Connect with us

Politique

Rezistans ek Alternativ au Jardin de la Compagnie le 11 février

Published

on

Rezistans ek Alternativ au Jardin de la Compagnie le 11 février

Les dirigeants de Rezistans et Alternativ donnent rendez-vous à ses partisans le samedi 11 février au Jardin de la compagnie, à Port Louis. Cela après que la police a objecté à ce que ce parti organise un rassemblement le samedi 4 février sur la passation de pouvoir au sein du gouvernement. L’un des dirigeants, Ashok Subron, a même adressé une lettre de protestation au Commissaire de police.

Les dirigeants du parti au symbole de papillon disent ne pas comprendre cette décision.  Selon la police,  le mouvement Rezistans ek Alternativ n’aurait pas respecté le délai pour soumettre leur demande pour le rassemblement du samedi 4 février, soit 7 jours avant comme stipulé sous la section(3) du Public Gathering Act . Or, pour Stephan Gua, membre de ce parti, il existe une politique de deux poids, deux mesures puisque les deux partis de l’opposition, soit le Ptr et le PMSD avaient été autorisés à tenir leur marche le 27 janvier alors que la demande n’avait pas été faite dans le délai. “Li kler ki pas ti ena ène dele 7 zour pour rassemblement Ptr/PMSD. Pourtant Komiser la polis pa finn obzekte. Kifer dans ka Rezistans ek Alternativ la polis pa finn itiliz sa pouvwar diskresioner ki lawla PGA donne li. Eski se enn form reprezay ki pe aplike lors Rezistans et Alternativ akoz sa grup la finn loz en case la kour contre passation de pouvoir”, s’est demandé Stephan Gua.

Cette décision du Commissaire de Police est jugée “arbitraire, discriminatoire et partisane” par les dirigeants de ce parti.

Contacté par Inside News, l’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office, explique que cette objection est tout à fait logique, ” car ils n’ont pas respecté le délai comme le stipule le section (3) du PGA”. Il affirme que la police agit en toute indépendance, “on ne fait que suivre les procédures de la loi”, souligne-t-il.

 

 

Commentaires

Politique

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Published

on

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Un comité, présidé par le président des Rouges, Patrick Assirvaden, a eu lieu jeudi dernier, pour peaufiner toutes les activités. Ainsi, ce vendredi, un dépôt de gerbes est prévu au Square Guy Rozemont à 16 heures pour débuter les célébrations.

L’item principal de cet anniversaire aura lieu à l’auditorium Octave Wiéhé, le dimanche 25 février. En effet, un congrès anniversaire est organisé ce jour-là et débutera à 10 hres. Le programme continuera le 4 mars prochain, avec un colloque dans le sillage de la fête de l’indépendance. Une exhibition de photos sur l’indépendance, couplée de vidéos sera de la partie.

Patrick Assirvaden affirme que le clou du programme sera la fête de l’indépendance célébrée par le Ptr au Kewal Nagar le 11 mars prochain, soit à la veille de la fête de l’indépendance nationale. Ce village a été choisi, nous dit le président des Rouges, pour avoir donné naissance au père de la nation, Sir Sewoosagur Ramgoolam.

Commentaires

Continue Reading

Politique

L’alliance MP/Ptr? Alan Ganoo attend la position d’Arvin Boolell

Published

on

L’alliance MP/Ptr? Alan Ganoo attend la position d’Arvin Boolell

Le poste de leader de l’opposition de Xavier-Luc Duval est contesté. Cela fait, d’ailleurs, beaucoup jaser dans le monde politique. Invité à commenter sur le sujet, Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, souligne que « la configuration de l’opposition a de fortes chances de changer prochainement ».

Comment? Alan Ganoo nous confie qu’il se peut qu’une alliance entre deux partis de l’opposition se concrétise dans les jours à venir. Une alliance impliquant le MP? A cette question, notre interlocuteur soutient que son parti est en attente de l’évolution des évènements… avant de lancer : « il faut surtout savoir quelle est la position d’Arvin Boolell sur la question… » Sans doute, cette déclaration laisse entendre qu’un rapprochement Mouvement Patriotique/Parti Travailliste est très probable.

En effet, si une telle alliance se concrétise, les deux partis compteront sept députés. Et dans ce contexte, le parti de Xavier Luc Duval pourrait ne plus commander une majorité au sein de l’opposition. D’autant plus que, tout comme Paul Bérenger, Alan Ganoo estime que le PMSD perdra certains de ses membres avant la rentrée parlementaire. Une autre possibilité : il se pourrait que les autres partis de l’opposition se joignent pour évincer XLD de son poste de leader de l’opposition. Affaire à suivre…

Commentaires

Continue Reading

Politique

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Published

on

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Leader de l’opposition : Xavier-Luc Duval doit-il partir ?

Le leader du MMM, Paul Bérenger, a, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, du samedi 17 février, émis le souhait que la Présidente de la République nomme un autre leader de l’opposition à la place de Xavier-Luc Duval, avant la rentrée parlementaire. Il demande d’ailleurs que cela se fasse en consultation avec tous les leaders des partis de l’opposition.

Dans ce sillage, Inside News a pris contact avec certains parlementaires. Le chef de file du Parti Travailliste au parlement, Shakeel Mohamed, partage l’avis du leader du MMM. Il précise toutefois qu’il n’a rien de personnel, mais  « d’un point de vue légal, son souhait est complètement crédible ». La raison ? Notre interlocuteur souligne que pour le moment, « de tous les autres partis de l’opposition au parlement, le parti bleu ne commande plus la majorité».

Pour Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, « il est encore prématuré de prendre position sur ce sujet ». Il affirme que la situation au sein de l’opposition actuellement est complexe, de par le nombre de partis qui siègent au parlement. L’ancien membre du MMM estime que « valeur du jour, il y a un statu quo dans l’opposition, et personne ne peut, d’après la constitution, contester le leadership de XLD ». Mais Alan Ganoo soutient qu’il se peut que le PMSD perde des membres avant la rentrée parlementaire.

Un membre du PMSD, qui a voulu garder l’anonymat, qualifie la déclaration de Paul Bérenger de complètement absurde et irrationnelle. Affaire à suivre…

Commentaires

Continue Reading

A la une