Actu de l'ile Maurice
Actualités

Jaylall Boojhawon sollicite une recontre avec le Premier ministre et le ministre mentor

Jaylall Boojhawon sollicite une recontre avec le Premier ministre et le ministre mentor

La Police Officers Solidarity Union (POSU) veut une rencontre avec le Premier ministre Pravind Jugnauth et le ministre mentor Sir Anerood Jugnauth.  «Nous souhaitons les rencontrer pour dénoncer les problèmes au sein de la force policière.  La hiérarchie refuse d’établir une ligne de communication avec les syndicats. Cela nous aurait permis de travailler ensemble pour le bien être de la force policière » a déclaré l’inspecteur  Jaylall Boojhawon président de la POSU lors d’une conférence de presse ce vendredi après-midi.

L’inspecteur Jaylall Boojhawon a aussi déploré la présence pendant quelques instants, de trois officiers du Central Criminal Investigation Department (CCID) à sa conférence de presse.  «Que faisaient ces officiers. Ils ne se sont pas enregistrés dans notre syndicat.  C’est claire qu’ils avaient un agenda caché et que c’est une façon d’essayer de nous intimider dans notre lutte pour le bien être des policiers.  Je compte écrire au commissaire de police pour reclamer des explications» fustige l’inspecteur Jaylall Boojhawon.

De son côté le service de presse de la police explique que ces officiers du CCID voulaient simplement assister à cette conférence de presse en tant que membre de la force policière et voir ce que ce syndicat leur proposait.

L’inspecteur Jaylall Boojhawon a aussi déploré les conditions de travail des policiers lors de la fête du Maha Shivaratree.  Il trouve aussi inadmissible que des officiers de la Special Mobile Force aient été appelés pour le nettoyage d’un terrain à Vacoas.  «Il faut que chacun assume ses responsabilités.  Pourquoi des éboueurs ne se sont pas attelés à cette tâche?  Que font  les officiers de la municipalité de Vacoas ? » se demande-t-il.

Il a aussi abordé le problème des policiers effectuant le «sentry» sur les detenus ou au domicile de personnalités.  Selon l’inspecteur Jaylall Boojhawon, les policiers font 8hrs de sentry au lieu de 3hrs, comme stipulé par le règlement.  Il dénonce aussi que plusieurs véhicules défectueux soient utilisés pour le hot spot policing.  Un véhicule de la police est placé dans des endroits stratégiques de l’île afin que la police soit plus accessible aux personnes qui ont besoin d’assistance policière.