Connect with us

Monde

Tollé en Grande-Bretagne après les déclarations de Theresa May hostiles aux étrangers

Published

on

Tollé en Grande-Bretagne après les déclarations hostiles de Theresa May aux étrangers

De nombreuses voix, chez les travaillistes comme chez les conservateurs, se sont élevées pour dénoncer les mesures annoncées par Theresa May.

La Première ministre britannique voulait ficher les entreprises qui emploient des étrangers. Selon des observateurs, elle a compromis l’image of openness du Royaume-Uni, aggravé les conséquences du Brexit pour l’économie britannique et fait chuter la livre sterling.

Le gouvernement May a dû faire marche arrière sur son projet de loi visant à exiger des employeurs qu’ils publient la liste de leurs salariés étrangers. Plusieurs ministres ont été envoyés sur les plateaux de télévision, ce dimanche 9 octobre, pour expliquer que ces données seraient collectées, mais ne seraient pas rendues publiques.

Lors du congrès du Parti conservateur début octobre, plusieurs mesures destinées à répondre aux attentes anti-immigration des électeurs lors du référendum sur le Brexit avaient été annoncées par Theresa May. Ainsi, les entreprises qui préfèrent embaucher des étrangers plutôt que de former des Britanniques seraient sur une liste publique. De nouvelles restrictions seraient mises sur pied quant aux nouveaux étudiants étrangers. Le ministre de la santé avait aussi indiqué que le système de santé allait devoir se passer de médecins étrangers.

Après les acclamations du congrès, le retour de la manivelle a été rude pour Mme May. Le leader des travaillistes, Jeremy Corbyn, a estimé que le Parti conservateur avait « touché le fond en soufflant sur les braises de la xénophobie. » Nicola Sturgeon, la Première ministre Ecossaise, a qualifié de ‘hideous’ les restrictions du gouvernement May. Des conservateurs et des hommes d’affaires se sont élevés dans le même sens. Steve Hilton, un ancien conseiller de David Cameron et pro-Brexit, a trouvé les mots les plus percutants pour le projet de fichage des entreprises ouvertes aux étrangers : « Le gouvernement aurait pu annoncer que les étrangers se fassent tatouer un numéro sur l’avant-bras », ironise-t-il dans le Sunday Times.

Carolyn Fairbairn, la présidente de la Confederation of British Industry, la principale fédération de chefs d’entreprise, a mis en garde lundi contre le risque de « fermer les portes. »

La City et le monde des affaires reprochent à Theresa May de privilégier la baisse des flux d’immigration au détriment de l’économie et de l’emploi et de rester sourds à leurs avertissements. Selon des estimations, un « hard Brexit » pourrait coûter jusqu’à 9,5 % du PIB britannique.

Notons que la valeur de la livre sterling avait connu une baisse de 18 % face au dollar US depuis le discours de clôture de Theresa May le 02 octobre.

Advertisement

Monde

Etats-Unis/Corée du Nord: Trump visitera ou ne visitera pas Kim Jong-Un en juin

Published

on

Etats-Unis/Corée du Nord: Trump visitera ou ne visitera pas Kim Jong-Un en juin

 

États-Unis/Corée du Nord: Trump visitera ou ne visitera pas Kim Jong-Un en juin

Donald Trump a lors de sa rencontre avec le Premier ministre japonais commenté sa visite en Corée du Nord prévue en juin de cette année. Cette rencontre sera axée sur le désarmement nucléaire de l’état dirigé par Kim Jong-un. Cependant, le président américain a exprimé son intention d’annuler ou d’écourter les discussions si, toutefois, celles-ci s’annoncent perdues d’avance.

Abé Shizo, Premier ministre japonais, a foulé le sol américain, le mardi 17 avril et a été agréablement accueilli à Mar-a-Lago, en Floride. Donald Trump en a profité pour confirmer la visite en éclaireur, du directeur de la CIA, Mike Pompeo en Corée du Nord. Ce dernier, envoyé en visite secrète par le gouvernement américain, a fait état de retombés positifs sur cette rencontre. Pour sa part, Trump a défini cet échange comme le début d’une meilleure entente entre les deux états.

