Connect with us

Cinéma

Aditya Chopra se confie sur Shahrukh Khan

Krsna Coopoosamy

Published

on

Aditya Chopra se confie sur Shahrukh Khan

Pour célébrer les 51 ans de Shahrukh Khan, le réalisateur et scénariste Samar Khan publie un livre intitulé “SRK – 25 Years Of A Life On Shahrukh Khan”. Un livre retraçant la carrière fulgurante de celui qui restera à jamais l’incarnation même du cinéma Bollywoodien pour des millions de fans. Et ce livre contient des passages dévoilant des secrets inédits quand à la carrière du King. Notamment grâce à un chapitre raconté par Aditya Chopra. La réalisateur et producteur habituellement connu pour son absence d’interaction avec les médias fait une petite exception dans ce livre et raconte des anecdotes passionnantes sur sa relation avec la superstar. A commencer par le cultissime Dilwale Dulhania Le Jayenge sorti en 1995… que le jeune réalisateur pensait à l’époque comme une trilogie !

“J’ai fait trois films avec Shahrukh, DDLJ, Mohabbatein et Rab Ne Bana Di Jodi (…). Dans ma tête, ces trois histoires sont celles d’une même personne. A la base, je voulais faire une trilogie basée sur différentes étapes de la vie du personnage” affirme Aditya Chopra. “Avec le temps, les histoires ont changé et évolué, mais oui, les trois personnages de Shahrukh sont reliés et connectés l’un à l’autre. Quand j’ai pensé à comment Raj serait 10 ans après DDLJ s’il avait perdu l’amour de sa vie, la réponse était Raj Aryan Malhotra. C’était le point de départ de son personnage dans Mohabbatein. Avec Surinder Sahni, j’essayais de montrer le Raj qui est caché en chacun de nous. Dans nos propres histoires d’amour, nous sommes tous des Raj et Simran (…). J’ai réalisé qu’au fond, on essaie tous d’être le Raj qu’on voit sur grand écran. Surinder Sahni est un homme banal qui essaie d’apporter un peu de la magie des films dans sa vie de couple”.

Des révélations surprenantes, qui nous feront certainement considérer Mohabbatein d’un œil complètement différent quand on pense que la tragédie du deuil aurait pu viser Simran. Mais Aditya nous surprend encore un peu plus en nous dévoilant la relation qu’il entretenait initialement avec Shahrukh avant le tournage de Darr. Et ce qui est certain, c’est que la confiance était loin de régner ! “Quand nous l’avons signé pour Darr, pour être honnête, ni mon père, ni moi ne l’apprécions vraiment. Il travaillait sur King Uncle de Rakesh Roshan et nous avions eu accès à quelques séquences de tournage. Aucun de nous n’avait été convaincu mais quelque part, peut-être parce que tous les autres refusaient ce rôle négatif, on l’a fait signer. Notre première scène a été la chanson du Holi. Je pense que c’est ce jour même que j’ai compris qu’il allait être une superstar. Il avait cette étrange folie dans les yeux qui était excitante !”

Cependant, signer King Khan pour DDLJ n’a pas été une mince affaire. “A cette époqe, il avait deux Shahrukh Khan. Le vrai Shahrukh, et l’image qu’il incarnait. Tous ses rôles étaient ceux d’un homme arrogant, agressif, tous ce qu’il n’est pas dans la vraie vie. Je voulais montrer son vrai visage dans Dilwale… Je voulais changer son image (…). A la base, Shahrukh n’était pas convaincu par le script. Il espérait jouer au action hero et je lui demandais d’être un personnage romantique et doux. Je pense qu’être le fils de Yash Chopra m’a donné un avantage. Il respectait mon père si profondément qu’il n’osait pas me dire non. On était assez proche pour qu’il me dévoile ses rêves. Son but absolu était de devenir la plus grande superstar du pays. Je lui ai dit qu’il devait devenir le fils de chaque mère, le frère de chaque sœur mais surtout le fantasme de chaque femme pour réaliser son rêve. Je lui ai dit que dans DDLJ il n’y aurait pas de combats, de sang ni de chaînes. Il n’y aurait que lui pour raconter une histoire. C’est ce jour là qu’il a officiellement accepté le film”.

Le reste du récit d’Aditya Chopra est composé d’autres anecdotes passionnantes, comme l’enthousiasme avec lequel SRK a participé à la mise en scène de son personnage de Suri dans Rab Ne Bana Di Jodi, des moments plus émouvants sur la perte de ses parents à un très jeune âge, et d’autres confidences autour de la superstar. Aditya termine son récit en ces termes : “En tant qu’acteur, je pense qu’il est le meilleur au monde et qu’on n’a vu que 10% de son talent. Les 90% restant sont encore à découvrir et ils vont nous éblouir. En tant que cinéaste et ami, j’espère que bientôt je pourrais lui donner des rôles qui pourront dire au monde entier : ‘Vous avez vu Shahrukh la superstar, maintenant observez Shahrukh l’acteur !’ “. Voilà qui conclut à merveille ce partage vraiment touchant. En gardant à l’esprit que le cinéaste devrait retrouver King Khan pour une nouvelle collaboration d’ici 2018 sur un projet mystérieux et très ambitieux. Affaire à suivre.

