Actu de l'ile Maurice
Actualités

Elections régionales : Les deux principaux camps affichent la confiance totale

Elections régionales : Les deux principaux camps affichent la confiance totale

 

A 24 heures de l’échéance, le MR et l’OPR affirment qu’ils remporteront une victoire écrasante lors des élections du Conseil régional de Rodrigues.

Inside News est entre en contact avec des responsables des deux principaux partis, soit le MR et l’OPR.

Nicholas Von Mally, leader du MR, affirme que tout va pour le mieux pour lui. Il se dit confiant que les Verts vont remporter une belle victoire. Selon lui, la campagne s’est très bien passée et les Rodriguais ont opté pour un changement.

Il a déclaré que la situation est tranquille sur toute l’ile, sauf quelques petits cafouillages sans importance ici et là. Toutefois il a exprimé ses craintes par rapport à un incendie qui s’est déclaré dans le bureau de Telecom. Il dit souhaiter que ce n’est pas grave et que ce n’est pas un acte criminel.

De leur côté, l’OPR avance qu’ils vont vers un 12-0. Leur porte-parole, Léopold Dubuisson a déclaré à Inside News qu’il n’y a pas d’adversaires sur le terrain. «  Le travail que nous avons abattu pendant les dernières années que nous avons été au pouvoir, suffit pour redonner confiance aux Rodriguais. »

Ces élections ont lieu ce dimanche 12 février. L’ile est en effervescence et le folklore propre aux Rodriguais est bien présent. Lundi matin nous serons fixés sur l’issue de cette joute électorale. Ce qui retient l’attention pour cette joute c’est la coalition entre le MR  de Nicholas Von Mally et le FPR de Johnson Roussety. Pour rappel, Johnson Roussety avait déjà assumé le poste de Chef Commissaire de Rodrigues. Il était alors membre du MR. Suite à ses déconvenues avec la justice dans une affaire de favoritisme autour d’un exercice de recrutement, il devait claquer la porte au MR. Toutefois Johnson Roussety devait, par la suite, être blanchi par la cour.  Nous relevons également une nouvelle venue sur l’échiquier politique à Rodrigues. Le MIR, Mouvement Independantis Rodriguais.

Avec ces nouvelles configurations, on est impatient de voir comment les Rodriguais vont réagir.