 8 novembre.

S’exprimant à bord de son avion frappé du slogan de sa campagne “Stronger together”, l’ancienne secrétaire d’Etat a assuré ne plus vouloir répondre aux attaques ou déclarations provocatrices de son rival républicain Donald Trump, qui a promis samedi de poursuivre en justice les femmes l’accusant d’agressions sexuelles ou de harcèlement.

“Lors de nos déplacements au cours des 17 derniers jours, nous allons insister sur l’importance d’élire des démocrates à tous les niveaux”, a déclaré Hillary Clinton, déterminée à capitaliser sur les divisions du camp adverse face à la candidature Trump.

Le 8 novembre, les Américains éliront leur président, mais aussi les élus de la Chambre des représentants pour deux ans et le tiers des sénateurs pour six ans.

Si les deux chambres sont aujourd’hui aux mains des républicains, une victoire démocrate au Sénat semble à portée de main.

Devant près de 8.000 rassemblées en plein air à Philadelphie dans la nuit et un froid piquant, elle a appelé avec force les électeurs de Pennsylvanie à se mobiliser en faveur de Katie McGinty, candidate démocrate pour le Sénat

Restant prudente sur l’issue du scrutin mais évoquant “des signes encourageants” sur la participation, elle a souligné que “plus de 200 millions d?Américains” étaient enregistrés pour voter, “un chiffre jamais atteint dans l?histoire du pays”.

La candidate démocrate a affiché sa volonté de mener le reste de la campagne sans se soucier des prises de position de Donald Trump.

“J’ai débattu avec lui pendant quatre heures et demi (lors de trois débats), je n’ai plus l’intention de lui répondre”, a-t-elle expliqué. “Il peut dire ce qu’il veut. Il peut mener sa campagne comme il le veut. Il peut partir dans toutes les directions. Je laisserai les Américains décider entre ce qu’il propose et ce que nous proposons”.

En difficulté, ce dernier a tenté de rebondir samedi à Gettysburg (Pennsylvanie, est), lieu chargé d’histoire. Son équipe avait promis un discours référence sur ce qu’il ferait lors de ses 100 premiers jours à la Maison Blanche.

Le magnat de l’immobilier a en réalité repris l’essentiel des propositions égrenées au cours des mois écoulés et, comme souvent, n’a pu résister à la tentation de s’éloigner de son discours et lancer des attaques virulentes.

Il est revenu, avec beaucoup d’agressivité, sur les accusations d’agressions sexuelles ou de harcèlement dont il fait l’objet de la part d’une dizaine de femmes. “Toutes ces menteuses seront poursuivies en justice après l’élection”, a-t-il affirmé.

Une nouvelle fois, il a mis en doute la régularité des élections à venir: “Il y a de telles anomalies, c’est incroyable: 1,8 million de personnes décédées sont inscrites pour voter, et certaines d’entre elles votent! Je me demande comment c’est possible”.

Promettant de “rendre sa grandeur à l’Amérique”, Donald Trump a notamment promis de créer 25 millions d’emplois en 10 ans et de réduire les impôts.

Reprenant les mots utilisés au même endroit par le président Abraham Lincoln (1861-1865) en 1863, lors d’un discours célèbre, le candidat a appelé de ses voeux un gouvernement “du peuple, par le peuple et pour le peuple”.

Sur le fond, l’homme d’affaires populiste a cependant proposé une vision de l’Amérique très éloignée de celle mise en avant dans ce texte devenu emblématique de la démocratie américaine.

Source : AFP

Commentaires

Monde

La NRA sous pressions

Published

on

La NRA sous Pressions

La NRA sous pressions

Après le meurtre de 17 personnes dans un lycée de Floride, une nouvelle vague de manifestations en faveur d’un contrôle plus strict d’armes à feu s’est levée. Plusieurs compagnies américaines ont coupé leurs liens avec la National Rifle Association (NRA) après des appels au boycott des entreprises liées à ce puissant lobbyiste des armes à feu.

La NRA n’a pas commenté sur l’effet du boycott. Le groupe s’est défendu sur Twitter, disant que les gens contrariés à la suite des fusillades en Floride devraient se concentrer sur l’incompétence des forces de l’ordre.

