Actu de l'ile Maurice
Turf

Frankz Merven et Kamal Taposeea élus commissaires administratifs du MTC

Frankz Merven et Kamal Taposeea élus commissaires administratifs du MTC
On prévoyait une lutte épique entre les quatre candidats qui se sont présentés devant l’assemblée générale élective du Mauritius Turf Club (MTC) ce mardi après-midi. Mais de lutte, il n’y a point eu. Le duo Frankz Merven/ Kamal Taposeea a largement dominé l’élection de deux commissaires administratifs. Le nouveau bureau constitué, on connaîtra le nom du prochain président du MTC mercredi matin à l’issue de la première réunion du nouveau Board des Commissaires administratifs.

Frankz Merven, 324 voix, Kamal Taposeea (321), Gilbert Merven (239) et Antish Ramdhany (218) : ce sont les résultats du scrutin qui ne laissent aucun doute sur la lourde défaite de Gilbert Merven et de son colistier. Déjà, dès les premières dizaines de bulletins dépouillés, les courbes ascendantes étaient nettement en faveur de Frankz Merven et de Kamal Taposeea. Gilbert Merven n’attendit pas la fin du dépouillement pour quitter la salle. «Il y avait des risques à prendre en se portant candidat à des élections. Je concède la défaite la tête haute et je souhaite bonne chance aux commissaires qui ont été élus », dit-il.

Le commissaire Frantz Merven et l’entraîneur Patrick Merven, très heureux après les résultats

Le ‘mood’ était tout autre à la proclamation des résultats. Le candidat élu en tête de liste a surtout voulu clarifier les débats soulevés autour de sa candidature. « La position de la GRA ne tient pas la route. Il n’y a que les résultats qui comptent pour la Loterie Merven, pas le déroulement de la course. Il n’y a donc pas conflit d’intérêts », estime Frankz Merven comme pour clouer au pilori la GRA.
Vu l’heure tardive, le nouveau board a décidé de se réunir mercredi matin à 10h00 pour élire celui qui prendra les rênes du MTC pour cette présente saison hippique. Tous les regards convergent vers Mukesh Balgobin qui devrait normalement faire l’unanimité mercredi.
Alain Noël passera donc la main à son successeur avec des pertes de l’ordre de Rs 14 millions pour l’année financière 2016.

A la lecture de son rapport, il a d’ailleurs, déclaré que « Nous avons eu à faire face à de nombreuses contraintes et même des restrictions qui vous en conviendront n’ont pas été favorables pour l’industrie hippique. D’autre part, la faible importation de chevaux en 2015 (60) a eu des répercussions sur la saison 2016 où le taux de participation par course a été de 8.0, donc inférieure aux saisons précédentes ».
Il a aussi parlé de la persévérance du Club malgré les obstacles et les négativités. « Nous n’avons pas croisé les bras et là également nos efforts ont fini par payer, car le PMU de France est revenu sur sa décision et reprendra d’ici peu les images des courses mauriciennes. À Paris, j’ai rencontré personnellement le Baron de Roschild de France Galop et Philippe Thébault du PMU et j’ai eu la garantie que le PMU va rependre des paris sur notre Week-end International et interviendra aussi à la Reunion pour que nos voisins puissent miser sur nos courses. C’est une nouvelle compagnie régionale qui prendra le relais » laisse-t-il entendre dans son rapport.
Il est bon de noter que Sheikh Mukhtar Hossenboccus a retiré sa candidature quelques heures avant le début de l’assemblée générale.