Actu de l'ile Maurice
Actualités

Consultations pré-budgétaires : Coup d’envoi à Rodrigues et date limite pour les propositions fixée au 31 mars

Consultations pré-budgétaires : Coup d’envoi à Rodrigues et date limite pour les propositions fixée au 31 mars

Le coup d’envoi des préparatifs budgétaires pour le prochain exercice financier de 2017/18, dont les consultations demeurent une composante cruciale, est donné avec le communiqué du ministère des Finances et du Développement économique invitant les « stakeholders » à soumettre leurs propositions, et l’entame des consultations pré-budgétaires du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, avec le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues à partir du mardi 28 février. Le Premier ministre y effectuera en effet sa première visite officielle en tant que Premier ministre.

Le ton est déjà donné dans le communiqué de presse émis par le ministère des Finances, hier matin, en soulignant les priorités qui transparaîtront des le prochain exercice budgétaire. Visiblement, Pravind Jugnauth veut continuer sur les bases de son dernier budget, celles fondées sur une « nouvelle ère de développement » telle que préconisée dans son budget 2016-17.  « Our vision for the future of Mauritius is for a country of growth, in which every child, citizen and place matters », souligne le communiqué qui, dans le cadre du coup d’envoi des consultations, dresse les grands axes de 2017-18 portant sur la création d’emploi, la réduction de la  pauvreté, le renforcement de l’investissement privé, la modernisation des infrastructures, l’amélioration du niveau de développement humain et l’amélioration de la qualité de vie pour tous.

Ainsi, tous les « Stakeholders » du pays, allant de association et organisation professionnelles et commerciales, en passant par les ONG et les organisation représentant la société civile sont invités à soumettre leur propositions jusqu’au 31 mars de cette année. Plusieurs plates-formes en lignes et courriels seront disponibles pour enregistrer les suggestions dans le cadre de cet exercice budgétaire.

Entretemps, et une fois n’est pas coutume, le Premier ministre et ministre des Finances amorcera l’étape des consultations avec les nouveaux élus de l’Assemblée régionale de Rodrigues lors de son premier déplacement officiel dans l’île. Pravind Jugnauth devrait rencontrer mardi prochain le nouveau chef commissaire, Serge Clair, qui détient également le portefeuille des Finances.

L’équipe de Pravind Jugnauth, dirigée par le secrétaire financier, Dev Manraj, et ses plus proches collaborateurs au ministère des Finances, finalisent actuellement le calendrier des préparatifs menant à la présentation du prochain budget, et les consultations qui seront enclenchées sur le plan national dès le retour de Pravind Jugnauth au pays.

Une série de réunion de travail sont programmés avec les partenaires sociaux, les représentants du secteur privé et des ONG entre autres. Selon toute vraisemblance, la soumission des propositions est fixée à la fin du mois de mars.

L’autre étape cruciale figurant sur le calendrier des préparatifs budgétaires sera l’élaboration du Budget Circular, document définissant les grandes orientations du budget et surtout les dépenses publiques et dotations budgétaires aux différents ministères et organismes publics et parapublics. C’est le Secrétaire financier qui sera chargé de communiquer ces directives budgétaires durant la première semaine de mars. Les ministères et corps para-étatiques devront, pour leur part, soumettre leurs propositions en concertation avec le grand argentier et son équipe en mai.

 58 mesures budgétaires complétées sur 126

Par ailleurs, Pravind Jugnauth a présidé la semaine dernière une réunion du Budget Implementation Ministerial Committee pour faire un constat de l’évolution et la mise en œuvre des mesures et projets préconisé dans le budget 2016-17. Sur les 126 mesures budgétaires, 58 ont déjà complétées, 67 sont en phase de complétion et une a été reportée.  Les principales mesures énumérées sont entre autres les facilités pour la reconstruction et la rénovation du parc hôtelier, le recrutement de quelque 2 010 jeunes dans le privé et le public sous le YEP (Youth Employment Programme), la formation de 150 Trainee Engineers, le Speed-To-Market Scheme en vue de réduire le taux  de fret et le National SME Incubator Scheme. Il est à noter que 4 500 candidats ont postulé pour les 1,500 postes de formation disponibles et quelque 3,098 postes vacants dans le service civil ont été remplis.