Le gouverneur républicain de Floride, Rick Scott, a soutenu les appels visant à relever l’âge minimum pour l’achat d’une arme à feu de 18 à 21 ans. M. Scott s’était opposé à des lois plus strictes dans l’État. Cependant, il a subi une énorme pression pour répondre aux demandes des étudiants qui ont survécu aux fusillades du lycée Marjory Stoneman Douglas.

Le directeur général de la NRA, Wayne LaPierre, a déclaré jeudi que les “opportunistes” utilisaient la tragédie du 14 février pour étendre le contrôle des armes à feu et abolir les droits des armes à feu américains. “Ils détestent la NRA, ils détestent le deuxième amendement, ils détestent la liberté individuelle”, avait-il dit.

Les campagnes précédentes destinées à la NRA ont eu des résultats limités.

Le président Donald Trump a quant à lui défendu la NRA, tandis que d’autres ont critiqué le boycott sur Twitter.

Commentaires

Continue Reading

Monde

Des jeux concours frauduleux qui prônent encore sur Facebook et WhatsApp

Published

on

Des jeux concours frauduleux qui prônent encore sur Facebook et WhatsApp

Bons d’achat Ikea, billets d’avion, week-end à Disneyland. Des arnaques virales piègent des internautes en leur promettant des cadeaux.

La ficelle de ces escroqueries est toujours la même : un contact vous  envoie sur Facebook ou WhatsApp le message d’une marque qui promet un cadeau généreux. Vendredi 23 février, c’était prétendument « Disneyland Paris  » qui offrait « 4 billets » gratuits. A la mi-février, c’était « Air France » qui donnait « deux billets gratuits à tous pour son 85e anniversaire ». En octobre 2017, « Ikea » était sur les ondes pour un soi-disant  « Un bon de 500 euros à tous »

Mais aucune de ces entreprises n’a confirmé d’avoir proposé ces offres. Il s’agit en réalité de liens frauduleux, qui utilisent des noms des compagnies avec lesquelles elles n’ont aucun contact et piègent ainsi des internautes.Appâtés par les cadeaux , ces derniers sont ensuite invités à partager la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux , puis à donner leurs coordonnées détaillées et à contacté des numéros surtaxés, voire carrément à mettre en avant leurs coordonnées bancaires. Et ce, sans obtenir de récompense pour autant : en lieu et place du cadeau promis initialement, les sites vers lesquels renvoient tous ces liens se contentent à l’arrivée de faire miroiter un tirage au sort. Sans garantie que le concours existe vraiment. Alors, il faut rester sur le qui-vive et de tout simplement ignorer des liens sur des billets d’avion ou bon d’achat

Commentaires

Continue Reading

Monde

L’intelligence artificielle : Des dérives liées à la Cybercriminalité et terrorisme

Published

on

L'intelligence artificielle : Des dérives liées à la Cybercriminalité et terrorisme

L’intelligence artificielle : Des dérives liées à la Cybercriminalité et  terrorisme

 

26 experts internationaux mettent en garde contre les dangers d’une utilisation de l’intelligence artificielle à des fins antidémocratiques, criminelles ou terroristes. Des experts internationaux tirent la sonnette d’alarme sur les risques d’une utilisation malveillante de l’intelligence artificielle(IA) par “des États voyous, des criminels, des terroristes”.

Selon des experts, dans les dix prochaines années, l’efficacité croissante de l’IA risque de renforcer la cybercriminalité, mais aussi de conduire à des utilisations de drones ou de robots à des fins terroristes. Elle est aussi susceptible de faciliter la manipulation d’élections via les réseaux sociaux grâce à des comptes automatisés (bots). Avec le système IA, des terroristes pourraient modifier des systèmes d’IA disponibles dans le commerce (drones, véhicules autonomes), pour provoquer des crashs, des collisions ou des explosions. Les attaques par hameçonnage ciblé (spear phishing) pourraient aussi devenir beaucoup plus aisées à mener à une large échelle. Avec l’IA, il devrait être possible de réaliser de fausses vidéos très réalistes et cela pourrait être utilisé pour discréditer des responsables politiques.

Commentaires

Continue Reading

A la une