Connect with us

Monde

Elle prend une photo de ses seins au volant et rentre en collision avec une voiture de police

Krsna Coopoosamy

Published

on

Elle prend une photo de ses seins au volant et rentre en collision avec une voiture de police

Snapchat est sans aucun doute le réseau social qui a le plus explosé ces derniers mois, notamment auprès des plus jeunes utilisateurs. Le problème, c’est que certains dérapent un peu. C’est le cas d’une jeune étudiante qui a jugé bon de prendre une photo de ses seins alors qu’elle était au volant. Et là, c’est le drame !

Voilà une histoire qui devrait vous faire sourire même si elle aurait pu se terminer d’une manière bien triste. Aux Etats-Unis, une jeune étudiante de 19 ans, Miranda Rader, a pris la route tranquillement à 100 miles de Houston, Texas.

Mais quelques temps après son départ, c’est le drame. La jeune fille percute une voiture de patrouille de la police dans la ville de Bryan au Texas, voiture qui était en stationnement. Dans son rapport, la police explique les raisons de cet accident qui heureusement est resté sans gravité, si ce n’est de la taule froissée.

Lorsque la demoiselle a dû donner des explications sur les raisons de son accident, la police a cru halluciner. Il faut dire que lorsqu’elle a retrouvé la jeune étudiante, cette dernière était quelque peu dénudée. Disons que l’on pouvait distinguer une partie de sa poitrine alors qu’elle essayait de remettre convenablement son T-shirt.

La police lui a bien évidemment demandé pourquoi elle conduisait à moitié nue. Et la jeune femme a répondu sans sourciller qu’elle essayait d’envoyer une photo de ses seins à son petit ami via Snapchat alors qu’elle était à un feu rouge.

Je lui ai demandé pourquoi elle n’était pas habillée pour conduire et elle a répondu qu’elle prenait une photo sur Snapchat pour l’envoyer à son petit ami alors qu’elle était arrêtée à un feu rouge.

Advertisement

Monde

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Published

on

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Andrew Griffiths a présenté ses excuses à sa femme et à sa famille. Le ministre britannique, directeur de cabinet sous le gouvernement Theresa May, a soumis sa démission vendredi après les révélations du tabloid Sunday Mirror.

Depuis six mois, le ministre a flirté avec deux femmes, dans un premier temps sur “Snapchat” avant de rebondir sur les autres réseaux sociaux, soit Facebook, Instagram, WhatsApp. Âgé de 47 ans, il a envoyé plus de 2000 messages à caractère sexuel à ces deux femmes, employées de bar, en l’espace de trois semaines. Les deux amies, selon la presse anglaise, avaient accepté de recevoir de l’argent, soit 700 livres, en échange de photos et de vidéos d’elles.

Au journaliste de Sunday Mirror, l’une des femmes a déclaré que le ministre ne parlait que de sexe. Humilié, le ministre a démissionné et dit espèrer obtenir le pardon de tous ceux qui avaient confiance en lui.

Avec le temps, j’espère obtenir le pardon de tous ceux qui avaient placé leur confiance en moi et que j’ai terriblement déçus. La Première ministre et le gouvernement qu’elle dirige continueront d’avoir mon entier soutien”, cite le monde.fr.

Continue Reading

Monde

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Rachel

Published

on

By

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour l’Éthiopie et l’Erythrée après 20 ans de guerre. Le président érythréen, Issaias Afeworki a foulé le pied en Ethiopie ce samedi 14 juillet. Une visite historique qui devrait durer trois jours dans le but de célébrer l’entente et la coopération entre les deux voisins de la Corne de l’Afrique.

La semaine dernière c’était le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, qui s’était rendu en Erythrée pour parler de paix. Les deux pays sont tombés d’accord sur la réouverture de leurs ambassades et celle des routes reliant les deux pays. La reprise des vols entre ces deux états et le développement des ports érythréens étaient au menu.

La déclaration conjointe des deux Etats précise que « l’état de guerre qui existait entre les deux pays est arrivé à sa fin. Une nouvelle ère de paix et d’amitié s’ouvreLes deux pays œuvreront à promouvoir une étroite coopération, dans les secteurs de la politique, de l’économie, du social, de la culture et de la sécurité ».

Il faut savoir qu’en 1993 , l’Erythrée a déclaré son indépendance après avoir expulsé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991. De 1998 à 2000, l’Ethiopie et l’Erythrée se sont livrés une guerre conventionnelle faisant entre 70 000 et 100 000 victimes, principalement en raison d’un désaccord sur leur frontière commune. La situation s’est envenimée entre les deux pays par la suite après le refus de l’Éthiopie d’appliquer une décision en 2002 d’une commission soutenue par l’ONU sur le tracé de la frontière.

 

Continue Reading

Monde

Afrique: Carburants hautement toxiques et cancérigènes livrés sur le continent

Published

on

Afrique: Carburants hautement toxiques et cancérigènes livrés sur le continent

Afrique: Carburants hautement toxiques et cancérigènes livrés sur le continent

Le rapport est accablant. La police environnementales des Pays Bas alerte les autorités sur le danger de l’utilisation des carburants hautement toxiques et cancérigènes livrés aux États d’Afrique de l’Ouest. Ces carburants sont exportés depuis Amsterdam et Rotterdam, Pays Bas.

Selon ce rapport rend public le 9 juillet par l’Inspection de l’Environnement humain et les transports des Pays Bays, ces carburants seraient de mauvaise qualité et qu’il y a un manque de transparence des producteurs et traders.

Le Mali, le Bénin, la Cote d’Ivoire, le Nigéria et le Togo sont les principaux récepteurs de ces carburants sales. Notons qu’en 2016, une ONG suisse Public Eye avait tiré la sonnette d’alarme après une enquête de trois ans.

Après analyse, il avait été confirmé que les gasoils contenaient du manganèse, un composant interdit dans l’Union européenne, ou encore du benzène à un taux bien supérieur aux normes européennes!

Continue Reading

Trending