Connect with us

Sport International

Ligue des champions: Barcelone corrige Manchester City

Published

on

Ligue des champions: Barcelone corrige Manchester City

Le FC Barcelone a explosé Manchester City (4-0), ce mercredi soir, lors du choc de la 3e journée de la Ligue des Champions. Les hommes de Guardiola ont même du évoluer à dix après l’expulsion de son gardien, Claudio Bravo.

“C’est toujours difficile d’affronter le Barça à onze. A dix, c’est mission impossible”, a commenté Pep Guardiola en conférence de presse. Dans deux semaines, les Anglais devront réaliser moins d’erreurs face aux Blaugrana lors du match retour.

Pourtant en début de rencontre, les Mancuniens jouaient haut et gênaient considérablement des Catalans forcer à évoluer en contre ! Mais Messi va faire parler sa magie et trompait Bravo après une feinte de tir géniale (1-0, 17e). A partir de là, les Citizens ont été dominés mais De Bruye et Stones ont failli égaliser.

Au retour des vestiaires, Bravo écopait d’un carton rouge direct pour une main volontaire en dehors de la surface. Le tournant du match puisque Messi enfonçait le clou dans la foulée d’une frappe puissante après un service parfait d’Iniesta (2-0, 61e). Fautif sur cette action, De Bruyne obligeait ter Stegen à la parade. Un nouveau sauvetage décisif du gardien allemand puisque Messi, bien servi par Suarez, permettait aux Catalans de creuser un peu plus l’écart (3-0, 68e).

Mathieu a été à son tour expulsé  mais ces n’empêche par Neymar d’aggraver la marque après un service de Messi (4-0, 89e), quelques minutes après avoir raté un penalty obtenu par l’Argentin. L’équipe de Guardiola n’est pas encore prête à se frotter aux meilleurs !

Groupe A : 

  • Arsenal 6-0 Ludogorets
  • PSG 3-0 FC Bâle

Groupe B : 

  • Dynamo Kiev 0-2 Benfica
  • Naples 2-3 Besiktas

Groupe C : 

  • Barcelone 4-0 Manchester City
  • Celtic 0-2 Mönchengladbach

Groupe D : 

  • Bayern Munich 4-1 PSV Eindhoven
  • FK Rostov 0-1 Atletico Madrid

Advertisement

Sport International

Arsène Wenger : l’homme qui a révolutionné le football anglais

Published

on

Arsène Wenger : l’homme qui a révolutionné le football anglais

Arsène Wenger : l’homme qui a révolutionné le football anglais

Comment s’imaginer un Arsenal sans Wenger ? Arsène Wenger est l’entraineur que les générations 2000 ont grandi avec. Inconnu à son arrivée en 1996, l’alsacien a révolutionné Arsenal et le football anglais, le conduisant vers les sommets au début des années 2000.

A son arrivée, les tabloïds prédisaient au Français quelques semaines d’enfer seulement, une saison tout au plus, avant de rentrer chez lui. Mais l’inconnu d’alors, fraîchement débarqué de Nagoya après tout de même un titre de champion de France avec Monaco en 1988, a su gagner les cœurs, au moins jusqu’à ces dernières années.

Le chic et charismatique Wenger a apporté son style à Arsenal. Son sens quasi scientifique du détail, et sa façon de mettre son nez partout, du recrutement jusqu’à la modernisation des infrastructures en passant par la santé des joueurs lui a fait une figure emblématique du club

Il a introduit le concept de nutrition dans un football anglais des années 1990 qui se nourrissait au “fish and chips” et s’hydratait à la bière. Il a aussi mis fin au dilettantisme aux entraînements. Avec lui, chaque session est pensée, planifiée et chronométrée. On ne rigole pas.

En recrutant des joueurs étrangers (notamment des “Frenchies”), il ouvre les yeux à toute la Premier League. Pour Wenger, les talents européens peuvent s’adapter au physique jeu anglais et même s’y épanouir.

Wenger, La fin d’une ère !

By : Avinash Dhondoo

Continue Reading

Sport International

Dopage: Armstrong s’offre un épilogue judiciaire à 5 millions de dollars

Published

on

Dopage: Armstrong s'offre un épilogue judiciaire à 5 millions de dollars

Dopage: Armstrong s’offre un épilogue judiciaire à 5 millions de dollars

La star déchue du cyclisme Lance Armstrong en a fini avec la justice américaine. Ce dernier a accepté jeudi de payer cinq millions de dollars d’indemnisation à l’un de ses anciens sponsors qui lui réclamait 100 millions de dollars, au titre de dédommagement pour avoir eu recours au dopage.

“Je suis heureux d’avoir résolu cette affaire et de pouvoir avancer dans ma vie”: à 46 ans, cinq ans après ses aveux face à la prêtresse de la télévision américaine Oprah Winfrey, Armstrong a sans doute définitivement tourné la page de ses années dopage.

Sa réputation restera à jamais ternie et son palmarès amputé de ses sept victoires consécutives, entre 1999 et 2005, dans le Tour de France mais l’ancien “boss” du peloton professionnel s’en tire à bon compte.

Continue Reading

Sport International

La Premier League : des profits de 575 millions d’euros pour la saison 2016-2017

Published

on

La Premier League : des profits de 575 millions d'euros pour la saison 2016-2017

La Premier League : des profits de 575 millions d’euros pour la saison 2016-2017

Les chiffres sont rocambolesques. Selon une étude du cabinet Deloitte publiée, ce vendredi, les clubs de Premier League ont généré des bénéfices combinés redords de 500 millions de livres (575 millions d’euros avant impôts, lors de la saison 2016-2017. Lors de la saison précédente, ils avaient affiché leur première perte depuis 2012-2013.

Au total, les 20 clubs du Championnat de football d’Angleterre ont réalisé des bénéfices d’exploitation combinés d’un milliard de livres. Mais, sur le marché des transferts, ils ont été déficitaires de plus de 400 millions.

Droits des diffusions

Derrière ces 575 millions d’euros, on trouve l’augmentation record des contrats de diffusion de la Premier League, qui sont passés d’environ 3 milliards de livres entre 2012 et 2015 à 5 milliards (6,92 milliards d’euros) à compter de cette saison 2016-2017. « Comme prévu l’an dernier, les contrats de diffusion de la Premier League, qui sont entrés en vigueur au cours de la saison 2016-2017, ont contribué à porter les revenus à des niveaux records », a expliqué Dan Jones, l’un des responsables de l’étude.

Continue Reading

Trending