Connect with us

Société

Yaaseen Edoo : Quand espoir rime avec handicap

Published

on

Yaaseen Edoo : Quand espoir rime avec handicap

Son handicap ne l’a freiné à aucun moment. Atteint de spina bifida – malformation congénitale à la moelle épinière, Yaaseen Edoo a su surmonter les obstacles pour apporter de la fierté à sa famille et la nation mauricienne. Quelques jours après avoir reçu le Young Leaders Award des mains de la Reine Elisabeth II, il a été choisi comme The Outstanding Young Person de l’année 2015 pour ses actions en faveur du droit à l’éducation des enfants.

Ce jeune de 27 ans a su faire l’unanimité parmi beaucoup d’autres et aujourd’hui il demeure une source d’inspiration.

D’où vient ce petit génie ? Contrairement à beaucoup, Yaaseen Edoo, n’a pas fréquenté l’école primaire. Surprenant ! Jusqu’à l’âge de 12 ans, il est resté loin des bancs de l’école. Les choses ont changé après que le ministère de l’éducation, à l’époque, ainsi avec ses parents ont entrepris les démarches nécessaires pour qu’il soit scolarisé.

Après avoir été admis au Training & Employment of Disabled Persons Board, ses exploits académiques n’ont pas tardé à faire le tour de l’établissement. A l’école, il est vite remarqué, car il est plus doués que ses autres camarades et atterrit directement en sixième. « Cela aurait été impossible sans mon enseignant Rishi Bundhoo. Car il a cru en moi et m’a grandement aidé » soutient Yaaseen. ses résultats de la C.P.E peuvent tout à fait confirmer ses dires avec 3B et 1C.

Apprentissage

Bien qu’il soit admis dans une école spécialisée, Yaaseen Edoo a bossé dur pour connaître le succès. Il a commencé à s’instruire grâce aux programmes éducatifs qui passaient à la télé à l’âge de 7 à 8 ans. Les heures qu’il devait passer sur les bancs de l’école étaient plutôt devant le petit écran. Sa soif de connaissances et son envie d’apprendre sont la clé de son succès.

Ainsi le support de Rishi Bundhoo a lui a été d’une grande aide. «Je suis vraiment chanceux d’avoir eu ce prof à mes côtés, car il a fait tout le nécessaire pour que je récupère les années perdues »,  soutient Yaaseen.  Cet enseignant a même fait des déplacements jusqu’à la maison du jeune homme pour lui donner des leçons particulières.

Après le primaire, il rejoint le collège Hassan Raffa de Terre Rouge. Acueilli à bras ouverts, Yaaseen Edoo passent ses examens de S.C et H.S.C respectivement. En 2014, grâce à sa détermination, il devient titulaire d’un degré en Multimédia et Web Technologie à l’Université des Mascareignes à Beau Plan, Pamplemousses.

« L’éducation est la clé pour construire un monde meilleur »

Après avoir brillé grâce à son niveau d’académique, il va miser plus loin et plus haut. Il fut choisi pour faire partie des 500 Global Youth Ambassadors for A World At School Programme. Ce mouvement international initié par le secrétaire générale des Nations Unis, Ban Ki-Moon et Gordon Brown, ancien premier ministre du Royaume-Uni, milite pour que le droit à l’éducation de chaque enfant  soit respecté. Selon Yaaseen Edoo « l’éducation est la clé pour construire un monde meilleur ».  Aujourd’hui tout se passe sur la toile. Sa mission vise à mobiliser les jeunes à faire comme lui pour inciter les autres à militer pour l’éducation. « à ce jour, il y a à peu près 58 million d’enfants qui n’ont pas droit à l’éducation pour diverses raisons », insiste-t-il.

Aujourd’hui, Yaaseen est leader du groupe Leonard Cheshire Disability’s Young Voices of Mauritius – une plate-forme qui regroupe des jeunes adultes qui souffrent d’un handicap et qui militent pour leurs droits.

Le jeune leader a en effet été invité à participer à de nombreuses conférences à l’étranger, notamment en Zambie ou au Kenya, mais aussi au Palais de St James, où il il représentait l’île Maurice.

Croiser la reine Elizabeth II était presque devenu une habitude. Mais tout récemment, il a reçu sa récompense des mains de sa majesté au Buckingham Palace en tant que troisième Mauricien à remporter le Queen’s Young Leaders Award après Karuna Rana et Bharka Yossae. En effet, c’était pour lui est un très grand honneur.

La chance n’arrête pas de sourire à ce jeune « red devil »,  car il a pu recontrer David Beckham qui était également présent. Les lauréats ont participé à un programme résidentiel d’une semaine au Royaume-Uni tout en recevant également un cours mentoring sur mesure. Ils seront inscrits à un programme de formation d’un an à l’université de Cambridge.

