Connect with us

Actualités

Diaspora indienne : La date limite pour la carte PIO étendue au 30 juin 2017

Published

on

Diaspora indienne : La date limite pour la carte PIO étendue au 30 juin 2017

Le gouvernement indien, à travers son ministère des Affaires étrangères, a décidé de proroger de six mois la date limite pour demander la conversion des cartes de personnes d’origine indienne (PIO) aux cartes d’Overseas Citizens of India (OCI) jusqu’au 30 juin 2017, à compter du 31 décembre 2016. Il y a environ 750 détenteurs de cartes OCI et environ 3500 détenteurs de cartes PIO à Maurice.

Le prolongement de cette date butoir permet ainsi aux intéressés de formuler leur demande d’enregistrement en tant que titulaire de la carte OCI par les anciens titulaires de carte PIO. Pour la troisième fois, la date de conversion des cartes PIO en cartes OCI a été prolongée depuis le 31 mars 2016.

La carte PIO a d’abord été mise en œuvre en 2002 comme un avantage pour les ressortissants étrangers ayant des origines indiennes. La carte PIO était valable pour les voyages, le travail et la résidence en Inde pour une période de 15 ans. La carte OCI a, par contre, été mise en place en 2005, offrant des avantages plus expansifs que la carte PIO. Elle était valide pour la durée de vie du titulaire.

Le Premier ministre Narendra Modi avait annoncé en 2014 que les cartes PIO et OCI seraient fusionnées et que la diaspora indienne recevrait le maximum de bénéfices possibles. L’existence simultanée de cartes PIO et OCI, explique-t-on, était source de confusion parmi les personnes d’origine indienne résidant à l’étranger.

Advertisement

Actualités

[Vidéo] Philippe Hao Thyn Voon “Une enquête interne pour éclaircir l’affaire Kaysee/ Jessika

Published

on

Philippe Hao Thyn Voon "Une enquête interne pour éclaircir l'affaire Kaysee/ Jessika

[Vidéo] Philippe Hao Thyn Voon “Une enquête interne pour éclaircir l’affaire Kaysee/ Jessika

C’est ce qu’a promis le président du Comité Olympique Mauricien, qui animait une conférence de presse ce vendredi. Il a dit qu’une enquête approfondie fera la lumière sur tout le scandale qui a défrayé la chronique à Gold Coast.

Ainsi, le président du COM affirme que trois personnes indépendantes seront choisies pour mener l’enquête. Toutefois, il a déclaré que cette enquête approfondie se fera après le verdict de la cour d’Australie sur cette même affaire.

Par ailleurs, Nuvin Proag, l’avocat qui défend les intérêts du Comité Olympique Mauricien, avance que « Toute personne qui porte une allégation ne dit pas nécessairement la vérité. »

Continue Reading

Actualités

[Vidéo] Pravind Jugnauth invité à un dîner offert par la reine Elizabeth II

Published

on

Pravind Jugnauth invité à un dîner offert par la reine Elizabeth II

[Vidéo] Pravind Jugnauth invité à un dîner offert par la reine Elizabeth II

Le Premier ministre et son épouse Kobita Jugnauth ont été conviés à un dîner offert aux chefs de gouvernements au Buckingam Palace.

Pour rappel, Pravind Jugnauth s’est envolé pour Londres le 14 avril dernier pour participer au Sommet du Commonwealth Heads of Government Meeting (CHOGM) qui se tient du 16 au 20 avril.

Continue Reading

Actualités

Privatisation de la CWA : Radhakrishna Sadien sceptique sur les propos d’Ivan Collendavelloo

Published

on

Privatisation de la CWA : Radhakrishna Sadien sceptique sur les propos d’Ivan Collendavelloo

Privatisation de la CWA : Radhakrishna Sadien sceptique sur les propos d’Ivan Collendavelloo

Le président de la Government Services Employees Association (GSEA), Radhakrishna Sadien, n’est pas convaincu de la déclaration du Deputy Prime minister, Ivan Collendavelloo, à l’Assemblée Nationale, le mardi 17 avril. Le ministre de l’Energie et des utilités publiques avait déclaré que la CWA (Central Water Authority) ne sera pas tout à fait privatisée en elle-même, assurant que l’organisme maintiendra le contrôle absolu sur toute l’administration de l’eau.

La GSEA ainsi que d’autres syndicats, lancent une pétition en ce sens à travers le pays pour réclamer l’annulation de ce projet. Ce document sera aussi adressé aux politiciens. Les syndicalistes comptent aussi mener une campagne de sensibilisation.

Radhakrishna Sadien est catégorique : la privatisation de la CWA conduira à la perte d’emplois. «Tousala se enn acharnement de Ivan Collendavelloo. Lin dir pa pu ena perte d’emploi mais se enn foutez.» Le syndicaliste affirme que les autorités auraient dû consulter la société civile avant d’aller de l’avant avec un tel projet. «pli gran perdan se la populasyon.»

Continue Reading

Trending