Connect with us

Actualités

Animaux maltraités : Dénoncez les cas à la police et à l’Animal Welfare Unit…

Published

on

Animaux maltraités: Dénoncez les cas à la police et à l’Animal Welfare Unit…

Les actes de cruauté commis envers les animaux sont de plus en plus dénoncés sur les réseaux sociaux… Quelles sont justement les démarches à effectuer lorsque l’on est soi-même témoin de violences perpétrées à l’encontre d’un animal?

Voici quelques détails…

Battu, laissé à l’abandon, mal nourri et sans eau… Vous êtes nombreux à vous interroger sur les démarches à entreprendre lorsqu’on est témoin de maltraitances envers un animal. Que faire? Qui contacter? De quelle façon intervenir sans se mettre en danger ?

Le terme « maltraitance » revêt des situations bien différentes. Des manquements par rapport à la longueur minimum de la laisse ou la nécessité d’une niche et d’une gamelle d’eau peuvent être considérés comme de la maltraitance. Un chien attaché à un mur avec une corde d’une longueur inférieure à 3 mètres peut être considéré comme maltraité. Il y a aussi les situations les plus graves; les actes de cruauté, comme l’abandon ou la privation de nourriture. Dans ces cas il ne faut pas hésiter à solliciter les autorités concernées. Les organismes de protection animale pourront analyser la situation mais avant cela il est important de porter plainte au poste de police de votre localité. C’est suite à cette plainte que les officiers de la l’Animal Welfare Unit (AWU) qui se trouve à Réduit, pourront intervenir.

En produisant votre ‘OB Number’, les officiers de l’AWU pourront aller de l’avant et effectuer une visite en présence de policiers et ainsi faire un constat de la situation.

Si les propriétaires des animaux domestiques ne respectent pas les dispositions de l’Animal Welfare Act, les officiers de l’AWU peuvent leur donner un délai pour se remettre en règle, leur infliger des amendes ou dans des cas extrêmes, l’affaire est référée en Cour. Les officiers de l’AWU travaillent en collaboration avec la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW). Dans un cas où un animal est maltraité, l’AWU fait appel à la MSAW pour récupérer l’animal en attendant l’aboutissement de l’enquête.

Rappelons que selon l’Animal Welfare Act, tout acte de maltraitance est passible d’une amende de 15000 roupies et d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 6 mois.

Prendre soin d’un chien maltraité

Tout chien a besoin d’être bien alimenté, de faire de l’exercice et d’être toiletté, quelle que soit son histoire.

Un chien qui a été maltraité a aussi souvent des besoins spécifiques.

  • Beaucoup de chiens maltraités sont extrêmement anxieux à l’idée d’être seul. Si c’est le cas du vôtre, il pourrait faire énormément de dégâts dans la pièce ou la maison où vous l’avez laissé : ne le laissez jamais seul.
  • Évitez les gestes brusques et ne haussez pas le ton avec lui :vous pourriez lui causer un énorme stress.
  • Certains chiens ne se sentiront pas à l’aise avec des personnes du même sexe que ceux qui l’ont maltraité.
  • Parfois, un chien maltraité aura des difficultés à jouer ou à se laisser caresser. D’autres s’approcheront et accepteront vos caresses uniquement quand vous êtes assis.
  • Votre nouveau compagnon aura peut-être besoin d’une longue période de temps avant de s’habituer à sa nouvelle maison et à sa nouvelle famille. Mais les difficultés que rencontre votre chien maintenant ne vont pas forcément l’affecter pour le reste de sa vie: en lui offrant toute l’affection et les soins dont il a besoin, vous verrez votre patience récompensée, votre chien mènera une vie normale et heureuse avec vous.

 

 

Commentaires

Actualités

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Published

on

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Production laitière : Le pays ne compte plus que 800 éleveurs

Sunil Bholah affirme que s’il y a une activité à être consolidée de « manière urgente » c’est la production laitière. Le ministre de l’Entreprise et des Coopératives procédait à la remise d’un véhicule réfrigéré à la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd, à la Maison des Eleveurs, à Henrietta. Le ministre a déclaré que le pays ne compte à présent que 800 éleveurs, alors qu’en 2006, il y en avait 1 958.

Ainsi cela a causé une baisse dans la production locale de lait d’année en année. S’il y avait en 1989 une production de 13, 5 million de litres de lait, nous n’avons aujourd’hui que 4 million de litres. A noter que 85% du lait consommé à Maurice provient de l’importation. Le Bureau des Statistiques cite également que le budget du lait et des produits laitiers s’élève à environ Rs 3 milliards.

