Connect with us

Société

Sécurité Routière : Accidents de la route, un vrai cataclysme !

Published

on

Sécurité Routière-Accidents de la route, un vrai cataclysme !

Quelle est la situation actuelle sur nos routes? On n’en compte plus le nombre d’accidents de la route. La population mauricienne se sent meurtrie par tous ces accidents qui s’enchaînent comme des épisodes de série télévisée. Inside News tente de vous apporter plus de renseignements sur le sujet.

Le nombre de mort est monstrueux, depuis le début de l’année. La liste des victimes recensées sur nos routes depuis le début de cette année, qui passe à 110 d’après les statistiques de la Police Road Safety Unit. A pareille époque, l’an dernier, 110 morts étaient à déplorer. De ces 110 victimes, 41 sont des motocyclistes les plus vulnérables, 34, des piétons, et 9, des automobilistes, dont les deux derniers recensés. Parlant des groupes d’âges, ceux âgés entre 26 et 50 ans sont les plus touchés, soit 35 personnes tuées. Ceux entre 16 et 25 ans, le nombre est de 16.

On note aussi que le parc automobile a connu une croissance considérable. Soit un total de 474 500 véhicules. En comparaison à 2010, le nombre de véhicules était de 384 115. En quatre ans, nos routes ont accueillis 90 000 véhicules supplémentaires. Selon les informations officielles de la police, le ‘peak time’ des accidents sont entre 15h à 23h.

Le gouvernement Lepep avait fait part de son intention d’amender les lois afin de changer la donne. Mais l’on remarque que la situation a empiré. La grande question est quelle est la solution réelle? On a dépassé les 100 personnes tuées sur les routes depuis le début de l’année.

Dernier drame en date sur nos routes s’est produit le mardi 25 octobre à Phoenix, où Paul Yvon, âgé de 65 ans et habitant Mont-Roches, a été percuté par une voiture alors qu’il tentait de traverser la route à la hauteur du J&J Auditorium. Grièvement blessé, il a été transporté d’urgence par des éléments de la Traffic Branch à l’hôpital de Candos, où il est décédé deux heures après avoir été placé à l’unité des soins intensifs. Le conducteur de la voiture, négatif à l’alcootest, est interrogé par la police pour les besoins de l’enquête. Cet accident fatal porte le nombre de morts à 110 sur nos routes depuis le début de l’année.

Perte Humaine

Pour Anil (nom fictif), un père qui a perdu son fils dans un accident de la route, survenu deux ans de cela, partage sa souffrance. « C’est le pire moment dans la vie d’une personne que d’apprendre la mort de son fils». Il avance que depuis la mort de son fils unique, il est traumatisé : « j’ai peur de voyager». Il est d’avis que le gouvernement doit aussi revoir les infrastructures.

Le gouvernement Lepep avait fait part de son intention d’amender les lois afin de changer la donne. Mais l’on remarque que la situation a empiré. La grande question est quelle est la solution réelle? On a dépassé les 100 personnes tuées sur les routes depuis le début de l’année.

Pour Nando Bodha, le ministre des infrastructures public, affirme que c’est une tragédie terrible, non seulement pour la famille des victimes, mais aussi pour le pays. « Elle préoccupe toute la nation mauricienne », dit-il. D’où la décision du ministre de mettre en place une National Road Safety Strategy qui a été présenté par Pravind Jugnauth, ministre des finances, dans le budget de 2016-2017.

La stratégie comprend la mise en place d’une Central Traffic Watch et système de gestion de mieux guider, coordonner et gérer les flux de trafic en particulier dans les zones congestionnées. Il comprend également des peines plus sévères pour les délinquants de la route; des procédures plus strictes pour la délivrance de permis de conduire, et des conditions plus strictes en ce qui concerne la question de licence pour les motocyclistes. Chaque véhicule de police sera équipé d’un alcoomètre. La loi sera également modifiée pour permettre l’introduction de ‘Moto Ecoles’.

En outre, les méthodes modernes de contrôle de la route seront introduites pour réduire le temps d’essai. En ce qui concerne les frais pour un « Fitness Test » qui devait être augmenté par 50% qui est de Rs 400 à Rs 600, Pravind Jugnauth, le ministre des finances a annoncé que l’augmentation prévue a été gelé jusqu’à la finalisation du processus de restructuration.

Le budget 2016-2017 prévoit aussi Rs 100 millions pour la construction de trottoirs à travers l’île, Rs 56 millions pour la mise en place de rampes, Rs 50 millions pour restaurer tous les marquages routiers et de signalisation; et Rs 30 millions pour la réparation de l’éclairage le long des autoroutes. « C’est une bataille que nous devons gagner, mais encore faut-il que tout le monde s’y mette », a déclaré Nando Bodha, avant d’appeler à la prudence. « Nous devons conduire en tenant compte des autres usagers de la route, pa zis pou nou mem », a-t-il conclu.

