Actu de l'ile Maurice
Actualités

Sudhir Sesungkur, ministre des Services financiers :« L’affaire BAI a remis en cause notre système de contrôle »

Sudhir Sesungkur, ministre des Services financiers :« L’affaire BAI a remis en cause notre système de contrôle »

Si le dossier BAI a traîné, il nous a néanmoins permis de relever des failles dans notre système de contrôle financier et ce sera  l’une des priorités du tout nouveau ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur.

C’est l’avis du ministre des services financiers qui procédait à la célébration de la Journée mondiale des Douanes, à la Customs House de la MRA à Mer Rouge. « Ma priorité sera de revoir le dossier BAI qui a trop traîné, selon moi, et il polarisera mon attention », a dit le ministre.

Il est ministre des Services financiers, avec la Financial Service Commission (FSC), qui tombe sous sa tutelle. Mais, avec une enquête sur un cas financier qui le concerne, n’y aurait-il pas un conflit d’intérêt ? A cette question, le ministre Sesungkur répond : « C’est un litige commercial et civil et cela fait partie de la vie. Il y a des divergences et des mauvaises interprétations dans cette affaire et cela ne me gêne aucunement en tant que ministre des Services financiers ».

Auparavant, le ministre Sudhir Sesungkur a fait un vibrant plaidoyer pour le e-customs  (Data analysis for effective border management) et des moyens nouveaux à mettre à la disposition des services des douanes afin de combattre la fraude et surtout le commerce illicite qui s’élève à plusieurs milliards de roupies. Il a aussi plaidé pour un échange plus rigoureux entre les services des douanes et le Passport and Immigration Office (PIO) au niveau des données.

TEXTE : JEAN CLAUDE DEDANS