Connect with us

Faits Divers

[Vidéo] Post sur Facebook : Yogesh Ramsahaye interrogé aux Casernes centrales

Published

on

[Vidéo] Post sur Facebook : Yogesh Ramsahaye interrogé aux Casernes centrales

Yogesh Ramsahaye a été convoqué par le Central Criminal Investigation Department (CCID) lundi suite à un post sur Face Book par rapport à l’état de santé de Sir Anerood Jugnauth. On pouvait lire que SAJ était « malade.» et admise aux soins intensifs d’un établissement hospitalier.

L’interrogatoire de Yogesh Ramsahaye se poursuit aujourd’hui et il sera par la suite traduit devant la justice ou une accusation provisoire de « using telecommunication device to cause annoyance » sera logée contre lui. Lors de son interrogatoire Yogesh Ramsahai a maintenu toutefois qu’il n’est pas l’auteur de ces propos et qu’un faux profil facebook a été crée à son nom.

Advertisement

Faits Divers

[Vidéo] Drame à Montagne-Blanche : Une caméra a tout filmé

Published

on

Drame à Montagne-Blanche : Une caméra a tout filmé

[Vidéo] Drame à Montagne-Blanche : Une caméra a tout filmé

Nous en savons plus sur les circonstances de l’accident ayant entraîné la mort des deux belles-sœurs  à Montagne-Blanche, mercredi 18 avril. Danwantee Perthy (51 ans )et Ranjeeta Perthy(36 ans) ont été fauchées par un van appartenant au supermarché Dream Price. L’accident s’est produit sur la route principale à quelques mètres du supermarché Vishal Libre-service. Une caméra de surveillance a tout filmé.

Bhai Siddick, un habitant de la localité nous raconte qu’il se trouvait à son domicile lorsque l’accident s’est produit. Lorsqu’il est sorti de chez lui pour s’enquérir de la situation, il a fait une horrible découverte.

Vishal Mauracheea, le propriétaire du supermarché déplore un manque de sécurité pour les piétons dans cette région. « Bann otorité bizin mett enn speed camera, enn speed breaker ou enn handrail. Si ti ena tou sa, pas ti pou ena mort …»

Continue Reading

Faits Divers

La police enquête sur deux troublantes disparitions

Published

on

La police enquête sur deux troublantes disparitions

La police enquête sur deux troublantes disparitions

Les Ballgobin de Bel Air Rivière Sèche vivent une véritable angoisse depuis plusieurs mois. Leur fils Paramkesh, plus connu sous le sobriquet d’Aman, âgé de 25 ans, n’a pas donné signe de vie depuis novembre 2017. Ils avaient rapporté sa disparition au poste de police de leur localité.

Idem pour les proches de Mematparsad Ramchurn (59 ans). Cet habitant de Mont Fertile, New Grove, n’a plus donné signe de vie depuis le 14 avril. Le jour de sa disparition, il était vêtu d’un blouson noir et d’un pantalon de la même couleur.

Toute personne ayant des informations au sujet des deux disparus, est priée de contacter la police sur les numéros de téléphone suivants : 999, 208 0034 ou 208 0035

 

Continue Reading

Faits Divers

Ravi Rutnah sur l’affaire Pachee : « si komiser la polis pa azir, mo pu met prev en piblik »

Published

on

Ravi Rutnah sur l’affaire Pachee : « si komiser polis pa azir, mo pu met prev en piblik »

Où en est l’enquête entourant la mort d’Eddysen Pachee ? C’est la question que se pose Ravi Rutnah, l’avocat de la famille du défunt. Ce dernier a animé une conférence de presse, ce vendredi 20 avril. L’homme de loi était entouré de l’épouse d’Eddysen et de la mère de ce dernier.

Me Rutnah affirme avoir adressé, à 7 reprises, une lettre au Commissaire de police« Mo ti pe anvi enn kopi rapor dokter Sudesh Kumar Gungadin lor sa la mor la. Me li pann repon oken mo bann let. Nu pa kone si vraimem ena enn rapor ki la verite ou swa tousala ti bann spekilasyon

L’homme de loi de la famille Pachee allègue qu’il y des éléments que le médecin légiste mauricien n’aurait pas pris en considération. « Mwa mo kapav konfirm ou ki mo ena raport final Dr Jean Marie Pertzene dan mo lame. Nu finn osi gayn bann prev fotografik.» Ravi Rutnah allègue qu’il y a eu brutalité policière. Il souhaite que le Commissaire de police lui remette une copie du rapport de l’autopsie. « bizin fer enn travay de konparezon de seki dokter Jean Marie Pertezene finn fer.»

Il déclare que si le commissaire de police et les autorités n’agissent pas, il rendra public des preuves. Ravi Rutnah dit détenir des informations sur ce qui s’est passé au poste de police de Rivière-du-Rempart le 24 mars. « Nu anvi kone kin ariv CCTV recording stasyon pou le 24 mars a partir 18hres. Kot sa CCTV camera la été ? Kot mop bucket la ek enn drap ki ti servi dan enn lasam. Eski sa bann la polis kinn truv lor kamera la, ti get zot iniform pou gete si ena trace disan ? eski MCIT in rekiper soulier ou bot bann la polis la ?Eski finn saizi bann baton bann la polis ki implike. Kot bann prev la été?» Ravi Rutnah se demande par ailleurs, pourquoi il n’y a eu aucune accusation retenue contre les policiers impliqués. L’homme de loi de la famille Pachee demande au Commissaire de police d’agir au plus vite.

Continue Reading

Trending