Un responsable du ministère du Transport nous a fait comprendre que les nouvelles dispositions de la loi seront prêtes bientôt. « Il y avait un sentiment auprès des automobilistes que le gouvernement d’alors recevait beaucoup d’argent. Or les nouvelles dispositions seront plus driver-friendly». Il a aussi fait un appel aux médias d’aider le gouvernement de faire des campagnes de sensibilisation et par conséquent, de proposer des solutions pour remédier aux problèmes de la sécurité routière.

Les nouvelles sanctions selon la nouvelle loi

De Janvier 2016 à ce jour la police a dressé plus de 62500 contraventions lors de leurs contrôles réguliers et le speed camera. Il y a dans ce chiffre plus de 1830 conducteurs qui ont été épinglé pour avoir conduit leur véhicule avec un taux d’alcool au-delà de celle autorisé. Le gouvernement compte faire une campagne pour baisser le nombre de mort sur les routes et le nombre de contraventions avec des experts étrangers.

Selon la nouvelle loi, les sanctions pour excès de vitesse sont comme suit : une amende minimale de Rs 1,000 pour un dépassement de la limite de vitesse de pas plus de 15 km/h, une amende de Rs 1,500 pour dépassement de la limite de vitesse de plus de 15 km/h, mais pas plus de 25 km/h et une amende de Rs 2,500 pour la conduite à une vitesse de plus de 25 km/h au-dessus de la limite de vitesse autorisée.

Advertisement

Société

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Published

on

Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Elle croque toujours la vie à pleines dents. Elle c’est Anna Avare, qui fêtera ses 103 le 25 mai prochain.  Nous l’avons rencontrée à son domicile à Bois Marchand, hier, lundi 2 avril. «Méticuleuse» et « timide» comme la décrivent ses proches, Anna n’aime pas quand « so diri kanz» et surtout  lorsque son jus est fade. Elle ne manque également pas une occasion pour s’adonner à son activité préférée : Danser le séga. « Mo asize mo danser.  Mo leve leve mo lame». Attention. Anna est très sélective. « Mo na pa danse tou kalité sega. Faude enn ki ena la gam. Lerla ki mo pou danser».

Anna Avare habite avec ses deux enfants, Marcelo Avare et Liseby Amadis. Qu’en est-il des célébrations à l’occasion de son anniversaire ? « Nous le célébrerons en famille, » nous confie Liseby.

La vie n’est pas toujours aussi rose pour Anna. Malgré son âge, elle peine à trouver un fauteuil roulant qui l’aiderait à se déplacer plus facilement. Elle est sous l’impression que la sécurité sociale la boycotte, puisqu’elle avait entamé des démarches auprès de cette autorité, mais en vain. Finalement ses proches ont dû en acheter un. Les autorités concernées ne se sont toujours pas déplacées pour lui procurer sa nouvelle carte d’identité.

Continue Reading

Société

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

Published

on

Parvovirose canine

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

La parvovirose canine, aussi appelée la gastro-entérite hémorragique, est une maladie infectieuse qui affecte le système digestif des chiens. Capable de survivre pendant plusieurs mois dans des excréments, le parvovirus est extrêmement contagieux et peut être mortel s’il n’est pas soigné rapidement.

Pour protéger votre compagnon à quatre pattes, il est important de connaître les symptômes afin d’agir le plus rapidement possible. Ils apparaissent entre 3 et 7 jours après la transmission et il est important de consulter un vétérinaire au plus vite.« Il faut réaliser un test soit par prise de sang ou analyse de selles et commencer le traitement le plus tôt possible, en cas de contamination effective. » souligne le Dr Arjun Kailaysur, vétérinaire à la Mauritius Society for Animal Welfare à Rose Hill. Selon lui, les symptômes les plus visibles sont les suivants : une perte d’appétit durable, un abattement général, de la fièvre, des vomissements répétés et une diarrhée sévère.

La prévention est la meilleure façon de protéger efficacement les chiens. Il est primordial de faire vacciner vos chiens. La MSAW a toujours accentué ses campagnes. Cependant, sachez que le vaccin n’est totalement efficace qu’après 2 semaines. Si votre chien est infecté malgré vos efforts de prévention, ne perdez pas une minute pour l’emmener dans une clinique vétérinaire.

A savoir que la MSAW compte trois cliniques à travers le pays notamment à Rose Hill, Calodyne et Union Park. La vaccination coûte Rs350 dans ces cliniques.

Continue Reading

Société

[Vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Published

on

PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

[vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Un projet unique à hauteur de Rs 200 millions. PhoenixBev a mis en place sa nouvelle ligne de production de canettes dans sa brasserie de Phoenix.

L’inauguration de cette nouvelle unité à la pointe de la technologie a eu lieu ce lundi 26 février, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Cette initiative, coïncide avec le 50e anniversaire de l’indépendance de l’île Maurice. Jean-Bruno Henriot, Process & Packaging  Manager de la compagnie, nous fait découvrir le fonctionnement de l’usine.

Continue Reading

Trending