Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Police des polices : le certificat d’engagement de la discorde

Police des polices : Le certificat d’engagement de la discorde

La création d’une police des polices. Le Commissaire de police, Mario Nobin, avait fait part à ses proches collaborateurs  de la création  d’une instance régulatrice contre les brebis galeuses au sein de la force policière. C’était le 4 janvier dernier. Mais depuis que les policiers ont reçu leur formulaire de ‘Certificate of Commitment’ la semaine dernière,  cela a créé des remous.

L’inspecteur Shiva Coothen, responsable de communication du CP, se veut rassurant : « Les choses ont mal été interprétées. La police n’enquêtera pas sur la police. La création de cette unité est d’identifier les faiblesses au sein de la force policière. Si un policier n’a rien à se reprocher, il n’y a aucune raison qu’il ne signe pas ce ‘Certificate of commitment’. Cette instance n’est aucunement liée à une enquête sur la police».

Si Suttyhudeo Tengur, président de la Government Hindi Teachers Unions (GHTU), accueille favorablement cette initiative, l’inspecteur Jaylall Boojhawon, en revanche, ne partage pas son avis. Selon le président de la GHTU, ce serait une bonne chose pour le bon fonctionnement  de la force policière. «Dans tous les pays du monde, il y a une auto-régulation. Je suis convaincu que c’est une très bonne chose. Surtout avec les problèmes de drogues auxquels sont liés certains policiers », dit-il.

Le sergent Jaylall Boojhawon, président du Police Officers Solidarity Group, est d’avis que ce circulaire n’est pas légal. Car avant d’intégrer la force policière, chaque policier a signé sous serment devant le Commissaire de police le ‘Oath of allegience’. Il se demande pourquoi le CP demande à présent aux policiers de signer un ‘Certificate of commitment’ qui n’a pas son utilité. « Eski li enn priorité alors ki bann policiers pe soufert a tou les niveaux. Le comble, la Police Internal Assessment Cell, avec so ‘ Special desk’ dan sak division et branche pe implementer pou decouraz bann policiers pou vinn vers le syndicat de police pou zot bann doléances’, dit-il.