Connect with us

Politique

Paul Bérenger : “Ramgoolam a politisé la marche”

Published

on

Paul Bérenger :

“Ramgoolam a politisé la marche”

Pas question de marcher côte à côte avec Navin Ramgoolam lors de la marche de ce vendredi pour dire non au deal ‘papa/piti’.

« Ramgoolam a politisé cette marche avec son arrogance et le MMM n’a rien à voir avec lui et je précise qu’il n’y a aucun rapprochement avec le MSM », a déclaré Paul Bérenger, vendredi lors d’un point de presse.

Pour lui, il était convenu avec le PMSD que « la marche soit ‘parliamentary led’ et voilà que Navin Ramgoolam anime une conférence de presse et politise la marche, ce qui révolte les militants. C’est une bonne chose que le MMM se retire, car il était convenu que Ramgoolam ne soit pas présent à cette marche et j’ai personnellement appelé Mahmad Kodabacus à quatre reprises pour lui dire mon mood ».

Pour ce qui est du poste de ministre mentor qu’est actuellement SAJ « c’est complètement illégal, car ce poste n’existe pas dans notre Constitution. Il devient un ministre baby sitter à Pravind Jugnauth et il est faux de dire qu’on copie Li Kwan Yu, car il n’a jamais passé la main à son fils qui a pris la relève 14 ans après », a-t-il dit.

Quant aux allégations de Roshin Badhain concernant la révocation de la licence de la Bramer Bank, il rappelle que Vishnu Lutchmeenaraidoo l’avait appelé quelques heures avant ce jour-là, sur instructions de SAJ, pour lui annoncer la nouvelle : « Pour moi, c’est SAJ qui est le seul responsable et si Badhain a des informations compromettantes, son devoir est qu’il aille à la police ».

 

Commentaires

Politique

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Published

on

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Le leader du MMM, Paul Bérenger, a, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, du samedi 17 février, émis le souhait que la Présidente de la République nomme un autre leader de l’opposition à la place de Xavier-Luc Duval, avant la rentrée parlementaire. Il demande d’ailleurs que cela se fasse en consultation avec tous les leaders des partis de l’opposition.

Dans ce sillage, Inside News a pris contact avec certains parlementaires. Le chef de file du Parti Travailliste au parlement, Shakeel Mohamed, partage l’avis du leader du MMM. Il précise toutefois qu’il n’a rien de personnel, mais  « d’un point de vue légal, son souhait est complètement crédible ». La raison ? Notre interlocuteur souligne que pour le moment, « de tous les autres partis de l’opposition au parlement, le parti bleu ne commande plus la majorité».

Pour Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, « il est encore prématuré de prendre position sur ce sujet ». Il affirme que la situation au sein de l’opposition actuellement est complexe, de par le nombre de partis qui siègent au parlement. L’ancien membre du MMM estime que « valeur du jour, il y a un statu quo dans l’opposition, et personne ne peut, d’après la constitution, contester le leadership de XLD ». Mais Alan Ganoo soutient qu’il se peut que le PMSD perde des membres avant la rentrée parlementaire.

Un membre du PMSD, qui a voulu garder l’anonymat, qualifie la déclaration de Paul Bérenger de complètement absurde et irrationnelle. Affaire à suivre…

Commentaires

Continue Reading

Politique

Navin Ramgoolam reste au no 5 ? « Laisse nou atane», affirme Patrick Assirvaden

Published

on

Navin Ramgoolam reste au no 5 ? « Laisse nou atane», affirme Patrick Assirvaden

Le leader du Parti Travailliste est souvent cité ces derniers jours, pour être candidat à la circonscription no 10 (Montagne Blanche/GRSE). L’on évoquait, la possibilité qu’il souhaiterait quitter celle du no 5 (Pamplemousses/Triolet), « parski li envi sanz l’air ».

Cependant, une source nous fait comprendre que, vu les derniers évènements, l’ancien PM aurait choisi de rester dans son fief. « Il a, en ce moment l’assurance que les mandants au no5 lui apporteront une nouvelle fois leur soutien lors de la prochaine élection générale, surtout avec les frasques des membres du gouvernement », avance-t-on à Triolet. D’ailleurs lors des récentes prières, dans le cadre du Maha Shivratree, Navin Ramgoolam a été aperçu à Triolet.

Contacté par Inside News, le président des rouges, Patrick Assirvaden, a déclaré que « li trop bonher pu koz lor la, laisse nou atane ek geter ». L’avenir nous le dira. Mais une chose est sûre : le cœur de Ramgoolam balance certainement entre le no 5 et le no 10.

Commentaires

Continue Reading

Politique

Navin Ramgoolam décline les invitations de la circonscription No 10 pour celles du No 5

Published

on

Navin Ramgoolam décline les invitations de la circonscription No 10 pour celles du No 5

Navin Ramgoolam décline les invitations de la circonscription No 10 pour celles du No 5

Depuis sa défaite aux dernières législatives, ce n’est un secret pour personne que l’ex Premier ministre a décidé de délaisser son fief au No 5, pour se caser au No 10, Montagne Blanche/GRSE.

Le leader du Ptr devait même faire une entrée en fanfare dans le cadre de la fête Divali l’année dernière. Toutefois, le fait que Navin Ramgoolam ne se soit pas rendu dans des temples au No 10, où il était invité dans le cadre de la fête Maha Shivratree, soulève des doutes. De plus, l’ex Premier ministre s’était rendu à Triolet, par contre.

Retour au bercail ? Des sources nous affirment que non. On nous fait comprendre qu’il n’y a rien de la sorte, et que ce ne sont que des spéculations.

«Attendez le 11 mars, vous verrez que Navin Ramgoolam fera un coup d’éclat au No 10» nous prévient-on.

Commentaires

Continue Reading

A la une