Connect with us

Monde

In 1978, Maneka Gandhi leaked India’s first political sex scandal, now son Varun faces same charge

Krsna Coopoosamy

Published

on

In 1978, Maneka Gandhi leaked India’s first political sex scandal, now son Varun faces same charge

In 1978, Surya magazine, with Maneka at the helm, published a two-page spread of then Deputy PM Jagjivan Ram’s son in a ‘compromising position’.

For Varun Gandhi and his mother Maneka Gandhi, the recent allegations that Varun had been “honey-trapped”, photographed in compromising positions and blackmailed for defence secrets, must feel like a giant case of deja vu. After all, as editor of Surya magazine, Maneka had used just such a scandal to wreck the political career of Jagjivan Ram.

While Varun denied all of the allegations, arguing that as a young first-time MP, he had not had any defense secrets to be blackmailed for, the BJP’s decision not to intervene in the issue and leave Varun to his own fate, only added fuel to the fire.

Rewind almost 40 years, and the first ever political sex scandal broke around the then Deputy Prime Minister Jagjivan Ram’s son Suresh Ram. While pictures of 47-year-old Suresh in the amorous embrace of a 21-year-old Delhi University student were reportedly available with most newspaper and magazine offices, only the Surya magazine went ahead with publishing them.

“The photographs came to us also. But we refused to publish it. It was sleazy and in bad taste”, Inder Malhotra, associated with one of the English dailies, had said. “It was politically motivated and a bad game to be trapped in.”

The magazine, with Maneka at the helm, splashed the pictures across a two-page spread, under headlines that read: “Sushma Pawn in International Spy Ring”, and “Defence Secrets leaked to Chinese embassy?”.  What’s more, the magazine also ran special print runs of the issue, publishing an estimated 1.2 lakh copies, of which 20,000 were to be sold in Delhi alone.

While the scandal was a much-needed boost for the falling circulation of Surya magazine, the reasons for carrying the pictures were explicitly political. Jagjivan Ram, the Dalit face of the Congress Party for over 30 years, had ditched Indira Gandhi to join the Janata coalition and was even seen as a strong contender for the post of Prime Minister. Once Suresh’s pictures hit the stands, that hope blew up in Jagjivan’s face.

Eerily, it’s the same set of allegations that have come back to bite Varun, and in somewhat similar circumstances. At a time when Varun Gandhi was being touted as a potential Chief Ministerial candidate for the BJP in Uttar Pradesh, the accusation that he had been honey-trapped could easily have been politically fatal.

It seems that in Indian politics, the more things change, the more they stay the same.

Source : thenewsminute

Advertisement

Monde

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Herve Runga

Published

on

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Les relations russo-américaines sont appelées à se préciser aujourd’hui, 16 juillet avec la rencontre entre le président américain, Donald Trump et son homologue russe, Vladimir Poutine. Un mois après la rencontre historique avec le leader nord-coréen, Kim Jong-un et quelques jours seulement après sa visite bousculée en Grande-Bretagne, le président américain reprend son bâton de pèlerin  en se rendant à Helsinki, symbole même de la guerre froide.

Même si aucun agenda n’a été dévoilé, tout indique que la situation en Syrie et en Ukraine sera au menu discussions. Que dire des sanctions économiques contre la Russie, si ce n’est qu’un sujet qui embarrasse aussi bien les Etats-Unis et La Russie et a causé un froid dans les relations entre les deux pays ces derniers temps. « Nous verrons ce qui se passera, c’est juste une rencontre libre», a déclaré Donald Trump à la presse la semaine dernière.

 

 

Continue Reading

Monde

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Published

on

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Andrew Griffiths a présenté ses excuses à sa femme et à sa famille. Le ministre britannique, directeur de cabinet sous le gouvernement Theresa May, a soumis sa démission vendredi après les révélations du tabloid Sunday Mirror.

Depuis six mois, le ministre a flirté avec deux femmes, dans un premier temps sur “Snapchat” avant de rebondir sur les autres réseaux sociaux, soit Facebook, Instagram, WhatsApp. Âgé de 47 ans, il a envoyé plus de 2000 messages à caractère sexuel à ces deux femmes, employées de bar, en l’espace de trois semaines. Les deux amies, selon la presse anglaise, avaient accepté de recevoir de l’argent, soit 700 livres, en échange de photos et de vidéos d’elles.

Au journaliste de Sunday Mirror, l’une des femmes a déclaré que le ministre ne parlait que de sexe. Humilié, le ministre a démissionné et dit espèrer obtenir le pardon de tous ceux qui avaient confiance en lui.

Avec le temps, j’espère obtenir le pardon de tous ceux qui avaient placé leur confiance en moi et que j’ai terriblement déçus. La Première ministre et le gouvernement qu’elle dirige continueront d’avoir mon entier soutien”, cite le monde.fr.

Continue Reading

Monde

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Rachel

Published

on

By

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour l’Éthiopie et l’Erythrée après 20 ans de guerre. Le président érythréen, Issaias Afeworki a foulé le pied en Ethiopie ce samedi 14 juillet. Une visite historique qui devrait durer trois jours dans le but de célébrer l’entente et la coopération entre les deux voisins de la Corne de l’Afrique.

La semaine dernière c’était le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, qui s’était rendu en Erythrée pour parler de paix. Les deux pays sont tombés d’accord sur la réouverture de leurs ambassades et celle des routes reliant les deux pays. La reprise des vols entre ces deux états et le développement des ports érythréens étaient au menu.

La déclaration conjointe des deux Etats précise que « l’état de guerre qui existait entre les deux pays est arrivé à sa fin. Une nouvelle ère de paix et d’amitié s’ouvreLes deux pays œuvreront à promouvoir une étroite coopération, dans les secteurs de la politique, de l’économie, du social, de la culture et de la sécurité ».

Il faut savoir qu’en 1993 , l’Erythrée a déclaré son indépendance après avoir expulsé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991. De 1998 à 2000, l’Ethiopie et l’Erythrée se sont livrés une guerre conventionnelle faisant entre 70 000 et 100 000 victimes, principalement en raison d’un désaccord sur leur frontière commune. La situation s’est envenimée entre les deux pays par la suite après le refus de l’Éthiopie d’appliquer une décision en 2002 d’une commission soutenue par l’ONU sur le tracé de la frontière.

 

Continue Reading

Trending