Actu de l'ile Maurice
Monde

Dépression post-partum : Il témoigne sur Facebook après le suicide de sa femme

Dépression post-partum : Il témoigne sur Facebook après le suicide de sa femme

Kim Chen adresse un message aux jeunes mères en leur demandant de se confier si elles se sentent mal et de ne pas céder à la pression d’allaiter à tout prix leur enfant…

Il espère alerter sur le sujet et prévenir la mort d’autres femmes dans des circonstances similaires. Après le suicide de sa femme, Kim Chen, un père de famille, a posté ce mardi sur Facebook un message poignant adressé en grande partie aux nouvelles mamans.

En octobre dernier, moins de deux mois après la naissance de son petit garçon, Florence Leung, une Canadienne de 32 ans, a quitté son domicile et a mis fin à ses jours à cause de ce que son mari identifie aujourd’hui comme une dépression post-partum.

« Vous n’êtes pas seule. Vous n’êtes pas une mauvaise mère »

Kim Chen fait d’abord part de sa douleur en expliquant : « Ce sur quoi toute ma vie reposait a disparu, nos projets ne se réaliseront jamais. Il faut maintenant tout reconstruire. » Mais le Canadien partage ensuite un article relatant le suicide d’une autre mère peu après son accouchement.

« A vous toutes, les jeunes mères qui ressentez des baisses d’humeur ou des pics d’anxiété, demandez de l‘aide aux professionnels et parlez de ce que vous sentez. Vous n’êtes pas seule. Vous n’êtes pas une mauvaise mère. Ne culpabilisez JAMAIS de ne pas pouvoir nourrir votre enfant exclusivement au sein », insiste le père de famille.

Une pression pour les femmes

Car l’article cité dans le post raconte comment la mère qui a mis fin à ses jours avait été fortement encouragée, comme Florence Leung, à donner le sein à son bébé. « Si l’allaitement présente des avantages pour l’enfant, il est aussi NECESSAIRE de comprendre qu’on peut aussi utiliser du lait maternisé, c’est une possibilité tout à fait acceptable. »

Le père de famille évoque également la pression ressentie par les mères à cause des affiches et des instructions à la maternité. Le message de Kim Chen avait, ce lundi après-midi, été partagé par près de 1 000 internautes.