Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Alain Jeannot : « Il est inconcevable qu’une contravention soit dressée toutes les 2 minutes sur nos routes »

 

Alain Jeannot : « Il est inconcevable qu’une contravention soit dressée toutes les 2 minutes sur nos routes »

L’association Prévention routière avant tout (PRAT) tire une fois de plus la sonnette d’alarme sur le nombre de morts sur nos routes. Depuis le début de 2017, 8 personnes y ont perdu la vie . La  dernière en date  remonte à mercredi dernier.  Un adolescent de 16 ans est décédé dans un accident de moto survenu à l’Agrément, Saint-Pierre. Il pilotait une moto qui a dérapé, alors qu’il abordait un virage, pour finir sa course contre un mur. Le motocycliste n’a pas survécu à ses blessures.

Alain Jeannot, président de PRAT, souhaite que malgré ce mauvais départ, le public prendra conscience des dangers potentiels de la route et qu’il agira de manière disciplinée et responsable. « Il est inconcevable qu’une contravention soit dressée toutes les 2 minutes sur nos routes. Ceci démontre  que nous conduisons mal et que nous ne respectons pas le code de la route » estime ce dernier.

Notre interlocuteur explique cette situation par la période festive, qui a amené un plus grand flot de vehicule sur nos routes, sans compter l’abus sur l’alcool,  observe Alain Jeannot. 

Cependant, ces accidents peuvent être évités, explique Alain Jeannot. «  Une bonne hygiène de sommeil adéquat soit 8 heures de sommeil par jour est important  ». 

D’autre part, ce sont les deux roues qui  sont les plus impliqués dans les accidents. Alain Jeannot invite les motocyclistes à être disciplinés, responsables et surtout sobres quand ils prennent le volant.

Cependant , le blâme ne repose pas que sur les conducteurs ou  les deux roues, estime-t-il. Alain Jeannot considère que les piétons ont leur part de responsabilités. « Ils sont les plus vulnérables et ils devraient  être visibles surtout la nuit. Ils doivent se faire plus visibles» fait –il ressortir.   Les piétons  souligne- t-il «  doivent marcher du côté droit et utiliser les infrastructures qui leur sont destinées, lorsqu’elles sont disponibles. »

Alain Jeannot est catégorique  «  l’alcool et la route ne font pas bon ménage, celui qui boit ne doit pas conduire. Si nous assimilons ce message, nous nous protégerons d’un danger qui est responsable de 30% des accidents graves ».

L’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office, explique pour sa part, que ce sont les deux roues et les piétons, qui sont les plus vulnérables aux accidents. Il indique que les victimes sont âgées entre 20 à 40 ans.  Le responsable de la cellule de communication de la police, déplore au passage le mauvais état de certaines routes et de quelques infrastructures. Selon lui, ce sont des facteurs qui peuvent provoquer des accidents, ajoute Shiva Coothen.

Le public doit adopter une politique de zéro tolérance. « Faire des tests d’alcoolémie, la vérification des licences et la sensibilisation, sont là des mesures pour éviter les accidents mais la prudence est aussi de mise chez les piétons estime l’inspecteur Shiva Coothen.