Connect with us

Monde

Indian boss gives 1,260 cars, 400 flats and jewellery as Diwali bonus to staff

Published

on

Indian boss gives 1,260 cars, 400 flats and jewellery as Diwali bonus to staff

Savjibhai Dholakia, who runs diamond export firm Hare Krishna Exports, rewarded employees ahead of the Hindu festival of Diwali.

A diamond tycoon in India has once again given away hundreds of cars and flats to his employees as a bonus for meeting company targets.

Savjibhai Dholakia, who runs a diamond export firm in the booming west coast city of Surat, announced his company would give 1,260 cars, 400 flats and pieces of jewellery to his employees ahead of the Hindu festival of Diwali which falls on the weekend.

“Our aim is that each employee must have his own home and car in the next five years. So we have decided to gift cars, homes and jewellery to employees,” Dholakia, owner of the Hare Krishna Exports, told Agence France-Presse.

He said the rewards were in recognition of the outstanding performance and dedication shown by employees in the last five years.

The company would spend an estimated 500m rupees ($7m) under the loyalty programme to reward an unknown number of staff from a total workforce of 5,500.

Most employees receive presents of some kind from their bosses during Diwali, the festival of lights, but they are usually boxes of Indian sweets.

But Dholakia has been making headlines by giving expensive gifts to his employees since 2012, when three employees received cars for their performance.

The generous boss gave 491 cars and 207 flats to his employees under a similar programme in 2014.

The company will exclude previous year’s beneficiaries from the new scheme.

His firm is one of the leading polishing companies in India’s diamond hub Surat and exports diamonds to some 75 countries.

Advertisement

Monde

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

Published

on

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa "ramenée" à Dubaï

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

En mars, une princesse de l’émirat, cheikha Latifa, une des filles de cheikh Mohammed Ben Rashid Al-Maktoum, était apparue dans une vidéo sur YouTube pour annoncer son “évasion” de son propre pays où elle dit avoir été maltraitée par son père. Mardi 17 avril, une source proche du gouvernement local rompait le silence sur le sujet, sous le couvert de l’anonymat, en affirmant que la princesse avait été “ramenée” auprès de sa famille et qu’elle allait “bien“. Cette source disait ne pas savoir où cheikha Latifa ben Mohammed ben Rashid al-Maktoum, 32 ans, avait été retrouvée, ni par qui.

Dans sa vidéo mise en ligne en mars, la princesse déclarait : “Je fais cette vidéo parce qu’elle pourrait être la dernière que je fais “. Elle y racontait être la fille de cheikh Mohammed et d’une mère algérienne, Houriya Ahmed, et qu’elle avait déjà essayé de s’échapper dans le passé. Cheikha Latifa avait expliqué que son évasion était ” le début de sa vie, de sa liberté “.

Toutefois, la source proche du gouvernement de Dubaï a déclaré que le sort de la princesse était une “affaire privée” qui a été “exploitée” par une “bande d’escrocs” et par le Qatar, grand rival des Émirats dans le Golfe. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en juin 2017.

Continue Reading

Monde

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Published

on

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Ghouta Orientale : Attaque chimique ou pas ? L’OIAC confirmera bientôt

Des experts de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) ont effectué des prélèvements dans la région où s’est déroulée la présumée attaque chimique dans la ville de Douma.

Les résultats des prélèvements effectués par OIAC joueront un grand rôle sur la marche à suivre. L’attaque du 7 avril dans la base rebelle de la Ghouta orientale avait causé la mort à plus d’une quarantaines de personnes, pour la plupart des civils, hommes, femmes et enfants.

Niant toute implication dans l’attaque chimique alléguée, la Syrie et son allié Russe ont toutefois pris d’assaut la Douma et exerce depuis, un contrôle permanent dans cette région du pays. La semaine dernière, en réponse à la présumée attaque chimique, les puissances occidentales ont bombardé plusieurs points centrales de l’état Syrien.

Un communiqué de presse émis par l’OIAC ce samedi, a déclaré que des échantillons avaient été récoltés sur deux sites dans la ville de Douma. Ces échantillons ont été expédiés dans les laboratoires de l’OIAC à Rijswijk à des fins d’analyses.

Continue Reading

Monde

Commonwealth news: Les 53 états membres s’engagent à protéger l’océan et à combattre le cybercrime

Published

on

Les dirigeants des pays membres du Commonwealth sont tombés d’accord pour la présentation d’un “Blue charter” pour protéger l’océan de la pollution et du changement climatique. Autre décision majeure est une déclaration (Cyber-declaration) pour lutter contre la criminalité et les menaces en ligne.

46 chefs d’État du Commonwealth et sept ministres des Affaires étrangères des 53 états membres ont participé à ce sommet de deux jours à Londres. Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, était aussi présent à ce sommet et en a profité pour entamer des discussions avec plusieurs personnalités. Tous les pays membres représentent une population de 2.4 milliards.

Le commerce entre les pays était sur la table des discussions et les dirigeants ont convenu de “combattre le protectionnisme” pour étendre le commerce intra-Commonwealth à 2 billions de dollars d’ici 2030.

Les membres ont aussi annoncé des “engagements spécifiques” qui incluent le renforcement de la paix, la promotion de l’égalité des sexes et la lutte contre le changement climatique.

Ils ont également déclaré qu’ils travailleront pour prévenir l’extrémisme violent et ont promis de réduire de moitié le paludisme dans les pays du Commonwealth d’ici 2023. Les chefs d’État sont aussi tombés d’accord pour tous les garçons et filles reçoivent au moins 12 ans d’éducation d’ici 2030.

A noter que la Reine Elizabeth a proposé à ce que le Prince Charles le remplace comme “head” du Commonwealth. Le prochain sommet du Commonwealth aura lieu à Rwanda en 2020.

Continue Reading

Trending