Néanmoins, les détails de la visite de Trump à Kim Jong-un n’ont pas encore étaient révélés. Les dates, ainsi, que la venue seront incessamment communiquées. Même si Trump affiche des attentes positives des cette imminente rencontre en juin, en revanche, il ne cache pas la possibilité de se retirer si les discussions s’annoncent vaines.

Par ailleurs, la rencontre du Premier ministre japonais en Corée du Sud, la semaine prochaine visera à détendre les relations diplomatiques et préparer le terrain pour le Sommet coréen et la rencontre Kim- Trump.

Continue Reading

Monde

Incident de Southwest Airlines, la FAA prend de nouvelles mesures d’entretien 

Published

on

Incident de Southwest Airlines, la FAA prend de nouvelles mesures d'entretien

 

Incident de Southwest Airlines, la FAA prend de nouvelles mesures d’entretien

Suite à l’accident survenu à bord d’un avion de la compagnie d’aviation de Southwest Airlines, les autorités américaines de l’air prennent l’initiative. Ces derniers ont fait une déclaration soulignant que les moteurs à réaction des appareils seront sujets à des contrôles assidus.

L’Administration Fédéral d’Aviation(FAA) a déclaré que cette nouvelle directive suscitera le passage au crible d’un grand nombre de moteurs CFM56-7B. Les avions ayant effectué un grand nombre de vols seront contraints à passer des tests ultrasoniques afin de minimiser le risque d’accident.

L’incident d’hier a coûté la vie à une femme, après avoir été éjecté de la cabine. Le vol 1380 en partance de New York pour Dallas, transportait à bord 148 passagers. L’engin a dû procéder à un atterrissage d’urgence sur l’aéroport de Philadelphie, suite à des difficultés encourues lors du vol.

Continue Reading

Monde

Son appel de remise en liberté réfusé, Tariq Ramadan restera en prison

Published

on

Son appel de remise en liberté réfusé, Tariq Ramadan restera en prison

Son appel de remise en liberté réfusé, Tariq Ramadan restera en prison

Le célèbre théologien, Tariq Ramadan, âgé de 55 ans,  s’est vu refusé la liberté conditionnelle. Inculpé sous plusieurs chefs d’accusations pour viol, avait par le biais de son homme de loi, ce dernier  fait la demande pour la liberté conditionnelle. Selon son avocat, son client souffrirait de sclérose en plaques, ce qui rendrait son traitement en prison en France impossible.

Il est reconnu coupable depuis le 2 février. Une expertise judiciaire, rendue publique, le 18 avril, établit que la santé du coupable peut très bien être prise en charge par le milieu carcéral. Néanmoins, Les experts assurent qu’il pourra sans contrainte bénéficier de ses quatre séances de kinésithérapie hebdomadaire.

En revanche, Tariq Ramadan persiste à contester bec et ongles les accusations portées contre lui. Pour rappel, Tariq Ramadan a été accusé d’un double viol et a par la suite  été incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis. Le coupable n’avait pas tardé à contester sa peine pénale, faisant état de ses problèmes médicaux. Si la première expertise médicale avait failli à reconnaître l’état de santé de l’accusé, le deuxième rapport –  émis le mercredi 18 avril – a toutefois confirmé ses dires.

Cependant, ce rapport médical n’altérera nullement le jugement de la cour sur sa condamnation. Une troisième accusation, au début du mois de mars, vient par ailleurs alourdir le cassier judiciaire de Tariq Ramadhan. Une victime, sortie de l’ombre, a déclaré qu’elle aurait également était victime de sévices sexuels de ce dernier. Les faits se seraient déroulés entre 2013 et 2014, à Bruxelles, en France et à Londres.

Continue Reading

Trending