Actu de l'ile Maurice
Actualités

Malgré l’appel de Georges Ah-Yan au Tribunal de l’Environnement : Le groupe Currimjee ira de l’avant avec son projet hôtelier à la Cambuse

Malgré l’appel de Georges Ah-Yan au Tribunal de l’Environnement :Le groupe Currimjee ira de l’avant avec son projet hôtelier à La Cambuse

« Ce jugement est un désaveu de l’action menée contre notre projet » : Tels ont été les propos de Dinesh Burrenchobay, Managing Director de Currimjee Hospitality Management (CHM), lors d’un point de presse tenu ce jeudi 19 janvier.

Le représentant de CHM a évoqué les principaux points du jugement rendu en faveur de son groupe par le Tribunal de l’Environnement en décembre dernier dans le cas intenté par Georges Ah-Yan, président du « Forum Citoyens Libres » et Bruno Savrimootoo. Cela concerne le projet hôtelier du Chaland à La Cambuse.

Pour le Managing Director de l’entité, « nous avons suivi toutes les procédures et avons tous les permis requis. Nous opérons dans la stricte légalité, donc les accusations des opposants au projet sont fausses et infondées ». Dinesh Burrenchobay a fait comprendre que le projet d’hôtel débutera malgré l’appel du porte-parole du regroupement Aret Kokin Nu La Plaz contre le jugement du Tribunal de l’Environnement. « On verra ce qui se passera après, mais on est déterminés à avancer avec notre projet qui a déjà un an de retard », soutient ce membre du groupe Currimjee. Il souligne toutefois que l’aspect écologique ne sera pas négligé. Pour ce qui est des critiques concernant la dune, le groupe Currimjee prévoit la création d’une fôret endémique. Cela comprendra 16 000 arbres et plantes, comme approuvé par l’Environmental Impact Assessment (EIA).

Avec l’avènement de cet hôtel du Chaland à La Cambuse, figurent plusieurs autres projets. Parmi : les travaux de rehaussement des aménités publiques et de nouvelles toilettes, des douches, un espace de barbecue et un espace pour le camping. Il rappelle que la plage publique de La Cambuse restera accessible aux Mauriciens avec l’ouverture de son établissement baptisé Le Chaland Resort.

Pour rappel, les juges ont donné gain de cause au groupe Currimjee pour aller de l’avant avec son projet hôtelier Le Chaland Resorts à La Cambuse. L’affaire remonte à novembre 2015. Une plainte de Georges Ah Yan contre le conseil de district de Grand-Port ayant délivré le Building and Land Use Permit au promoteur du Chaland avait gelé le début des travaux. Le groupe Currimjee devait répliquer à travers son panel d’avocats comprenant Mes Anouar Moollan, Youssouf Aboubakar, Robin Ramburn et Shaheena Karim.