Connect with us

Société

Neha Bungoraz : À 26 ans, elle dirige un institut de beauté

Published

on

Neha Bungoraz : À 26 ans, elle dirige un institut de beauté

Vous avez le contact facile et vous aimez prendre soin des gens ? La discrétion et le sens de l’écoute font partie de vos qualités ? Vous êtes une personne soignée et intéressée par la beauté et le bien être ? Pourquoi ne pas devenir esthéticienne, coiffeuse et masseuse comme Neha Bungoraz, gérante d’un institut de beauté, situé à Pereybère ?

Fondée en 2011, cette jeune directrice d’Avania Spa, âgée de 26 ans, possède un diplôme de chez Shayeen Beauty Centre en esthétique, maquillage, coiffure et massage. Apres son apprentissage dans un hôtel et dans un salon, Neha finit par ouvrir son propre salon avec le soutien de sa famille.

Avania Spa est ouvert 7 jours sur 7, de 9 heures à 18 heures, où elle prodigue des soins corporelles à des personnes de tout âge dans le but de les embellir ou de les détendre. Cette femme aux longs cheveux brillant explique qu’elle adapte ses soins en fonction du client et conseille ces derniers concernant l’usage des produits. Elle est quotidiennement au four et au moulin à vrai dire. En dehors de ses clients, s’occupe en des tâches administratives, la gestion de son cabinet, le carnet de rendez-vous, les fichiers clients et le stock des produits.

Ce qu’elle aime dans ce métier qui, souligne-t-elle, évolue beaucoup, c’est de voir sa cliente satisfaite et ravie des résultats. Qu’il s’agisse du soin des visages, d’épilation, de maquillage, de soins de mains ou des pieds, ou encore, de divers massages, manuels ou à l’aide d’appareils. Elle offre également des services tels que la coiffure, l’application de « mehendi » et le « nail art ».

Dans son salon qui est en face de la plage de Pereybère, la propreté et l’hygiène sont irréprochables. L’entretien du matériel, le rangement et le nettoyage des cabines complè tent son portefeuille d’activités. « La clé de cette profession est d’avoir confiance en soi et de savoir donner confiance », poursuit-elle, avant d’ajouter qu’une « bonne présentation, le sourire et la disponibilité pour le client » sont primordiaux.

neha-bungoraz

Travailler en collaboration avec de grandes marques tels que Goldi, Alfaparf Milano et Beautynails et évoluer dans le milieu artistique, est pour Neha « le plus beau métier du monde, même s’il y a des inconvénients ». Certains inconvénients pourraient être qu’il faut souvent être debout, toujours travailler avec les mains et être à la disposition du client à toute heure, parfois même avec une clientèle très exigeante. « Surtout, comme c’est un travail d’écoute », insiste-t-elle, estimant que «  ce sont des heures qui sont très longues vu que ce sont les horaires de commerce ».

Des fois, explique-t-elle, le métier rapporte peu et vu que Neha n’est pas propriétaire de l’emplacement, il ne reste pas grande chose pour elle. Donc, il faut vraiment être passionné pour faire çe job à long terme.

Mais heureusement, soupire-t-elle, il y a une augmentation d’hommes qui s’intéressent à leurs physiques et qui vont faire un tour dans des salons ayant une enseigne « unisex », comme celle d’Avania Spa, qui invite les deux sexes dans son salon. En outre, cette entrepreneuse offre des  « packages » pour des occasions spéciales et peut également se déplacer pour ses clients. Sa clientèle ne se limite pas à des Mauriciens, car elle compte aussi sur des des étrangers et touristes venu du monde entier. « Tous repartent avec un sourire », devait-elle avec fierté. N’hésitez donc pas à demander conseil à cette femme pleine de vie au 59227163 ou visitez sa page « Facebook ».

Advertisement

Société

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Published

on

Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Elle croque toujours la vie à pleines dents. Elle c’est Anna Avare, qui fêtera ses 103 le 25 mai prochain.  Nous l’avons rencontrée à son domicile à Bois Marchand, hier, lundi 2 avril. «Méticuleuse» et « timide» comme la décrivent ses proches, Anna n’aime pas quand « so diri kanz» et surtout  lorsque son jus est fade. Elle ne manque également pas une occasion pour s’adonner à son activité préférée : Danser le séga. « Mo asize mo danser.  Mo leve leve mo lame». Attention. Anna est très sélective. « Mo na pa danse tou kalité sega. Faude enn ki ena la gam. Lerla ki mo pou danser».

Anna Avare habite avec ses deux enfants, Marcelo Avare et Liseby Amadis. Qu’en est-il des célébrations à l’occasion de son anniversaire ? « Nous le célébrerons en famille, » nous confie Liseby.

La vie n’est pas toujours aussi rose pour Anna. Malgré son âge, elle peine à trouver un fauteuil roulant qui l’aiderait à se déplacer plus facilement. Elle est sous l’impression que la sécurité sociale la boycotte, puisqu’elle avait entamé des démarches auprès de cette autorité, mais en vain. Finalement ses proches ont dû en acheter un. Les autorités concernées ne se sont toujours pas déplacées pour lui procurer sa nouvelle carte d’identité.

Continue Reading

Société

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

Published

on

Parvovirose canine

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

La parvovirose canine, aussi appelée la gastro-entérite hémorragique, est une maladie infectieuse qui affecte le système digestif des chiens. Capable de survivre pendant plusieurs mois dans des excréments, le parvovirus est extrêmement contagieux et peut être mortel s’il n’est pas soigné rapidement.

Pour protéger votre compagnon à quatre pattes, il est important de connaître les symptômes afin d’agir le plus rapidement possible. Ils apparaissent entre 3 et 7 jours après la transmission et il est important de consulter un vétérinaire au plus vite.« Il faut réaliser un test soit par prise de sang ou analyse de selles et commencer le traitement le plus tôt possible, en cas de contamination effective. » souligne le Dr Arjun Kailaysur, vétérinaire à la Mauritius Society for Animal Welfare à Rose Hill. Selon lui, les symptômes les plus visibles sont les suivants : une perte d’appétit durable, un abattement général, de la fièvre, des vomissements répétés et une diarrhée sévère.

La prévention est la meilleure façon de protéger efficacement les chiens. Il est primordial de faire vacciner vos chiens. La MSAW a toujours accentué ses campagnes. Cependant, sachez que le vaccin n’est totalement efficace qu’après 2 semaines. Si votre chien est infecté malgré vos efforts de prévention, ne perdez pas une minute pour l’emmener dans une clinique vétérinaire.

A savoir que la MSAW compte trois cliniques à travers le pays notamment à Rose Hill, Calodyne et Union Park. La vaccination coûte Rs350 dans ces cliniques.

Continue Reading

Société

[Vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Published

on

PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

[vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Un projet unique à hauteur de Rs 200 millions. PhoenixBev a mis en place sa nouvelle ligne de production de canettes dans sa brasserie de Phoenix.

L’inauguration de cette nouvelle unité à la pointe de la technologie a eu lieu ce lundi 26 février, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Cette initiative, coïncide avec le 50e anniversaire de l’indépendance de l’île Maurice. Jean-Bruno Henriot, Process & Packaging  Manager de la compagnie, nous fait découvrir le fonctionnement de l’usine.

Continue Reading

Trending