Actu de l'ile Maurice
Sport International

Finale de la CAN 2017: Les deux géants sont de retour….

Finale de la CAN 2017 ce dimanche à Libreville: Les deux géants sont de retour….

La finale de la Can 2017 opposera ce dimanche deux géants du football africain, soit le Cameroun et l’Égypte. Ce sera la troisième finale entre ces deux équipes dans l’histoire de coupe d’Afrique. Les Égyptiens en ont gagné deux. À Libreville à 23h, deux équipes vont tenter donc de montrer qu’elles sont de retour après plus de 7 ans de déboires.

Elles sont les deux nations les plus titrés du continent africain. L’Égypte et le Cameroun s’affronteront pour la troisième fois en finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017), ce dimanche à Libreville. Ces retrouvailles marquent aussi le retour des Égyptiens et des Camerounais au plus haut niveau, après sept années difficiles. L’Égypte a payé d’une situation politique compliquée ces dernières années avec comme résultat l’incapacité de se qualifier pour les trois dernières éditions(2012, 2013, 2015) alors qu’elle restait sur trois sacres (2006, 2008, 2010). L’histoire veut que l’équipe qu’elle avait battue lors de sa dernière finale ait justement le Cameroun en 2010.

Le gardien de but Essam El Hadary (44 ans et élu meilleur gardien d’Afrique en trois occasions) et le défenseur Ahmed Fathi, présents à la CAN 2017, avaient disputé ce match. Les Pharaons ont montré de très bonnes choses dans cette présente édition. En demi-finale, ils ont éliminé sur le tard les frères ennemis le Maroc.

Le sélectionneur de l’Egypte Hector Cuper a souligné samedi que son équipe et le Cameroun, “ont des similitudes sur la manière de jouer ». Le capitaine , le légendaire Essam El-Hadary veut lui une 5e couronne.  « Pour notre retour, nous avions à coeur de faire une très bonne impression même si nous n’étions pas sûrs d’arriver en finale. Petit à petit, nous nous sommes retrouvés à revoir nos objectifs à la hausse. Maintenant nous n’en avons qu’un seul, remporter la finale. »

Quid du Cameroun. Éliminé au premier tour en 2015, une grosse humiliation pour une formation au passé glorieux. En 2012 et 2013, ils n’étaient pas là en 2012 et 2013. En Coupe du Monde, les Camerounais nous ont gratifiés des piètres performances en Afrique du Sud et au Brésil. Plusieurs stars de l’équipe ont pris leur retraite, ce qui a été finalement le salut de cette équipe. Les jeunes sont venus et ont redonné espoir au peuple. Le groupe est beaucoup plus uni et l’objectif dans cette présente édition est de ramener le trophée au Cameroun pour la 5e fois.

Le star de l’équipe demeure son jeune gardien de 21 ans, Fabrice Ondoa. Il a permis aux siens d’atteindre les demies après avoir arrêté un tir au but lors du quart de finale face au Sénégal. Fabrice Ondoa est considéré par ses coéquipiers comme un des éléments importants des Lions indomptables. Pour la presse camerounaise, il représente 70% de l’équipe. Le capitaine des Lions indomptables, Benjamin Moukandjo, ne tarit pas d’éloges sur son dernier rempart. « C’est important pour nous de savoir que l’on a un gardien de ce niveau, capable de nous maintenir dans le match et de nous faire gagner », dit-il.

L’autre héros du peuple camerounais est le sélectionner Hugo Broos qui a ramené la confiance et redonner une finale aux Lions indomptables neuf ans après. Il a une entière confiance dans son groupe. « C’est un groupe exemplaire sur et en dehors du terrain, qui mérite d’être en finale.Mais depuis le début de ce tournoi, nous avons montré que nous continuons d’avancer à chaque match. » Pourtant, le début a été difficile. Les Camerounais, qui se sont sortis de justesse de leur poule et n’ont gagné qu’aux tirs au but face au Sénégal en quarts de finale, ont su néanmoins faire preuve d’autorité dans leur demi-finale face au Ghana pour arriver là.

(source jeuneafrique.com)