Connect with us

Monde

Les autorités françaises démolissent un camp de refugiés

Krsna Coopoosamy

Published

on

Les autorités françaises démolissent un camp de refugiés

Une petite armée d’ouvriers en tenue fluo et casque, sous la supervision de policiers, ont démoli un camp de réfugiés près de l’entrée du tunnel sous la Manche à Calais, connu comme ‘la jungle’. Les débris des abris de fortune ont été emportés dans plusieurs camions.

Le plan des autorités françaises est d’évacuer et de relocaliser quelque 6 300 réfugiés qui squattent le camp. Plusieurs réfugiés convergent vers un ‘centre de réception et d’orientation ‘ provisoire érigé à l’extérieur du camp pour pouvoir être relogés ailleurs et faire une demande d’asile politique. Pour rappel,  une destruction partielle et désorganisée de ce camp l’année dernière avait provoqué des affrontements entre réfugiés et forces de l’ordre et attiré plusieurs critiques des associations défenseurs des droits de l’Homme.

Cette fois-ci, les autorités ont mis des gants de velours, ou presque. La destruction du camp a été soigneusement planifiée et la mise en exécution est plus méthodique. On s’assure que personne n’est resté dans les abris de fortune. Les mineurs non-accompagnés sont relogés provisoirement dans des abris propres et chauffés. On en appelle à la bonne volonté des réfugiés qui finissent par démolir eux-mêmes leur abris.

Pour ce premier jour, le ministre de l’Intérieur français, Bernard Cazeneuve,  a indiqué que 1,918 personnes, soit près d’un tiers de la population du camp, ont été évacuées vers 80 localités dans toute la France. Toutefois, plusieurs réfugiés n’ont pas hésité à faire état de leur déception car leur but a été daller en Angleterre.

 

 

Advertisement

Monde

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

Herve Runga

Published

on

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

Ingérence russe dans les élections américaines : Trump fait volte-face

48 heures seulement après le sommet Trump-Poutine, le président des Etats-Unis a fait volte-face pour accuser cette fois Vladimir Poutine d’être personnellement  responsable de l’implication russe dans les élections américaines de 2016.

Comme une tentative de mettre fin à la polémique autour de ses déclarations après sa rencontre de lundi avec Poutine, Donald Trump tente bien que mal de calmer les esprits. Il a intervenu sur la télévision américaine pour dénoncer son homologue russe. “De la même manière, je m’estime responsable de ce qui se passe dans ce pays. Donc, évidemment, comme dirigeant d’un pays, il faut le tenir responsable, oui“, a-t-il dit.

Rappelons que face à la presse lundi, Trump a suscité des vives réactions dans le monde politique et au sein de son propre parti. Mardi, il a essayé de limiter les dégâts, en avançant que sa langue avait fourché en tenant ces propos qui laissaient croire qu’il prenait partie pour l’homme fort du Kremlin.

 

 

Continue Reading

Monde

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Published

on

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Les hommes les plus riches : Jeff Bezos devant Bill Gates

Avec des biens estimés à 150 milliards de dollars, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, est l’homme de plus riche de la planète, selon Bloomberg Billionaire Index.

Jeff Bezos a vu sa fortune augmenter de plus de 60 milliards de dollars durant les douze derniers mois. Il devance Bill Gates est deuxième avec une fortune de 95 milliards de dollars, ayant donné 700 millions d’actions de Microsoft et 2.9 milliards de dollars en cash à la Fondation Bill and Melinda.

Ce n’est pas la première que Jeff Bezos se classe en pôle position. Il a été à cette place brièvement en juillet 2017, selon le magazine Forbes.

Continue Reading

Monde

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

Published

on

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu'observateur

Pakistan : Irfan Rahman sur place mercredi en tant qu’observateur

En marge des élections générales prévues le 25 juillet au Pakistan, le commissaire électoral, Irfan Rahman, sera dans ce pays en tant que membre de la mission d’observateurs du Commonwealth.

Ce groupe comprend 16 membres et c’est le général Abdulsalami Abubakr qui sera à la tête de cette équipe. Irfan Rahman sera à Islamabad ce mercredi 18 juillet. Ces membres auront à donner une opinion indépendante concernant ces élections.

Pour en revenir aux élections au Pakistan, pays à 207 millions d’habitants, plus de 11 000 candidats ont été enregistrés et ils tenteront d’être dans la liste des 849 élus.

Continue Reading

Trending