Connect with us

Politique

Etat de santé de XLD : Soulagement chez les Bleus…

Krsna Coopoosamy

Published

on

Après des semaines de spéculations – Etat de santé de XLD : Soulagement chez les Bleus…

 Tout est bien qui finit bien, pourrait-on dire, dans le cas du Premier ministre adjoint et leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD), Xavier-Luc Duval, concernant son état de santé. Pendant près de quatre semaines, il a en effet donné des sueurs froides à ses proches aussi bien qu’aux membres de son parti et ses fans, jusqu’à ce qu’on apprend le mercredi 26 octobre qu’il fera un détour à Paris dans le cadre de sa mission en Europe en vue de faire des tests médicaux. Du mouron, il n’y a aucune raison de s’en faire. XLD se porte bien.

C’est du moins que ses proches laissent comprendre depuis son passage dans l’Hexagone, car même si ses proches et membres du parti laissaient comprendre que c’était un « examen médical tout à fait normal » » en Europe, certaines informations laissaient penser le contraire. Car des résultats des examens effectués à Maurice tout juste avant son départ pour l’Europe laissaient planer le doute quant à son état de santé. Aux dernières nouvelles, le leader des Bleus n’a aucune « grosse inquiétude » à se faire, car « ses examens n’ont révélé rien de grave », indique un proche de la famille Duval.

Du coup, les spéculations se sont apaisées, sans pour autant atténuer toute les supputations entretenues sur ses absences répétées dans des fonctions officielles, dont la conférence de presse de l’alliance Lepep du 1er octobre, où il avait, selon ses dires, délégué le Secrétaire général du parti, Mamade Khodabacus, pour le remplacer. Sauf qu’il s’était fait remarquer par ses absences à d’autres « fonctions », se faisant remplacer par Aurore Perraud ou Dan Baboo. Mais cela ne l’a pas empêché de s’occuper de dossiers de haute importance au sein du gouvernement, allant de la réforme électorale à Rodrigues aux projets développement dans le port en passant par l’élévation de Mgr Maurice Piat au rang de Cardinal, sans compter le salon international du tourisme, organisé par le World Travel Market (WTM) du 7 au 9 novembre à Londres.

Si les mauvaises langues affirment que le leader du PMSD a profité de ses pépins de santé pour rester à l’écart de certaines affaires du gouvernement, surtout après son retournement de veste concernant les discussions entre leaders de parti sur un éventuel départ de sir Anerood Jugnauth comme Premier ministre pendant le mandat de l’alliance Lepep. D’autres observateurs affirment que c’est plutôt les Senior Ministers qui devraient retenir l’attention. Ils évoquent l’absence remarquée de SAJ depuis sa dernière sortie le 7 octobre lors du lancement du National Youth Policy 2016 à Rivière-du-Rempart. Evénement marqué par ses larmes d’émotion qui avaient accompagné son discours et une sortie en règle contre la communauté hindoue. Depuis, SAJ n’est pas revenu au devant de la scène. ET l’on prêt également à son vice-Premier ministre d’être également souffrant au point de ne pouvoir faire de déclaration à la presse.

 

Advertisement

Politique

Bobby Hurreeram : « Le Premier ministre n’a nullement besoin de la permission de Bérenger »

Deborah Momplé

Published

on

Bobby Hurreeram : « Le Premier ministre n’a nullement besoin de la permission de Bérenger »

Bobby Hurreeram : « Le Premier ministre n’a nullement besoin de la permission de Bérenger »

« Premyer minis pena pou pran permisyon ar twa avan li voyaze.» C’est le message que lance le Chief Whip, Bobby Hurreram à Paul Bérenger. Les propos du leader des Mauves sont totalement déplacés, estime le parlementaire de la majorité gouvernementale. « Hormis d’être un Premier ministre, Pravind Jugnauth est un père de famille, avec des valeurs. Il a des engagements familiaux à respecter. Comme tous les papas du monde d’ailleurs. Il a le droit d’assister à la cérémonie de remise de diplôme de son enfant.»

Pour rappel, le leader des Mauves a, dans sa conférence de presse hebdomadaire, le samedi 14 juillet, été critique envers le Premier ministre. Cela suite au déplacement du chef du gouvernement à l’étranger pour quelques jours, « alors qu’il a fait circuler le Finance Bill et le projet de loi visant à apporter des amendements à la Road Traffic Act », avait-il dit.

Continue Reading

Politique

Showkutally Soodhun : « Bérenger bizin ale get li dan la glace! »

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Showkutally Soodhun : « Bérenger bizin ale get li dan la glace! »

Showkutally Soodhun : « Bérenger bizin ale get li dan la glace!»

Le président du MSM n’a pas apprécié les remarques de Paul Bérenger à l’égard du Premier ministre. Showkutally Soodhun est d’avis que le leader des Mauves « est jaloux de l’accomplissement de Pravind Jugnauth comme ministre des Finances ».

Cela fait suite aux propos de Paul Bérenger qui disait que le leader du MSM ne peut pas gérer deux portefeuilles ministériels en tant que ministre des Finances et celui de Premier ministre. « Paul Bérenger bizin get li dans la glace. Li bizin donn leadership MMM à Ajay Guness! », estime Showkutally Soodhun.

Il a aussi évoqué des reproches faites par le leader des Mauves à l’effet que Pravind Jugnauth ne répondait pas aux questions parlementaires correctement. Selon le député de la circonscription no 15, « c’est inadmissible que les députés du MMM posent les même questions la plupart des fois ! » Dans ce contexte, il estime que Paul Bérenger «  a des leçons à prendre de Pravind Jugnauth ».

Décidément, il semble que les piques électorales ont déjà débutées…

Continue Reading

Politique

Dhanesh Maraye : « Je me sens plus libre de m’exprimer maintenant!»

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Dhanesh Maraye : « Je me sens plus libre de m’exprimer maintenant!»

Dhanesh Maraye : « Je me sens plus libre de m’exprimer maintenant!»

Cela fait environ un mois depuis que Dhanesh Maraye, le comptable de formation, a claqué la porte du PMSD. Dans une déclaration à Inside News, le candidat battu à l’élection partielle au no 18 nous confie avoir la liberté de parler aujourd’hui.

« A l’époque, mo ti ena enn direktiv du PMSD ki mo ti bizin suiv. Azordi se nepli le cas. La politique pour moi, c’est fini », souligne-t-il. De plus, il lance ceci : « je suis quelqu’un de franc. Donc la politique n’est pas faite pour moi ! »

Pour rappel, Dhanesh Maraye avait soumis sa démission au leader du PMSD le 11 juin dernier. Jusqu’à présent, des rumeurs circulaient à l’effet qu’il y avait un conflit entre les deux hommes. Or, cela n’a jamais été le cas, laisse-t-il entendre.

Continue Reading

Trending