Actu de l'ile Maurice
Politique

Xavier Duval quitte le gouvernement : Qu’en est-il des dommages collatéraux ?

Xavier Duval quitte le gouvernement : Qu’en est-il des dommages collatéraux ?

Le PMSD est parti de l’Alliance Lepep mais pas de l’hémicycle. Ce qui signifie que tous les députés et ministres démissionnaires continueront à être rémunéré. Xavier Duval lui-même sera encore mieux loti en tant que leader de l’opposition.

Mais le problème reste pertinent du côté des nominés politiques. Ils sont nombreux à avoir été postés ici et là sous le quota du PMSD. Beaucoup se plaignent déjà, craignant pour leur avenir. Certains se sont confiés à Inside News. Ils ont contracté des loans pour diverses raisons et voilà qu’ils se retrouvent soudain sur les carreaux.

Mais il semble que certains ont été mieux traités que les autres. On nous signale que Xavier Duval, alors ministre du tourisme, avait accordé des privilèges à certains de ses protégés.

On nous relève, entre autres : Trois frères ont bénéficié des faveurs que d’autres n’ont pas eu. Deux d’entre eux ont été embauchés comme chauffeurs à la MTPA. Ils sont tous de la circonscription No 18. On nous apprend qu’ils y font la pluie et le beau temps, usant des voitures de fonction comme bon leur semble. Ils n’ont pas à s’inquiéter. Ils ont été employés par l’organisme.

On souligne également le recrutement d’un attendant qui n’a pas les qualifications requises. Il semble qu’il n’a même pas un portfolio. Après à peine deux semaines en fonction, il a eu son service licence et il a bénéficié d’une voiture neuve.

Il est reproché également à Xavier Duval d’avoir créée deux catégories de protégés. La deuxième concerne ceux qui sont embauchés sous contrat. Ceux-là sont des colleurs d’affiches. Ils doivent s’y soumettre et s’ils n’obtempèrent pas, adieu contrat.

On nous signale aussi un chauffeur au service de Xavier quand ce dernier était aux finances. Le leader des Bleus aurait retenu ses services quand il a atterri au tourisme. Ce chauffeur toucherait des over time équivalant à trois fois son salaire.

Maintenant que le PMSD s’est défait de l’Alliance Lepep, les langues se délient et si les dires s’avèrent, les Bleus avaient eu la vie en rose.

Ceux qui ont été lésés dans leurs droits souhaitent tout simplement que le tandem SAJ/Pravind fasse un bon remaniement et redresse la situation et remédie aux torts qui auraient pu être causés par certaines personnes mal inspirées.