Sunil Bholah souligne également que la demande de lait et de produits laitiers des mauriciens ne fait qu’accroître. « Il y a donc une nécessité de booster le secteur laitier, » affirme-t-il, avec pour but de promouvoir la sécurité alimentaire.

Il a aussi réitéré que lors d’une mission en Inde du 18 au 24 janvier 2016, il avait rencontré les responsables de l’African-Asian Rural Development Organisation (AARDO). Les discussions étaient axées sur les possibilités de collaboration surtout en matière de restructuration et de redynamisation des coopératives du secteur laitier. Son ministère avait ensuite retenu les services des consultants de l’AARDO et un rapport a ensuite été soumis sur « la restructuration et la consolidation des coopératives du secteur laitier à Maurice. » Ces recommandations impliquent un financement à hauteur de Rs 6 millions.

Une des recommandations est la mise sur pied d’un système logistique pour le secteur, soit restructurer le système d’approvisionnement en lait pour s’assurer de la collecte d’un lait de qualité, l’approvisionnement et la capacité d’utilisation complète de la Fédération des coopératives en développant des systèmes de logistiques pour une collecte et une distribution efficace des produits.

C’est ensuite qu’une requête a été soumise à l’AARDO pour un soutien financier afin d’acquérir un véhicule réfrigéré. L’organisation a offert une somme de Rs 1,4 millions pour l’achat de ce véhicule. Cette logistique aura plusieurs avantages :

  • Transport du lait dans le respect des normes sanitaires.
  • Une meilleure qualité de lait.
  • Augmenter la production du lait pasteurisé.
  • Un meilleur encadrement aux éleveurs qui font partie des coopératives du secteur laitier.

A noter qu’en raison d’un manque de système de transport, la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd n’arrivait pas à procéder à l’approvisionnement de lait auprès des éleveurs et des coopératives du secteur laitier.

Les coopératives du secteur laitier ne pouvaient pas jusqu’à présent profiter des services de pasteurisation offerts par la Mauritius Livestock Marketing Cooperative Federation Ltd.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Lorette de Quatre-Bornes : Les enseignants suspendus doivent être réintégrés

Published

on

Lorette de Quatre-Bornes : Les enseignants suspendus doivent être réintégrés

Trois enseignants de cet établissement scolaire avaient été suspendus pour avoir refusé de s’occuper des fiches de présence des élèves. Ils affirmaient que cela ne relève pas de leur scheme of duties, selon le rapport du PRB.

Le syndicaliste Narendranath Gopee, qui animait un point de presse, a maintenu que ces enseignants doivent reprendre leur poste, sans conditions.

Toutefois, selon la direction du collège, les enseignants doivent continuer à remplir le registre jusqu’à ce que la Commission de conciliation et médiation (CCM) rende son verdict, ce que rejettent le corps enseignants et les syndicalistes. Une manifestation est prévue devant le couvent de Lorette de Quatre-Bornes si rien n’est fait.

Pour sa part, Lysie Ribot, présidente de la Secondary and Preparatory School Teachers and other Staff Union, avance qu’une lettre a été écrite à la ministre de l’éducation, Leela Devi Dookhun, ainsi qu’au directeur de la PSEA. Elle souhaite que la situation retourne à la normale au plus vite.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

Published

on

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

La ville de Vacoas a été arrosée durant ces dernières 24 heures. Elle a enregistré 97,5 mm de pluie de 07 heures hier à 07 heures ce vendredi matin, ce qui représente le plus fort taux de pluviométrie. Mare-aux-Vacoas, le plus grand réservoir du pays a, quant à lui, recueilli 97,4 mm de pluie. Felix, qui se trouve dans le Sud du pays, a récolté 89 mm de pluie, Grand-Bassin 64 mm, Quatre-Bornes 63,9 mm, Le Morne 56,2 mm et Beau-Bassin 53,2 mm de pluie.

La station météorologique de Vacoas, ne prévoit aucune amélioration du temps, en ce vendredi 23 février. Le ciel sera plutôt nuageux le matin avec quelques averses à l’Est, devenant graduellement plus fréquentes au cours de la journée. Les averses orageuses, parfois de forte intensité, déborderont dans les autres secteurs dans l’après-midi. Cela pourrait provoquer des accumulations d’eau et une baisse de visibilité dans certaines régions. Les usagers de la route sont priés de prendre toutes les précautions nécessaires.

Commentaires

Continue Reading

A la une