Actu de l'ile Maurice
Actualités

Santé public : Walk-out des médecins-spécialistes

Santé public : Walk-out des médecins-spécialistes

L’atelier de travail, organisé par Anil Gayan, ministre de la Santé à Ebène, a donné lieu à un walk-out de certains médecins-spécialistes, qui ont refusé, disent-ils, que les débats sur le double pratique des médecins employés par l’Etat à exercer dans le privé, soient dirigés par un journaliste, en l’occurrence Finley Salesse.

A l’ouverture même de l’exercice, les trois syndicalistes Rashid Imrith, président de la Government Services Employees Association, Naraindranath Gopee (président de la Federation of Civil Service and other Unions), Radhakrishna Sadien (président de la Government Services Employees Association) ont élevé le ton en avançant «que nous refusons de rester parce que nous avons l’impression d’être devant un tribunal», à l’intention du modérateur des débats. Les trois syndicalistes, suivis d’un bon nombre de médecins-spécialistes ont bruyamment quitté la salle. A leur sortie, ils ont annoncé la tenue d’une conférence de presse pour donner leur avis sur la question. Pour eux, le ministre avait un « hidden agenda » en portant son choix sur le modérateur de la réunion.

Les discussions se sont toutefois poursuivies après le départ des contestataires, avec l’intervention d’une dizaine de médecins qui, tour à tour, se sont exprimés. Les uns ont évoqué « l’abus des spécialistes pratiquant le ‘dual practice’ et sur lesquels le ministère n’a aucun mécanisme de contrôle ». D’autres encore soutiennent qu’à « tout moment on peut voir un spécialiste du public travailler dans le privé durant ses heures de service, alors que certains autres prennent les patients des hôpitaux pour aller en cliniques. C’est inadmissible et contraire à l’éthique», soutiennent-ils.

Gayan dit détenir des preuves

Dans son summing-up, le ministre Gayan a avancé posséder des preuves que des spécialistes travaillaient en privé alors qu’ils auraient dû être dans les hôpitaux. « Je ne suis ni sourd et aveugle et je ne suis aucunement intimidé. Je persiste à dire qu’un médecin travaillant pour l’Etat doit accorder tout son temps à l’Etat. Je veux changer le système pour le meilleur ».

A une question d’Inside News pour savoir si son ministère compte rendre public le nom de ces médecins-spécialistes figurant dans un fameux rapport qu’il détient depuis deux mois, Anil Gayan dira : « J’y réfléchis sérieusement. C’est une possibilité ». Inside News a aussi voulu savoir si on doit s’attendre à un quelconque amendement va être apporté dans nos législations en vue de mettre un frein à de telles pratiques. Le ministre Gayan a affirmé que « ce sera pour très bientôt ».