De retour à Maurice, son parcours exceptionnel lui a permis de décrocher la palme de The Outstanding Young Person. Il a été récompensé lors d’une soirée qui s’est déroulée à l’hôtel Le Méridien en présence de la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim.

Ses désirs

Son rêve maintenant comme beaucoup d’autres jeunes, c’est de décrocher un emploi. Des propositions il en a eu mais le « transport reste un problème pour les handicapés à l’Ile Maurice ». Il fait ainsi un vibrant appel au gouvernement pour qu’il y ait des transports pour les handicapés comme à Londres où il y a des autobus munis des rampes qui peuvent transporter les personnes en fauteuil roulantes. Il précise aussi qu’il faut à tout prix avoir des enseignants formés spécialement pour l’enseignement des personnes qui souffrent d’un handicap. « J’ai eu la chance d’avoir un prof comme Rishi Bundhoo pour m’aider. Bien sûr ce n’est pas le cas pour les autres », ajoute-il.

Pour terminer notre rencontre, Yaaseen a tenu à lancer un message aux jeunes afin qu’ils ne laissent tomber leur études de toujours persévérer et positiver.

Advertisement

Société

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Published

on

Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

[Vidéo] Anna, 103 ans : Le séga encore dans les veines

Elle croque toujours la vie à pleines dents. Elle c’est Anna Avare, qui fêtera ses 103 le 25 mai prochain.  Nous l’avons rencontrée à son domicile à Bois Marchand, hier, lundi 2 avril. «Méticuleuse» et « timide» comme la décrivent ses proches, Anna n’aime pas quand « so diri kanz» et surtout  lorsque son jus est fade. Elle ne manque également pas une occasion pour s’adonner à son activité préférée : Danser le séga. « Mo asize mo danser.  Mo leve leve mo lame». Attention. Anna est très sélective. « Mo na pa danse tou kalité sega. Faude enn ki ena la gam. Lerla ki mo pou danser».

Anna Avare habite avec ses deux enfants, Marcelo Avare et Liseby Amadis. Qu’en est-il des célébrations à l’occasion de son anniversaire ? « Nous le célébrerons en famille, » nous confie Liseby.

La vie n’est pas toujours aussi rose pour Anna. Malgré son âge, elle peine à trouver un fauteuil roulant qui l’aiderait à se déplacer plus facilement. Elle est sous l’impression que la sécurité sociale la boycotte, puisqu’elle avait entamé des démarches auprès de cette autorité, mais en vain. Finalement ses proches ont dû en acheter un. Les autorités concernées ne se sont toujours pas déplacées pour lui procurer sa nouvelle carte d’identité.

Continue Reading

Société

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

Published

on

Parvovirose canine

Parvovirose canine : La MSAW alerte les propriétaires

La parvovirose canine, aussi appelée la gastro-entérite hémorragique, est une maladie infectieuse qui affecte le système digestif des chiens. Capable de survivre pendant plusieurs mois dans des excréments, le parvovirus est extrêmement contagieux et peut être mortel s’il n’est pas soigné rapidement.

Pour protéger votre compagnon à quatre pattes, il est important de connaître les symptômes afin d’agir le plus rapidement possible. Ils apparaissent entre 3 et 7 jours après la transmission et il est important de consulter un vétérinaire au plus vite.« Il faut réaliser un test soit par prise de sang ou analyse de selles et commencer le traitement le plus tôt possible, en cas de contamination effective. » souligne le Dr Arjun Kailaysur, vétérinaire à la Mauritius Society for Animal Welfare à Rose Hill. Selon lui, les symptômes les plus visibles sont les suivants : une perte d’appétit durable, un abattement général, de la fièvre, des vomissements répétés et une diarrhée sévère.

La prévention est la meilleure façon de protéger efficacement les chiens. Il est primordial de faire vacciner vos chiens. La MSAW a toujours accentué ses campagnes. Cependant, sachez que le vaccin n’est totalement efficace qu’après 2 semaines. Si votre chien est infecté malgré vos efforts de prévention, ne perdez pas une minute pour l’emmener dans une clinique vétérinaire.

A savoir que la MSAW compte trois cliniques à travers le pays notamment à Rose Hill, Calodyne et Union Park. La vaccination coûte Rs350 dans ces cliniques.

Continue Reading

Société

[Vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Published

on

PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

[vidéo] PhoenixBev : Une mise en boîte à l’ère technologique

Un projet unique à hauteur de Rs 200 millions. PhoenixBev a mis en place sa nouvelle ligne de production de canettes dans sa brasserie de Phoenix.

L’inauguration de cette nouvelle unité à la pointe de la technologie a eu lieu ce lundi 26 février, en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth. Cette initiative, coïncide avec le 50e anniversaire de l’indépendance de l’île Maurice. Jean-Bruno Henriot, Process & Packaging  Manager de la compagnie, nous fait découvrir le fonctionnement de l’usine.

Continue Reading

Trending