Actu de l'ile Maurice
Actualités

[Vidéo] HSC : Leela Devi Dookhun Luchoomun « Il n’y a pas de petits ou grands collèges…»

[Vidéo] HSC : Leela Devi Dookhun Luchoomun « Il n’y a pas de petits ou de grands collèges… »

Le vendredi 3 février sera un jour marquant pour les quelque 10 000 étudiants ayant affronté les épreuves du HSC/A Level. C’est un moment d’angoisse pour certains ou certitude pour d’autres. Mais qu’en est-il de l’après de cette fin de cycle secondaire ?Pour la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookhun-Luchoomun, le HSC est d’une importance capitale pour l’avenir de l’individu et avance «qu’il n’y a pas de petits ou de grands collèges».

Pour Yahya Paraouty, président de l’Union of Private Secondary Education Employees, « Le Higher School Certificate a toujours son importance dans notre système ». Selon lui, ce certificat permet d’entrer à l’université et de trouver du travail. Mais il avoue qu’il est grand temps aussi que le HSC se réinvente, car « pas tous les éleves sont brillants ».

Pour lui, la solution serait d’avoir des écoles qui permettent aux élèves brillants de faire le HSC avec leurs cinq sujets et des écoles pour les élèves moins brillants qui pourraient completer cette classe HSC avec seulement deux ou trois matières principales. Et aussi un « HSC Pro » qui ne se focalise pas seulement sur le plan académique mais aussi sur le plan technique.

En ce qui concerne le marché du travail, le syndicaliste ne cache pas que cela reste encore difficile pour les détendeurs d’un certificat de HSC, car «il y a énormément de gradués sur le marché».