Connect with us

Monde

Etats-Unis: Le FBI publie une vieille enquête sur Bill Clinton à une semaine de l’élection

Published

on

Etats-Unis: Le FBI publie une vieille enquête sur Bill Clinton à une semaine de l’élection

Un curieux timing qui irrite les démocrates. Le FBI a rendu public un vieux rapport d’enquête sur l’amnistie très controversée par le président Bill Clinton du sulfureux trader Marc Rich (1934-2013), créant la surprise à une semaine de l’élection présidentielle.

La mise en ligne du rapport de 129 pages, sur cette enquête close en 2005, a été annoncée mardi sur le compte Twitter d’un service administratif de la police fédérale américaine qui archive les documents rendus publics en vertu de la Loi sur la liberté d’information (FOIA).

« Une coïncidence »

Alors que tout le pays est suspendu à une enquête relancée vendredi sur les emails de la candidate démocrate Hillary Clinton, cette publication sur une vieille affaire classée concernant son mari a immédiatement suscité de vives questions. « A moins que cela corresponde à la date limite d’une procédure de FOIA, voilà qui est étrange », a réagi Brian Fallon, porte-parole d’Hillary Clinton.

Interrogé sur le moment choisi pour la publication, le FBI a assuré que la proximité du scrutin présidentiel n’était qu’une coïncidence. « Selon la procédure FOIA en vigueur, ces documents ont été déclarés libres d’être publiés et ont été mis en ligne de façon automatique », a détaillé la police fédérale au sujet de ce rapport, largement expurgé de ses données jugées confidentielles.

Marc Rich avait été poursuivi par James Comey dans les années 1980-1990

Le 20 janvier 2001, au dernier jour de sa présidence, Bill Clinton avait amnistié toute une série de personnes dont Marc Rich, figure emblématique du négoce des matières premières connue pour ses accointances et transactions douteuses, et ses trafics d’influence. Visé par un mandat d’arrêt pour fraude fiscale, Marc Rich s’était enfui des Etats-Unis et avait trouvé refuge en Suisse, sa tête étant mise à prix par le FBI.

Son ex-épouse Denise avait soutenu financièrement les démocrates à l’élection présidentielle américaine et avait également versé des fonds à ce qui allait devenir la Fondation Clinton. L’actuel patron du FBI, James Comey, avait poursuivi Marc Rich en tant que procureur au tournant des années 1980 et 1990, et il avait également enquêté sur les amnisties controversées de M. Clinton.

Source : 20minutes

Advertisement

Monde

Espagne: manifestation de soutien aux prisonniers de l’ETA à Bilbao

Published

on

Espagne: manifestation de soutien aux prisonniers de l'ETA à Bilbao

Espagne: manifestation de soutien aux prisonniers de l’ETA à Bilbao

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Bilbao, dans le nord de l’Espagne, pour réclamer de meilleures conditions de détention pour les membres de l’ETA emprisonnés, quelques semaines avant la dissolution annoncée de l’organisation séparatiste basque.

La plupart des prisonniers de l’ETA sont soumis au régime de détention le plus strict qui les autorise des promenades de trois à quatre heures par jour dans la cour mais leur interdit les permissions de sortie.

Scandant “prisonniers basques à la maison” et brandissant des drapeaux basques rouge-vert-blanc, les manifestants ont demandé que les prisonniers soient transférés plus près de leur région d’origine alors qu’ils sont détenus à des centaines de kilomètres de là.

Continue Reading

Monde

Nicaragua: 10 morts et 80 blessés dans des manifestations

Published

on

Nicaragua: 10 morts et 80 blessés  dans des manifestations

Nicaragua: 10 morts et 80 blessés dans des manifestations

Le président Daniel Ortega est sorti de son silence samedi pour assurer que son gouvernement allait renouer le dialogue, après les violentes manifestations contre une réforme des retraites qui ont fait au moins dix morts au Nicaragua.

Le gouvernement est totalement d’accord pour reprendre le dialogue pour la paix, pour la stabilité, pour le travail afin que notre pays ne soit pas confronté à la terreur que nous vivons en ces moments“, a déclaré M. Ortega à la télévision nationale.

Il a toutefois affirmé que les manifestations étaient soutenues par des groupes politiques opposés à son gouvernement et financés par des organisations extrémistes des Etats-Unis, sans toutefois les identifier.

Continue Reading

Monde

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

Published

on

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa "ramenée" à Dubaï

Émirats arabes unis : après son évasion, la princesse Latifa “ramenée” à Dubaï

En mars, une princesse de l’émirat, cheikha Latifa, une des filles de cheikh Mohammed Ben Rashid Al-Maktoum, était apparue dans une vidéo sur YouTube pour annoncer son “évasion” de son propre pays où elle dit avoir été maltraitée par son père. Mardi 17 avril, une source proche du gouvernement local rompait le silence sur le sujet, sous le couvert de l’anonymat, en affirmant que la princesse avait été “ramenée” auprès de sa famille et qu’elle allait “bien“. Cette source disait ne pas savoir où cheikha Latifa ben Mohammed ben Rashid al-Maktoum, 32 ans, avait été retrouvée, ni par qui.

Dans sa vidéo mise en ligne en mars, la princesse déclarait : “Je fais cette vidéo parce qu’elle pourrait être la dernière que je fais “. Elle y racontait être la fille de cheikh Mohammed et d’une mère algérienne, Houriya Ahmed, et qu’elle avait déjà essayé de s’échapper dans le passé. Cheikha Latifa avait expliqué que son évasion était ” le début de sa vie, de sa liberté “.

Toutefois, la source proche du gouvernement de Dubaï a déclaré que le sort de la princesse était une “affaire privée” qui a été “exploitée” par une “bande d’escrocs” et par le Qatar, grand rival des Émirats dans le Golfe. Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques en juin 2017.

Continue Reading

Trending