Connect with us

Sport International

Ligue des champions: La Juventus en ballotage favorable, Leicester City doit gagner

Published

on

Deux rencontres seront au programme des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions ce soir. La Vieille Dame avec ses deux buts lors du match aller, accueillera les Portugais du FC Porto. Grâce à des réalisations de Marko Pjaca et de Dani Alves, la Juventus avait pris une sérieuse option sur la qualification. Il faut dire que sur les quatre derniers face à face entre ses deux équipes, les Italiens sont sortis vainqueurs à trois reprises pour un nul.

Des statistiques pas forcément réjouissantes pour la bande à Nuno Santo. L’entraîneur de la Juventus a confirmé que Marchisio sera de la partie tandis que pour Chiellini, il prendra une décision mardi matin.

De son côté, le technicien des portugais pourra compter sur le retour de Hector Herrera et de Jesus Corona, les deux reviennent de blessure. Les deux légendaires gardiens de but, Gianluigi Buffon et Iker Casillas vont en principe répondre présents une nouvelle fois. Ce qui devrait donner un peu plus d’éclat à cette rencontre.

Dans l’autre match de la soirée, les Anglais de Leicester City seront dans l’obligation de gagner face à Séville. À l’aller, les Espagnols avaient passé deux buts au champion en titre de l’Angleterre, mais cette précieuse réalisation de Vardy est sujet d’espoir ce soir, d’autant plus que les Foxes joueront devant leur public. On a eu la confirmation que Criag Shakespeare sera le manager de l’équipe jusqu’à la fin de la saison, en remplacement de Claudio Raneiri, limogé. Blessé, Nampalys Mendy sera absent alors que Molla Wague est incertain du côté des Anglais. En ce qui concerne les Andalous, Borja Lasso et Benoît Trémoulinas sont ‘out’ pour ce clash. La tâche de Leicester s’annonce ardue, eux qui se sont montrés assez erratique cette saison.

Programme – mardi 14 mars
Juventus vs FC Porto (agg 2-0)
Leicester City vs FC Sevilla (agg 1-2)

Commentaires

Sport International

Real Madrid-PSG : Neymar peut être le prochain roi blanc du Merengues

Published

on

Le quotidien Marca dévoile ce samedi que le Brésilien du PSG verrait bien son avenir s’écrire du côté de Madrid et qu’il n’aurait aucun problème à jouer avec Cristiano Ronaldo. Depuis des jours, Les heures passe et la presse madrilène ne cesse d’évoquer  l’avenir du numéro 10 parisien. « Il reste à 100%. Il y a 0% de chance pour qu’il parte », affirme pourtant Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, après la rencontre de mercredi soir face aux Merengues. Ce jour même, en Catalogne cette fois, Mundo Deportivo affirmait que tout était sur le tapis  pour que Neymar debarque à Madrid l’été 2019. Le média ibérique parle notamment du traitement des employés du club madrilène envers le Brésilien lors de son court passage mercredi soir, tout comme celui des supporters. Marca évoque une arrivée pour l’année 2019, expliquant que l’orgueil du cheikh parisien et la politique du club rendent un départ de l’homme à 220 millions impossible dans les mois à venir.

Mais une condition doit être réunie pour que l’opération aboutisse : c’est Neymar lui-même qui devra convaincre le PSG de le laisser filer, et il devra aussi faire une croix sur une possible augmentation de salaire à Madrid par rapport à ce qu’il touche actuellement. Mieux, la star de la Canarinha se verrait bien jouer aux côtés de Cristiano Ronaldo comme l’explique le média espagnol, tout comme Cristiano Ronaldo ne voit pas la possibilité de jouer avec le Brésilien d’un mauvais œil. Neymar semblait d’ailleurs plus à l’aise au Barça qu’au PSG, lui qui est habitué à partager la vedette avec d’autres grandes stars. Autant dire que ce feuilleton Neymar est loin d’être terminé, et que seule une déclaration publique du joueur sur son avenir pourrait mettre terme à ces rumeurs

Commentaires

Continue Reading

Sport International

Arsenal veut rivaliser avec les gros de la Premier League

Published

on

Arsenal veut rivaliser avec les gros de la Premier League

Ces dernières années, Arsenal a pris un peu de retard sur ses rivaux. Sur le plan sportif tout d’abord, où l’on peut parler de stagnation, alors que des équipes comme Manchester City explosent, et que Tottenham est désormais clairement en mesure de faire mieux que les Gunners, tant sur la scène nationale qu’européenne. Et sur le plan financier, le club de la capitale anglaise a aussi pris du retard. Arsenal va donc négocier un sponsor pour les manches pour la première fois de son histoire quand son sponsor maillot avec Emirates expirera l’an prochain. Reste à voir s’il sera renouvelé, et dans quelles conditions. Le contrat équipementier avec Puma expire aussi en fin de saison prochaine, et là aussi le retard avec les cadors est important, puisque des clubs comme Chelsea ou Manchester United touchent le double voire plus avec Nike et Adidas. De plus, Manchester City, à la traîne de ce côté-là, voit aussi son contrat avec Nike expirer et une grosse augmentation est à prévoir, que ce soit avec la firme américaine ou avec une autre comme Puma.

De quoi enlever des parts potentielles à Arsenal. En plus, le club veut aussi accroître ses revenus commerciaux, lui qui a désormais 26 partenaires commerciaux annoncés sur son site officiel. L’an dernier, Manchester City et Manchester United ont respectivement généré 143M€ et 208M€ d’euros de plus que les Canonniers en termes de revenus commerciaux ! Des mesures qui sont nécessaires pour rester compétitives sur le marché alors que les Gunners chercheront notamment à renforcer leur défense et leur milieu de terrain.

 

Commentaires

Continue Reading

Sport International

Real : Florentino Perez fixe le prix de Marco Asensio !

Published

on

Real : Florentino Perez fixe le prix de Marco Asensio !

Encore déterminant et auteur d’une bonne rentrée lors de la victoire du Real Madrid face au Paris Saint-Germain (3-1), Marco Asensio (22 ans) ne cesse d’impressionner les observateurs. Un talent insolent qui plaît aux différentes grandes formations européennes. D’après la Gazetta dello Sport, Florentino Perez aurait déjà fixé le prix du joueur pour faire fuir d’éventuels courtisans.

Ainsi il faudrait débourser 700 millions d’euros pour s’attacher les services de l’Espagnol. D’ailleurs, Manchester United a tenté de faire venir cet été. Une offre balayée d’une main par le Real Madrid qui compte sur sa pépite pour l’avenir. Joker de luxe (34 matches ; 8 buts), il est en train de confirmer les promesses qu’il avait démontrées l’année dernière.

Commentaires

Continue Reading

A la une