Actu de l'ile Maurice
Actualités

Vishnu Lutchmeenaraidoo prend la présidence de la COI

Vishnu Lutchmeenaraidoo prend la présidence de la COI

  • La COI est à un tournant de son histoire et aspire à rehausser sa stature politique

Le ministre des Affaires étrangères. Vishnu Lutchmeenaraidoo, assume la présidence de la Commission de l’Océan indien (COI) depuis le 1 mars 2017, soit à l’issue du 32ièmeConseil des ministres de la COI qui s’est tenue à St Denis, à La Réunion. Le Secrétaire d’Etat français au Développement et à la Francophonie et Président sortant du Conseil, M. Jean-Marie Le Guen,  a transmis la présidence de la COI au Chef de la diplomatie mauricienne.

La COI, un instrument d’intégration régionale

Le nouveau Président de la COI a plaidé pour une accélération du processus d’intégration et de rapprochement économique des pays membres. Il a mis en exergue le destin commun des Iles de l’Indianocéanie. « La COI est l’instrument idéal qui doit permettre d’étendre, mais aussi d’approfondir cette volonté d’intégration régionale qui existe maintenant au niveau politique. Il existe un consensus général au niveau des Etats» soutient le ministre Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Communauté des Etats

Maurice assume la présidence de la COI à un moment où l’organisation se retrouve à un tournant de son histoire. En effet, les ministres du Conseil de la COI ont suggéré que la COI puisse évoluer vers une « Communauté des Etats », ce qui rehaussera la stature politique de l’organisation.  Un comité d’experts va étudier cette idée et soumettra ses recommandations à la prochaine réunion extraordinaire du Conseil des ministres, prévue pour le mois de septembre de cette année.

Le Chef de la diplomatie met l’accent sur l’obligation des résultats. « Les Etats s’impliqueront davantage s’ils voient plus de résultats concrets. Il faut que la COI soit plus visible sur le terrain. La COI doit contribuer au mieux-vivre des citoyens de la région », souligne le Chef de la diplomatie. Outre l’obligation des résultats, assurer la gouvernance financière de l’organisation est un champ d’action prioritaire de la présidence mauricienne.

40 actions prioritaires

Le Conseil des ministres a adopté une quarantaine de mesures, considérée comme prioritaire dans les domaines de la sécurité, du climat, de l’environnement, de la connectivité ou encore de la sécurité alimentaire. Les grandes initiatives qui seront mises en œuvre par la COI dans les prochains mois inclus :

  • La connectivité régionale avec la volonté affichée du Conseil de la COI de voir les chantiers structurants (aérien, numérique et maritime) bénéficier d’un nouvel appui de l’Union européenne à travers le 11e Fonds européen de développement ;
  • La lutte contre les trafics illicites, dont le trafic de drogue et le terrorisme. Améliorer l’échange d’information et création d’une structure spéciale à l’échelle régionale
  • La sécurité alimentaire.  Activer le programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnel (PRESAN)
  • La sécurité maritime avec l’opérationnalisation du Centre régional de fusion de l’information maritime basé à Madagascar et du Centre régional de coordination de l’action de l’Etat en mer aux Seychelles
  • L’adaptation au changement climatique par l’accréditation de la COI auprès du Fonds vert pour le climat afin qu’elle puisse mener de nouveaux projets d’envergure d’adaptation aux effets du changement climatique pour la région