Advertisement

Cinéma

Cinéma : Deadpool 2 détrône Avengers

Redacteur

Published

on

Cinéma : Deadpool 2 détrône Avengers

Cinéma : Deadpool 2 détrône Avengers

En démarrant à 125 millions de dollars, Deadpool 2 est parvenu sans effort à vaincre Avengers. Infinity War et à prendre la première place du box-office américain. C’est un très gros score, mais rappelons que le premier Deadpool démarrait à 132,4 millions de dollars en février 2016, et terminait sa carrière américaine à 363 millions. Deadpool 2 est bien parti pour suivre ses traces, mais démarre donc plus court de 7,4 millions.

De plus, Deadpool 2 a coûté 110 millions, soit un peu moins du double du premier (estimé à 58 millions). Cela reste un excellent démarrage, d’autant plus remarquable que Deadpool 2 a été classé Restricted (déconseillé aux moins de 17 ans non accompagnés). Et Deadpool 2 a battu un record, celui du meilleur démarrage “premier jour” pour un film Restricted, avec 53,3 millions de dollars gagnés vendredi, battant ainsi le film d’horreur Ça et ses 50,4 millions raflés en une journée l’an dernier. Vendredi prochain, Disney va tenter de reprendre la première place avec Solo : A Star Wars Story.

Infinity War se retrouve donc en deuxième position, après avoir squatté le trône pendant trois semaines. Avec un quatrième week-end à 28,6 millions, le 19ème film du Marvel Cinematic Universe a raflé 595 millions aux USA et est donc le deuxième plus gros carton de 2018 pour l’instant derrière Black Panther (697,7 millions). Et dans le reste du monde, Infinity War en est à 1,8 milliard.

Continue Reading

Cinéma

Box-office français : Avengers 3 a déjà doublé Black Panther

Redacteur

Published

on

Box-office français : Avengers 3 a déjà doublé Black Panther

Box-office français : Avengers 3 a déjà doublé Black Panther

Avengers Infinity war a perdu près de 60 % de fréquentation en deuxième semaine, mais il avait démarré tellement fort que cela représente tout de même plus d’1 million d’entrées supplémentaires. En quinze jours, le dernier blockbuster de Marvel atteint ainsi 3 616 779 tickets écoulés dans 843 salles, doublant ainsi son prédécesseur Black Panther, qui est juste en dessous avec 3 613 897 billets. Le nouveau Avengers intègre ainsi le top 10 des plus gros succès de films de super-héros au box-office français, délogeant du classement X-Men : Days of Future Past, qui avait été vu par 3,2 millions de curieux en 2014.

Face à un tel carton, même Dwayne Johnson ne fait pas le poids. Son nouveau film d’action Rampage-Hors de contrôle, a été vu par 344 794 personnes réunies dans 473 cinémas. L’acteur a fait mieux récemment grâce à Jumanji : Bienvenue dans la jungle, qui démarrait au-delà des 600 000 entrées, et a fini sa course à 3,3 millions.

Taxi 5 perd 56 % de son public, ce qui est dans la moyenne des chutes, cette semaine : tous les films déjà sortis voient leur fréquentation divisée par 2 au minimum. Sans doute à cause de la fin des vacances scolaires et du beau temps.

Avinash Dhondoo

Continue Reading

Cinéma

Avatar 2 : retour sur Pandora en 2020

Redacteur

Published

on

Avatar 2 : retour sur Pandora en 2020

Avatar 2 : retour sur Pandora en 2020

Après avoir charmé les petits et les grands en 2009, James Cameron compte revenir avec la suite de l’immense succès qu’est Avatar. De son nom Avatar 2, le film n’a pas dévoilé grand-chose de sa superbe. Le premier volet nous permettait de découvrir l’arrivée des humains sur Pandora, le second devrait se concentrer sur la nouvelle vie de Jake Sully et notamment, sa vie de famille.

Souvenez-vous, en 2154, les humains débarquent sur la planète géante gazeuse du nom de Pandora. Leur but est simple : récolter l’Unobtainium dans l’espoir de résoudre la crise énergétique terrienne. Seulement voilà, les autochtones vont tenter de les empêcher de détruire la faune et la flore de cette planète.

Leur lien avec leur déesse Eywa est si fort que si les hommes détruisent l’arbre des âmes, leur communion avec la déesse sera endommagée voir brisée. Jake Sully, un scientifique humain, va alors tout faire pour leur venir en aide.

Les humains parviennent à mettre en place une machine permettant de cloner des Na’Vis et de transposer leur esprit d’un corps humain à un corps Na’Vi. De cette manière, les deux peuples peuvent se rapprocher d’une manière plus pacifique. Jake s’éprend également d’une des locales, Neytiri. Et alors qu’ensemble et avec l’aide de tous les clans, ils parviennent à repousser l’assaut humain, les deux tourtereaux devront faire face à d’autres dangers.

C’est là que devrait se concentrer l’intrigue d’Avatar 2. Un nouveau danger, une vie de famille et de nouveaux paysages galactiques. Côté casting, on retrouvera Sam Worthington, Zoe Saldana ou encore Sigourney Weaver. Le tournage devrait également débuter cet été comme a pu l’annoncer Sam Worthington au cours d’une interview américaine.

Avinash Dhondoo

Continue Reading

Trending