Connect with us

Politique

Roshi Badhain s’absente du BP du MSM

Krsna Coopoosamy

Published

on

Roshi Badhain s’absente du BP du MSM

Le bureau politique du MSM s’est réuni aujourd’hui, samedi 15 octobre, au Sun Trust Building pour survoler l’actualité locale et du parti. La saga Heritage City a été évoqué longuement selon une source bien placé. Cependant, c’est l’absence de Roshi Badhain, le ministre de la bonne gouvernance, qui a été le « talk » du 10ème étage. Inside News a pris contact avec quelques membres dudit bureau politique. Certains d’entre eux soutiennent ne pas en connaître pourquoi ce dernier s’est absenté, alors que d’autres affirment que c’est dû au désaccord de Roshi Badhain avec les récents évènements liés au cité administrative.

Parlant du projet de Metro Express, Pravind Jugnauth, le leader du MSM, a affirmé que les procédures vont bon train. « Le consultant Singapourien travaille sur le projet », précise-t-il. Il fait comprendre qu’il donnera plus de précisions en temps et lieu. Commentant la tenue du BP, Pravind Jugnauth a indiqué que «tout s’est très bien passé. On a, comme d’habitude, passé en revue les activités du parti, la situation politique et les thèmes qui dominent l’actualité, entre autres. » Par ailleurs, on apprend également que la situation des Chagossiens a été longuement débattu lors cette bureau politique.

Advertisement

Politique

Parlement : le MMM solidaire ou pas d’Alan Ganoo ?

Georges Alexandre

Published

on

PParlement : le MMM solidaire ou pas d’Alan Ganoo ?

Parlement : le MMM solidaire ou pas d’Alan Ganoo ?

Le Mouvement Militant Mauricien (MMM) s’est-il montré solidaire ou pas du député Alan Ganoo ? Ce dernier a été suspendu pour le reste de la journée, d’hier et les deux prochaines séances de l’Assemblée nationale.

A la reprise des travaux en début d’après-midi d’hier, marquée par le ruling de la Speaker, Maya Hanoomanjee, seuls les parlementaire du MMM et deux ou trois menbres du PMSD, dans le camp de l’opposition, qui ont fait leur retour dans l’Hémicycle. Ce n’est qu’après la pause déjeuner vers 14h45, que Xavier-Luc Duval, Aurore Perraud, Malini Sewocksing et Adrien Duval ont brillé par leur absence et ce jusqu’à la fin de la séance.

Cette présence du MMM pour le reste des travaux est perçue par nombre d’observateurs politiques comme étant un manque de solidarité à l’égard du président du Mouvement Patriotique et une solidarité envers la majorité gouvernementale.

Sollicité à pour un commentaire, le secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, dans une déclaration à Inside News en début d’après-midi, ce 18 juillet, se défend : «Il n’y a personne d’autre que le MMM qui dénonce le plus la manière de faire de la Speaker. Et hier encore, au Parlement, nous nous sommes fait entendre. Mais, en dehors de l’Hémicyle, il n’y a pas eu de coordination comme il se doit. Nous ignorons de ce qui s’est passé»

Le secrétaire général du MMM soutient : «Nous n’avons pas obtenu d’invitation du leader de l’Opposition pour assister à la conférence de presse» Il laisse entendre que le leader du MMM, Paul Bérenger reprendra toute la question lors de sa conférence de presse hebdomadaire, samedi 21 juillet.

De son côté, intervenant sur une radio privée, ce matin, le député Ganoo, a rappelé que lorsque Rajesh Bhagwan était expulsé du Parlement, récemment, le MP et l’ensemble de l’opposition parlementaire s’étaient montrés solidaires de celui-ci.

Continue Reading

Politique

Mercato politique : deux Mauves et un Rouge chez les Oranges ?

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Mercato politique : deux mauves et un rouge chez les Oranges ?

Mercato politique : deux Mauves et un Rouge chez les Oranges ?

La Coupe du monde a tenu en haleine les Mauriciens tout au long du mois de juillet. Place maintenant à l’actualité préférée des Mauriciens : la politique « politicaille » !  A une année à peine du rendez-vous des prochaines élections générales, les différents partis politiques affûtent leurs armes pour présenter la meilleure équipe possible pour la conquête du pouvoir. Tel serait le cas pour le Mouvement Socialiste Militant (MSM).

Dans ce contexte, une source fiable au sein du parti nous confie que l’état-major MSM étudie le profil des candidats potentiels pour l’octroi d’un ticket aux prochaines législatives. Dans l’entourage de Pravind Jugnauth, l’on soutient que plusieurs personnes d’autres bords politiques négocient actuellement avec un membre influent du parti Soleil. Et il se trouve que deux personnes issues du MMM et un du Parti Travailliste, seraient en pourparlers avec les Oranges.

Dans une déclaration à Inside News, le président des Oranges, Showkutally Soodhun,  ne dément, ni confirme ces informations. Cependant, il avance que « tout est possible en politique…» Notre interlocuteur lance : « une chose est sûre : on veillera à ce que les candidats comprennent la philosophie de notre parti!»

Continue Reading

Politique

Réforme électorale : un Parlement à 83 membres toujours d’actualité

Georges Alexandre

Published

on

Réforme électorale : un Parlement à 83 membres toujours d’actualité

Réforme électorale : un Parlement à 83 membres toujours d’actualité

Le projet de réforme électorale  revient toujours sur la tapis. Dans la perspective des engagements pris en Cour suprême dans l’affaire logée par Rezistans ek Alternativ, le gouvernement en place devrait se pencher sur ce dossier. Le Gouvernement mettrait au point les détails du package de la réforme électorale en vue d’entamer des discussions avec les partis politiques.

A ce stade, il est révélé qu’un Parlement comprenant 83 membres est toujours d’actualité, soit 63 élus sous le système First Past the Post,  dont trois élus de Rodrigues pour la première fois, 12 à la proportionnelle et sept autres de la liste corrective pour satisfaire les considérations politiques.

Pour cela, il faut rappeler que le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth, ayant témoigné certaines lacunes, dans système à Rodrigues, a argué que «la mise en œuvre de la proportionnelle ne doit en aucune manière bouleverser la majorité issue des urnes»

En revanche dans les milieux gouvernementaux, il est souligné que présenter le projet de réforme électorale est une chose, «mais réunir une majorité constitutionnelle pour adopter ce même projet de réforme est une autre.»

Effectivement, lors d’une conférence de presse hebdomadaire, le 7 avril dernier, Paul Bérenger s’est dit sceptique sur une éventuelle introduction d’un projet de loi sur la réforme électorale. «Il n’y aura aucune réforme électorale», a-t-il lancé. Rappelant le travail accompli par le comité interministériel, institué par sir Anerood Jugnauth antérieurement, le leader du MMM a déploré : « Il est évident que le comité n’a fait aucun travail sur la réforme électorale et sur l’introduction d’une dose de la proportionnelle dans le système électoral.»

Attendons voir !

 

Continue Reading

Trending