Connect with us

Actualités

Vol de litchis chez le Commissaire de Police : La peine de 6 mois éxpliqué par un avocat

Published

on

Vol de litchis chez le Commissaire de Police : Explication sur la peine de 6 mois par un avocat

La peine d’emprisonnement de 6 mois qu’a encouru Yvon Antoine Rose pour vol de litchis chez le Commissaire de Police Karl Mario Nobin est diversement commenté.  Pour certains c’est une lourde peine et ils ne voient pas d’un bon œil que l’affaire ait été prise le même jour et la sentence prononcée immédiatement. Pour y voir plus clair Inside News a interrogé un avocat.

Vendredi matin Yvon Antoine Rose a été surpris par un policier en sentinelle volant des litchis dans la cour du Commissaire de police, aux Police Quarters à Moka.  Le suspect, un récidiviste  habitant Ste Catherine agé de 42 ans, est conduit au poste de police de la localité.  Lors de son interrogatoire, il a avoué son délit. Il est inculpé devant le tribunal de Moka où une accusation de vol a été logée contre lui.  La cour lui a infligé une peine d’emprisonnement de 6 mois.

Yvon Antoine Rose n’est pas à ses première démêlées avec la justice. Il a déjà  été dans le passée condamné pour vol. Il a aussi été arrêté pour possession de drogue.

Selon Me Anoup Goodary, dans le cas où un individu  a déjà été condamné pour un délit de vol, la loi sous la section 311 prévoit qu’une personne qui commet une offense similaire, est passible d’une peine d’emprisonnement de 3 à 30 ans, selon la section 11 qui définit la servitude pénale.  « Any person having already been condemned correctionally more than once for larceny, who subsequently commits a misdemeanour of the like nature shall be deemed to have committed a crime and shall be punished by penal servitude. » Mais la peine de 3 ans peut aussi être évité.  Il en revient à la discrétion du magistrat sous la section 151 et 152 du Criminal Procedure Act pour réduire la peine.   Ainsi un terme  d’emprisonnement minimum de  3 ans peut être évité.

Selon un membre des forces de l’ordre, dans certains cas, si un individu avoue son délit et qu’il plaide coupable, le ruling du magistrat se fait le même jour. Il a sa sentence et il se voit infligé une amende ou une peine d’emprisonnement.

Nous avons sollicité Karl Mario Nobin pour une réaction, mais il était injoignable sur son cellulaire.

Commentaires

Actualités

[Vidéo] Pravind Jugnauth appelle à la collaboration de la diaspora mauricienne

Published

on

Pravind Jugnauth appelle à la collaboration de la diaspora mauricienne

[Vidéo] Pravind Jugnauth appelle à la collaboration de la diaspora mauricienne 

« Vous avez le devoir d’être les ambassadeurs d’une Île Maurice moderne à travers le monde ». Tel est le message du Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors du lancement de l’International Conference Of the Mauritian Academic Diaspora’. C’était ce mardi 20 février, au Paul Octave Wiéhé, à Réduit.

Cette conférence, qui a pour thème « Showcasing International Sucess ». Cela s’inscrit dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire de l’indépendance de Maurice.

Dans son discours, le chef du gouvernement a rappelé que ceux faisant partie de la diaspora mauricienne, doivent collaborer avec les intuitions locales, « surtout dans le but de promouvoir le pays comme un ‘Higher Education Destination’ pour la région, qui est en ligne avec la vision du gouvernement ».

De plus, fait-il ressortir, « en aidant la patrie, cela créera de l’emploi et augmentera ainsi la richesse du pays, afin de devenir un ‘high income country ».

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Salaire minimum : jusqu’à Rs 50,000 d’amende pour non-respect

Published

on

Salaire minimum : jusqu’à Rs 50,000 d’amende pour non-respect

Salaire minimum : jusqu’à Rs 50,000 d’amende pour non-respect

Le non-respect du paiement du salaire minimum est une offense. Ceux qui enfreignent la loi risquent une amende allant jusqu’à Rs 50,000. C’est ce que prévoit la section 22 du National Minimum Wage Consultative Council Act 2016.

Le ministère du Travail veille au grain. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’une soixantaine d’officiers, effectuent une descente des lieux, dans plusieurs entreprises du pays, depuis le lundi 5 février. L’objectif : veiller à ce que les employeurs respectent la mise en œuvre du salaire minimal, qui est effectif depuis le 30 janvier.

A ce jour, les officiers du ministère ont effectué des visites dans 521 compagnies dans divers secteurs. Lors des inspections, ils ont découvert que 126 d’entre elles, n’ont pas respecté la loi.

Cependant, les employeurs ont déclaré qu’ils vont appliquer cette mesure à la fin de février, avec les arrérages. Si ces derniers ne respectent pas le délai, le ministère entamera des poursuites légales.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Foudre et averses : causes et risques entourant ces phénomènes

Published

on

Foudre et averses : causes et risques entourant ces phénomènes

Foudre et averses : causes et risques entourant ces phénomènes

Le pays fait face à un débalancement météorologique avec les récentes grosses averses et la foudre qui s’est abattue sur deux personnes. Ces phénomènes, accompagnés de fort taux de pluviométrie, des vagues de chaleur entre autres se font de plus en plus récurrents.

Selon un prévisionniste de la station de météo de Vacoas, ces évènements sont dus à de l’humidité et instabilité présentes dans l’atmosphère qui forment des nuages cumulonimbus. Ces nuages contiennent des particules d’eaux lourdes et légères (particules de glace). Celles-ci créent des champs électriques lorsqu’elles entrent en contact avec la force des courants ascendants et descendants. La décharge électrique (éclair) est suivie du tonnerre.

Ainsi, ces nuages actifs, porteurs de grosses pluies occasionnent ces phénomènes de plus en plus. Les objets pointus, les hautes structures verticales comme des bâtiments, les arbres isolés et les personnes dans des terrains ouverts sont les plus à risque. L’impact, dépendant de l’intensité de ces nuages cumulonimbus, peut causer des dégâts matériels ou même mortel.

Plusieurs précautions sont à prendre dans de telles situations. Les personnes doivent s’abriter dans des bâtiments, éviter les objets métalliques, fermer toutes les fenêtres de la maison ou de la voiture, débrancher tous les appareils électroniques.

La météo de Vacoas prévoit que notre région demeure sous l’influence des nuages associés à la zone d’instabilité. Ainsi, le mauvais temps persistera durant les prochains jours avec des conditions atmosphériques humides et instables, propices à la formation des nuages à caractère orageux. Le public est avisé de prendre les précautions nécessaires.

 

 

 

 

Commentaires

Continue Reading

A la une